Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Cet été, la photographie prend ses quartiers d'été du côté de Mérignac

01/07/2014 | Entre la Vieille Eglise, l'aéroport et la médiathèque, Mérignac accueille cet été 3 expositions et continue ainsi de mettre la photographie au coeur de son projet culturel

Françoise Huguier, Hostel de l'aéroport, Durban 1997, Tirage gélatino-argentique, coll. MEP - Paris

Depuis quelques temps maintenant, la Vieille Eglise Saint Vincent de Mérignac est devenue un lieu majeur concernant la photographie, à l'échelle régionale mais aussi nationale. D'Helmut Newton et Alice Springs à Martin Parr en passant par Denis Darzacq, Sebastiao Salgado ou Michel Vanden Eeckhoudt, ce sont des grands noms du 8ème art qui, depuis deux ans, ont fait de la Vieille Eglise un lieu où la photographie se sent bien et où les yeux des amateurs ou connaisseurs girondins aiment la voir au vu de la fréquentation des récentes expositions. Forte de cet enthousiasme du grand public, la ville de Mérignac a lancé ce 27 juin la première édition du Mérignac Photographic Festival, trois expositions de photos à voir tout l'été à la Vieille Eglise bien-sûr, mais aussi à l'aéroport et à la médiathèque.

Cet été, Françoise Huguier habille les murs de la Vieille Eglise Après les bêtes pleines d'esprit du belge Michel Vanden Eeckhoudt, ce sont les noir et blanc saisissants d'Afrique du Sud et les coulisses des grands défilés signés Françoise Huguier qui viennent, cet été, habiller les murs de la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac. En 2012, la ville de Mérignac a noué un partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie de Paris (MEP), une programamtion conjointe entre le lieu parisien et la Vieille Eglise qui a donné lieu à deux expositions accueillant à chaque fois près de 10 000 spectateurs (celle consacrée à Helmut Newton et Alice Springs en 2012 et celle présentant une centaine de photographies de Salgado fin 2013).

Parallèlement à l'exposition "Pince-moi, je rêve" de Françoise Huguier présentée jusqu'au 31 août à la MEP, la Vieille Eglise accueille donc elle aussi une exposition de la même Françoise Huguier avec "Mode et Voyage", une vision éclectique du travail de l'artiste dont l'objectif curieux et exigeant s'est aussi bien intéressé à la communauté zoulou en Afrique du Sud qu'aux défilés de mode des plus grandes maisons de couture françaises à l'instar de Christian Lacrois ou Jean-Paul Gaultier.

Si vous vous orientez à droite en rentrant dans la Vieille Eglise, ce sera direction Durban en Afrique du Sud. En effet, concernant le pan voyage du titre de l'exposition, ce sont des clichés que la photographe a réalisé dans les hostels et les squatters-camp de Durban il y a une quinzaine d'années qui sont ici présentés au public. De Saint-Pétersbourg, où elle a vécu plusieurs années pour travailler sur les appartements communautaires il y a une dizaine d'années, à l'Afrique, continent qui la passionne et qu'elle n'aura de cesse de photographier, Françoise Huguier dit se "sentir toujours d'ailleurs sauf en voyage", une immersion et une intimité acquises et perceptibles sur cette série de noir et blanc prise à Durban en 1997. L'objectif de l'artiste plonge alors là où les visages, les corps mais aussi les lieux sont marqués par l'apartheid qui a sévi quelques années auparavant. Des regards de femmes, d'enfants, des portraits meurtris, des scènes typiques, ce voyage en Afrique du Sud en noir et blanc, entre lumière et obscurité, oscille entre pudeur, tension et violence.

Changement de décor total avec Sublimes, le pan de l'exposition consacré à la mode. Si certains seront surpris voire gênés par le fossé entre la réalité parfois éprouvante des clichés de Durban et le faste dont rendent compte certaines photographies de mode exposées dans la Vieille Eglise, d'autres y verront là l'illustration du talent de Françoise Huguier, oeil qui s'adapte  et oeuvre ici ou là. Ici, ce sont donc, des robes sublimes, des coiffures parfaites, des matières nobles, de précieux détails, une véritable plongée dans l'univers feutré et exigeant de la haute couture française. "La mode, c'est un savoir-faire extraordinaire, notamment dans les ateliers en France, un travail minutieux et précis fascinant", c'est par ces mots que la photographe évoque son travail dans les coulisses des défilés de grandes maisons françaises comme Christian Lacroix, Thierry Mugler ou encore Jean-Paul Gauthier. Somptueux velours rouge, corset vieux rose, chaussures de princesse, finesse, élégance, luxe... voyage cette fois-ci au coeur de la mode.

La photographie décolle aussi à l'aéroport "Mérignac, c'est bien-sûr une ville mais c'est aussi un aéroport qui mène aux grandes capitales européennes où la photographie est partout célébrée", c'est par ces mots que Daniel Margnes, adjoint au maire délégué à la culture pour la ville de Mérignac, explique la raison d'être de l'exposition qui se tient jusqu'au 17 août prochain entre les murs de l'aéroport de la ville. En collaboration avec la donation J.H Lartigue, "Entre ciel et terre"  présente au grand public une série de clichés de Jacques-Henri Lartigue, des moments de vie immortalisés par le peintre et photographe, allant de promenades sur la plage aux activités sportives en passant par des instantanés plus intimes de ses amis et sa famille, le Hall B de l'aéroport invite au voyage avant le voyage. Enfin, cette première édition du Mérignac Photographic Festival propose un troisième volet aux amateurs de photographie et autres curieux avec " Pantalon de jogging et mocassins à pampilles", l'exposition du travail d'Anne Leroy présentée jusqu'au 23 août à la médiathèque de Mérignac. 

Trois expositions, trois lieux, trois bonnes raisons d'aller souffler la toute première bougie du Mérignac Photographic Festival.

 

 

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : Maison Européenne de la Photographie

Partager sur Facebook
Vu par vous
1511
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -