Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 31/05/20 | Arette (64): L'usine d'espadrille devenue tiers-lieu

    Lire

    Le tiers-lieu Pic Nic implanté à Arette (1 000 habitants) dans le Haut-Béarn, en vallée de Barétous au sud de Pau et d'Oloron-Sainte-Marie se développe. Impulsé en 2013 par l'achat par un couple d'architectes de l'ancienne usine d'espadrille du village, le lieu, espace de travail partagé et est devenu un outil commun à une dizaine de professionnels indépendants et télétravailleurs salariés. Afin de développer le tiers-lieu, tout en permettant l'émergence de projets communs, il a pris le statut de Société Coopérative d'Intérêt Collectif, que la commune souhaite intégrer. La création d'extensions est aussi envisageé.

  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Semaine de l'Agriculture

Les spéciaux d'Aqui


Semaine de l'Agriculture

Portrait: Christelle Boucaud, maire d'Agonac : "des années exceptionnelles"

05/03/2020 | Avant d'être élue à la tête d'Agonac, Christelle Boucaud n'avait jamais exercé un seul mandat électif. Elle estime avoir vécu un premier mandat exceptionnel.

Christelle Boucaud, maire d'Agonac

Christelle Boucaud devient en 2014, maire à seulement 38 ans, d'Agonac, commune de l'agglomération périgourdine de 1800 habitants. Elle souhaite faire un second mandat. Au cours d'une rencontre, elle évoque un premier mandat exceptionnel au cours duquel bon nombre de réalisations ont vu le jour dont un gymnase et une école, la qualité du travail d'équipe. Elle aborde aussi le choix difficile de concilier vie familiale et privée, ses fonctions publiques puisqu'elle est également vice présidente du Conseil départemental et son activité professionnelle qu'elle a souhaité par dessus tout conserver.

Avant de devenir maire d'Agonac, Christelle Boucaud n'avait aucun mandat électif : elle était par contre investie dans la vie associative de sa commune. Et le premier magistrat de l'époque avait annoncé qu'il arrêtait. "A l'époque j'étais assistante parlementaire de la députée Colette Langlade, je connaissais le fonctionnement des collectivités, j'avais donc un pied dans le monde politique. Sur Agonac, nous étions un certain nombre à penser que ce serait bien d'avoir tel ou tel équipement de faire émerger quelques projets. Nous avons fait campagne dès début 2013. On a beaucoup travaillé sur le budget, le fonctionnement et rencontrer beaucoup de monde."
A quelques mois de la fin de mandat, Madame le maire retient. "Ce fut cinq ans et demi exceptionnels. J'ai eu beaucoup de chance : on a vu la construction d'un nouveau gymnase, même si c'est le choix du Grand Périgueux, une médiathèque, une nouvelle école. On a construit six logements pour des personnes en quête d'autonomie. Et on vient de lancer le projet de maison de santé pluridisciplinaire. Je voulais réellement asseoir la culture, l'éducation, le sport, trois piliers de mon engagement. Ces piliers touchent toutes les générations et contribuent au vivre ensemble." Christelle Boucaud, candidate à un second mandat, souhaite faire en sorte que les nouvelles structures fonctionnent, conforter l'existant. Avec son équipe, elle souhaite se consacrer encore plus à l'humain en travaillant davantage avec les associations et en mettant en place des commissions extra municipales.

Il est essentiel de garder un pied dans la vie active

Christelle Boucaud a été élue à 38 ans : ses deux garçons étaient déjà adolescents. Elle a du concilier vie privée et vie publique. "La première chose est d'aménager son temps professionnel. Lors de mon élection, j'étais assistante parlementaire et j'avais la chance de travailler avec une élue qui savait que pour bien mener un mandat de maire, il faut être très présent. J'ai pris un mi-temps rapidement. Aujourd'hui je suis fonctionnaire dans une collectivité et j'ai fait le choix de travailler deux jours par semaine, les mardis et jeudis. C'est parfois compliqué mais c'est un vrai choix de ma part.  J'ai du mettre en place une vraie organisation : je débute mes journées à 6 heures du matin, par la lecture des mails, la rédaction des courriers, je passe ensuite en mairie pour des signatures de documents ou les consignes pour les services avant d'aller travailler. A mes yeux, c'était essentiel de garder les pieds sur terre. Mon élection au poste de vice- présidente du Conseil départemental chargée des sports en 2015 fut un deuxième gros changement. Cette fonction occupe bien mes week-end. Cette vie professionnelle me permet d'avoir des relations normales avec mes collègues. Cela fait du bien aussi d'être  Christelle Boucaud et non pas uniquement Madame le maire ou Madame la vice -présidente. J'aurais pu prendre une disponibilité de par mon statut mais je me serais éloignée de l'emploi. Je ne souhaitais pas dépendre uniquement d'une indemnité. "

Une fonction plus technique

Quant à ses enfants, âgés aujourd'hui de 17 ans et 20 ans,  ils ont acquis une plus grande autonomie. "J'essaie d'être présente au maximum pour eux. Je fais également de mon mieux pour préserver les liens avec ma famille et mes amis. C'est parfois compliqué. Il m'arrive d'arriver en retard à un repas de famille." Christelle Boucaud a du faire une croix sur ses loisirs, notamment la course à pied qu'elle affectionnait beaucoup. "Il n'y a pas de temps mort. J'ai pris du temps pour élever mes enfants, j'ai eu une période où je faisais beaucoup de sport. Désormais, je suis dans la période de mes mandats électifs où il faut se donner à fond pour ses concitoyens. A chaque période de sa vie, il faut assumer ses choix". Elle comprend que de nombreux maires de petites communes ne se représentent pas : "Pour des élus qui sont en fonction depuis trois ou quatre mandats, je crois que c'est plus difficile de poursuivre leurs missions. Il y a eu tellement de réformes avec la modification du périmètre des cantons, les nouvelles intercommunalités, les nouvelles régions en peu de temps.  Les réformes territoriales ont laissé des traces. Ils avaient des habitudes de proximité qu'ils n'ont plus aujourd'hui. La fonction est devenue de plus en plus technique avec une montée nécessaire en compétences."
Pour Christelle Boucaud, les deux  qualités pour être maire, c'est qu'il faut aimer les gens et donner beaucoup de son temps. "Être maire c'est chronophage. Mes amis me disent souvent tu ne penses pas assez à toi. Cela fait partie de la fonction. C'est inévitable. Les gens ils m'ont élu, ils attendent un retour."
Christelle Boucaud a toujours ressenti un respect de la fonction depuis qu'elle est élue, même chez ceux qui ne partagent pas  les mêmes points de vue.  "L'équipe municipale travaille beaucoup avec les jeunes, nous venons de créer un conseil junior. Le maire et son conseil, c'est le premier rempart contre les atteintes à la démocratie, nous avons un gros travail à faire avec la jeunesse dans ce domaine."

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
8905
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -