Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Château de Pau : Ces musiques qu’écoutait Henri IV

31/07/2013 | L’atmosphère musicale dans laquelle évoluaient les cours européennes à l’époque d’Henri IV est évoquée tout l’été par une exposition

 Une allégorie de la France. L'exposition suit également les grandes étapes du parcours politique de Henri IV

La mandore et l’épinette, le luth et le violon, la guitare et la viole de gambe ou le cornet à bouquin … La liste des instruments commandés par Jeanne d’Albret, la mère du roi Henri IV, pour contribuer à l’éducation de ses enfants figure en bonne place dans les comptes qu’elle possédait aux châteaux de Pau et de Nérac. Et elle témoigne du vif intérêt que la reine de Navarre accordait à la musique.

Cette réalité est rappelée par l’exposition « A l’ancienne et à la moderne, musiques pour le roi Henri de France et de Navarre » que le château de Pau, lieu de naissance du Vert Galant, accueille jusqu’au 1er septembre. On peut notamment y découvrir des instruments anciens ayant joué un rôle important à une époque où notre pays, attaché à ses traditions entretenait un dialogue fécond avec la musique italienne.

Des objets d’art, des tableaux, des eaux fortes ainsi que des recueils musicaux et des livrets poétiques permettent également de comprendre comment l’esthétique musicale était alors perçue en Europe. L’exposition suit les grandes étapes du parcours politique d’Henri IV, de la course au pouvoir au retour de la paix, jusqu’aux années suivant de peu son assassinat. Un itinéraire visuel au cours duquel sont évoqués les genres et les formes de la musique profane, en particulier le ballet, l’air de cour ou la chanson, ainsi que de manière ponctuelle la musique religieuse ou militaire.

Une occasion enfin, pour ceux qui ne le connaissent pas, de visiter un château édifié au bord du gave, face aux Pyrénées, dont les tapisseries, datant pour l’essentiel des règnes de Louis XIV et de Louix XV, constituent par leur nombre et leur qualité l’un des ensembles les plus riches de France.

Le château de Pau est ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h30 à 12h45 et de 14h à 17h45 . Tarif 7 €, réduit 5,50 €. Possibilité d’écouter des morceaux de musique pour les possesseurs d’i-phones. Renseignements sur www.musee-chateau-pau.fr


Crédit Photo : musée national du château de Pau

Partager sur Facebook
Vu par vous
747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -