Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Cheval de trait : la Japonaise fait son marché à Equitaine

15/05/2016 | Le cheval de trait organise peu à peu sa filière, et compte pour ça, sur le développement des ventes à l'export.

Trait Comtois Ema 1er prix Equitaine de la catégorie 2 ans, entouré par son éleveuse Martine Sallaberry, Pierre-Yve Pose et Mme Otsuka, l'acheteuse Japonaise

Pour la première fois de son existence, Equitaine organisait sur ces 2 premiers jours de Salon, une présentation-vente de chevaux de trait. Comme dans les concours de races bovines organisés par son cousin Aquitanima, les puissants équidés défilent devant un juge qui les observe et établit un classement par âge, en fonction de critères morphologiques. Sur les deux jours, ils sont une quarantaine de chevaux de trait de race Breton et Comtois, à se prêter ainsi à ce concours dit « modèle et allures ». Mais dans la grande carrière d'Equitaine, le juge n'est pas le seul à scruter les animaux. Une japonaise, Mme Otsuka, qui s'attire bien des égards, est là aussi.

Eleveuse de près de 1000 chevaux en son pays (le Japon), Yoshiko Otsuka, à Bordeaux, est avant tout acheteuse. Une acheteuse adepte des chevaux français. Sur l'année, elle a déjà acheté chez nous, près de 400 bêtes! Des chevaux de trait, pour leur destination de viande chevaline... Car c'est bien majoritairement aussi pour ça qu'on les élève en France et que le concours a été créé : améliorer les races et leurs qualités bouchères. Mais il faut croire que d'un côté à l'autre de la planète, en matière de races équines, les goûts et les critères diffèrent. En effet, après avoir récompensé les gagnants du palmarès désigné par le jury Aquitanima, l'éleveuse venue du pays du Soleil Levant a établi son propre classement... Très différent du premier. Une manière pour les éleveurs français de pouvoir repérer ce qui pourra plaire au marché japonais, gros consommateur de viande chevaline. Un classement d'autant plus regardé que la profession a « quatre autres contacts importants au Japon », confie Pierre-Yves Pose Commissaire du Salon Equitaine et Président du Conseil des Equidés d'Aquitaine.

Un enjeux de poids pour développer la filière trait française
L'opération menée cette année, pourrait donc bien être reconduite. Et au-delà de ça, la satisfaction de l'éleveuse sur sa visite bordelaise donne d'autres idées aux organisateurs du Salon. « Si rien n'est encore fixé, il n'est pas impossible qu'à terme, les Aquitanima Tours, en amont du Salon et à destination des éleveurs étrangers, intègre un tour de la filière équine», glisse Pierre Lesparre, Commissaire Aquitanima sur le Salon de l'Agriculture. Ayant eu vent de ces circuits de races, Yoshiko Otsuka, la première, s'est montrée très intéressée par l'idée... Et il y aurait des choses à montrer : la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes est la 2ème région pour l'élevage du cheval de trait.
Et la présence d'éleveurs étrangers porte un enjeux de poids pour développer la filière trait française. Car tout cela, bien sûr, n'a rien d'exotique. Il s'agit d'affaires et de belles affaires pour les éleveurs régionaux. A l'issue du concours de samedi matin, « Mme Otsuka a acheté des animaux auprès de 11 éleveurs, à des prix estimés à 40% au dessus des prix du marché », indiquait Pierre-Yves Pose samedi en fin de journée. Quant aux concours de la race Comtois, la japonaise aurait souhaité pouvoir acheter l'ensemble des animaux vus le matin du dimanche... sauf qu'ils n'étaient pas tous à vendre. Les discussions, plusieurs heures plus tard étaient toujours en cours.

Après avoir réjoui les éleveurs régionaux ce week-end, c'est en Bretagne que l'acheteuse japonaise s'apprête à faire quelques affaires équines supplémentaires, et ce dès ce lundi.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Canal Com

Partager sur Facebook
Vu par vous
4627
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -