27/02/15 : En mars et avril 2015, les bacs TransGironde (Le Verdon-Royan et Blaye-Lamarque) connaîtront une modification d'horaires et de tarifs. Toutes les infos des nouvelles traversées sur le site : http://transgironde.gironde.fr

27/02/15 : L'accès à la station de ski de La-Pierre-Saint-Martin est ouvert avec équipements. 50% du domaine est skiable et ouvrira progressivement en fonction des conditions météo. + d'info

27/02/15 : Bloqué par les importantes quantités de neige tombées sur le massif, l'accès à la station de ski de Gourette a été rétabli à partir des Eaux-Bonnes avec des conditions de circulation normales, indique le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques.

27/02/15 : Haude, une limousine née à Saint-Cyr-les-Champagnes, s'est classée ce jeudi deuxième de sa catégorie (génisses pleines de moins de 32 mois) au Salon de l'agriculture, à Paris. Haude provient de l'élevage d'Olivier Lasternas, habitué des podiums.

25/02/15 : Le risque d'avalanche est maximum (5/5) dans les Pyrénées-Atlantiques. Il demeurera très élevé jusque lundi. Plusieurs avalanches d'ampleur ont déjà été constatées dans la journée en vallées d'Ossau et d'Aspe, sans faire de victimes.

25/02/15 : Dealers de Science organise une conférence-débat sur le thème "Littoral atlantique français : comment rester à flot ?" le mardi 17 mars 2015 à 18h30 à la Maison Ecocitoyenne de Bordeaux (Quai Richelieu).

24/02/15 : Philippe Couillard, le premier ministre du Québec, sera en visite officielle à Bordeaux les 4 et 5 mars. L'occasion de conclure des partenariats entre des entreprises et institutions aquitaines et québécoises dans le numérique et les hautes technologies

24/02/15 : Lascaux III, l'exposition internationale consacrée à célèbre grotte, vient de franchir le cap des 800 000 visiteurs au musée du cinquantenaire de Bruxelles. En raison de son succès, l’exposition est prolongée à Bruxelles jusqu’au 12 avril prochain.

24/02/15 : En Lot-et-Garonne, Clélia Daulhac est la plus jeune candidate de France à se présenter aux élections départementales de mars prochain. Remplaçante sur le canton Agen 3 elle aura 18 ans le 28 février prochain

23/02/15 : Veolia Recyclage et Valorisation offre à ses collaboratrices un accès gracieux au réseau social LConnect (http://lconnect.fr), l’association bordelaise qui réunit des femmes d’horizons variés, toutes impliquées dans la vie économique.+ d'info

19/02/15 : 3 636, c'est le nombre de vins inscrits au Concours de Bordeaux – Vins d'Aquitaine. La date de cette 59ème édition est fixée au samedi 9 mai au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac.

18/02/15 : Airbus a sélectionné le moteur Arrano, fabriqué par Turbomeca à Bordes (64), comme motorisation exclusive pour le nouvel hélicoptère bimoteur X4. Celui-ci permet une consommation en carburant réduite de 10% à 15% par rapport aux précédents moteurs.

18/02/15 : 2015 a été décrétée « Année de la jeunesse » à Villeneuve/Lot. Une large consultation vient donc d'être lancée auprès des 12-25 ans. Menée par le cabinet BSA, elle s'appuie sur un travail de terrain en immersion.

17/02/15 : Quatre personnes marchant sur une route, fermée à la circulation au dessus de la station de Gourette, ont été ensevelies par une avalanche cet après-midi. Elles ont été dégagées et retrouvées vivantes. Deux d'entre elles sont dans un état grave.

17/02/15 : 286 candidats aux élections départementales, répartis en 143 binômes, se présentent dans les Pyrénées-Atlantiques. Leur liste peut être consultée sur le site du ministère de l'Intérieur. Les étiquettes sont expliquées dans l'onglet "nuances".+ d'info

17/02/15 : A Biarritz, il pleut tous les jours des listes pour les élections départementales. Dernière en date, celle de François Amigorena, l'adjoint au tourisme, à l'économie et aux technologies nouvelles ce week-end. On est arrivé aux neuf binomes...

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/02/15 | Pyrénées-Atlantiques : pas de chef de file à gauche, mais des principes

    Lire

    Alors que les compétences des futurs Conseils départementaux ne sont pas encore toutes connues, la majorité de gauche des Pyrénées-Atlantiques entend baser son action sur trois principes : la proximité, la solidarité, et le développement. Ce qui vaudra en particulier pour l'aide sociale, ainsi que pour le soutien apporté aux collèges et aux personnes âgées. Aucun chef de file n'a par contre été nommé. "Cette personne sera désignée par l'équipe qui sera amenée à travailler à notre projet" indiquent les porte-parole des candidats.

  • 25/02/15 | Chômage : légère baisse en janvier en Aquitaine

    Lire

    Fin janvier il y avait 177 636 demandeurs d'emploi de catégorie A en Aquitaine. Ce nombre diminue de -0,3% (-591) par rapport au mois précédent mais est en hausse de +6,2% en un an. France métropolitaine -0,5% par rapport au mois précédent (+4,8% sur un an). Par département, catégorie A, Dordogne (-0,1%), Gironde (-0,4%), Landes (-1,3%), Lot-et- Garonne (+0,3%) et Pyrénées-Atlantiques (+0,0%). En Aquitaine, le nombre des demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 99 431 fin janvier 2015: +1,8% par rapport au mois précédent (+11,0% sur un an).

  • 25/02/15 | Un éleveur de vaches béarnaises, lauréat de la Fondation du patrimoine

    Lire

    Le premier prix national de la Fondation du patrimoine pour l'agro-biodiversité animale va être remis à Gilles Delas, éleveur de vaches béarnaises, installé à Herrère, dans les Pyrénées-Atlantiques. Le jeune éleveur souhaite pérenniser cette race à l'effectif fragile en mettant notamment l'accent sur la viande de veau de lait élevé au pis, qui possède de grandes qualités gustatives. Le 2e prix sera décerné à l'association nationale de sauvegarde du porc gascon (Pyrénées-Atlantiques).

  • 25/02/15 | Le Conseil Général de Lot et Garonne met la main à la poche pour l'aide à domicile

    Lire

    L’assemblée départementale a modifié les modalités de l’avance de trésorerie accordée depuis 2010 aux associations d’aide à domicile et versée en début d’année. Pour l’année 2015, cette avance de trésorerie s’élèvera à 90 % du montant moyen mensuel des dépenses des deux fédérations d’aide à domicile, UNA 47 et ADMR (contre 80 % jusqu’à présent), ceci afin de les aider à affronter des situations économiques difficiles ponctuelles.

  • 25/02/15 | Ciné Quizz aux Montreurs d'images à Agen

    Lire

    Le vendredi 27 février à partir de 20h30, soirée conviviale et inédite aux Montreurs. Un ciné quizz se tiendra au Bar de ce cinéma art et essai agenais afin de tester vos connaissances en cinéma et gagner des places et autres cadeaux. Ouverte à tous, la soirée se composera de trois épreuves distinctes, avec la participation de la compagnie théâtrale Ribambelle. Le ciné quizz est organisé par la toute récente Commission Etudiants et Jeunes Actifs des Montreurs. L'entrée est libre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Aqui.fr a besoin de vous!

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr a besoin de vous!

Chiens de troupeau : garde-fous des animaux d'élevage

24/05/2013 | Des démonstrations de chien de troupeau ont permis au public de la foire de mieux comprendre son rôle crucial pour le berger

Des démonstrations de chien de troupeau ont eu lieu au salon de l'agriculture Aquitaine

On dit de lui que c'est le meilleur ami de l'homme. Mais il peut également se révéler être un outil de travail efficace : bien dressé, le chien peut en effet guider et gérer un troupeau allant jusqu'à 1500 têtes (presque) tout seul. Un compagnon que de nombreux éleveurs de moutons, brebis, mais aussi vaches ou volailles ont adopté depuis longtemps pour faire régner l'ordre au sein de leur troupeau.

Dans l'arène du hall 4 du salon, elles scrutent d'un air inquiet le petit chien noir et blanc, collées les unes aux les autres comme pour mieux se donner de la contenance. Couché au sol, les yeux aux aguets, le chien, un Border-Collie de trois ans, démarre brusquement sa course et fait détaler du même coup les blanches brebis qui n'ont pas l'air de comprendre ce qui se passe. Mais ne vous y méprenez pas : « on pourrait croire que les brebis obéissent au berger. Mais en fait, elles n'écoutent que le chien » explique Sophie Colladant, dresseuse à Salles en Gironde. Pour preuve, il fait sortir le chien de l'arène. Aussitôt, la masse de brebis se disperse. Car le chien, avec son instinct de chasseur, est un prédateur pour ces brebis. Un instinct que les éleveurs utilisent pour mieux diriger leur bétail, qui se compte souvent en centaine, voire en milliers.

Gagner un temps précieux

Un chien de troupeau sert avant tout à rassembler les animaux, à les déplacer d'une parcelle à l'autre ou les ramener à la ferme. Il peut également séparer un troupeau, ce qui peut se révéler utile lorsque le berger veut récupérer quelques brebis bien définies. Il peut également éloigner ces dernières de l'atelier lorsque le foin est distribué. Un compagnon utile donc, qui permet à l'éleveur de gagner un temps précieux et lui évite de faire appel à son voisinage ou sa famille pour maintenir le troupeau en ordre. Les bergers peuvent d'ailleurs mettre plusieurs jours à retrouver un animal égaré. « Environ la moitié des bergers possède un chien de troupeau. Cela dépend des exploitations, de l'exposition des brebis à l'extérieur ou non » précise Sophie Colladant. Les races les plus utilisées sont les Border-Collie mais aussi les Bosserons ou le Berger des Pyrénées.

Trois à quatre ans de dressage

Concrètement, le chien de troupeau est dressé pour diriger le troupeau en suivant les instructions de son maître, le berger. Un chien bien dressé se met automatiquement dans le sens opposé de celui de son maître, en position « midi-six heures » : si le berger est en position « midi », le chien se positionnera automatiquement « six heures », c'est-à-dire de l'autre côté du troupeau de sorte à ce que berger et chien encerclent les brebis. Puis, en fonction des indications de son maître (par la voix ou le sifflet), il pourra contourner le troupeau par la droite ou la gauche afin de le guider dans la bonne direction. Idéalement, c'est donc le chien qui dirige le troupeau sur les instructions du berger. Mais avant d'en arriver à ce niveau, il faut compter environ quatre années de dressage. Et ceux souhaitant acheter un animal déjà opérationnel devront avoir quelques économies en poche, puisqu'il faut débourser environ 3000 à 4000 euros. Un réel investissement donc, mais surtout un allié précieux pour des éleveurs à l'emploi du temps souvent bien chargé.

Elodie Souslikoff
Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2937
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -