28/06/22 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la section de rocade A630 sera fermée dans les 2 sens entre l’échangeur 2 et l’échangeur 4, de 21 h à 6h, les nuits du 29 au 30 juin et 30 juin au 1er juillet.

17/06/22 : Le département des Landes est placé en vigilance rouge pour canicule extrême à compter de ce jour 14 h. En conséquence, les manifestations en plein air (sauf marchés) et les manifestations sportives en salles fermées non climatisées sont interdites

17/06/22 : En raison de la canicule, la Mairie de Cenon annonce l'annulation de la fête du Cypressat (ce soir) ainsi que celle de la Commémoration du 18 juin 1940 qui aurait du avoir lieu demain.

17/06/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance ROUGE canicule dès 14h ce jour jusqu’à la fin de l’épisode caniculaire. La température estimées ce jour est de 40°C et 41°C samedi. Elle restera supérieure à 23°C la nuit de vendredi à samedi.

12/06/22 : A Anglet (64), la députée sortante Florence Lasserre Modem) est en tête de ballotage de la cinquième circonscription avec 39,83% de suffrages, devant Sandra Pereira-Ostanel (Nupes), 22,12%. LR n'avait pas présenté de candidats.

10/06/22 : La préfecture de Nouvelle-Aquitaine appelle à la prudence sur toutes les plages de la région samedi 11 juin en raison de conditions de baignade dangereuses entre houle, vagues de bord, forts courants et baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées.

02/06/22 : En Dordogne, la RD66 à Peyzac-le-Moustier est rouverte à la circulation depuis le 1er juin. Elle avait été fermée suite à la chute de blocs rocheux de plusieurs mètres cubes en novembre 2018 et dans l'attente du confortement définitif de la falaise.

20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/06/22 | Le centre de vaccination de Pau ferme ses portes

    Lire

    Ce 29 juin marque le dernier jour d’activité du Centre de Vaccination de Pau, qui fermera ses portes à 18h. Si depuis le début de l’année 2022, la Ministère de la Santé a réorienté la stratégie vaccinale vers la médecine de ville, il a été décidé en lien avec l’ARS et la Préfecture, que la Ville de Pau poursuivrait son activité jusqu’à la fin du mois de juin pour finaliser les parcours vaccinaux des patients. Même si une accélération des contaminations est en cours, la baisse de la demande y est notable depuis plusieurs semaines. Ouvert depuis le 18 janvier 2021, 258 630 actes de vaccination y ont été réalisés.

  • 29/06/22 | L'édition 2022 du Festival du film ornithologique se prépare

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, Ménigoute Animation Internationale Nature Environnement porte un projet fédérateur autour de la protection de l'environnement notamment au travers du Festival International du Film Ornithologique (FIFO). Pour l'édition 2022, le FIFO revient sous une forme classique avec notamment la diffusion de la trentaine de films en compétition. Elle verra également la reconduction de deux appels à projets en partenariat avec France 3 Nouvelle-Aquitaine et Ushuaia TV à destination de réalisateurs de films documentaires animaliers.

  • 29/06/22 | Agriculture : 80 M€ débloqués par l'Etat suite au gel 2021

    Lire

    Le Conseil de bassin viticole «Bordeaux-Aquitaine», avec Fabienne Buccio, préfète de la région, des représentants des vignobles de Bordeaux, de la Dordogne et d’une partie du Lot-et-Garonne, vient d'activer plusieurs dispositifs d’accompagnement des agriculteurs, dont les viticulteurs touchés par les épisodes de gel de la campagne 2021. Sur la région, l’État a débloqué près de 80 M€: 60M€ pour l’activation exceptionnelle du régime de calamités agricoles en viticulture, 12M€ en soutien à l’aval, 2M€ pour un fonds d’urgence, 4,1 M€ pour un dégrèvement de Taxe Foncière sur les propriétés non bâties en Gironde.

  • 28/06/22 | Le Festival et Académie Maurice Ravel se renouvellent

    Lire

    En septembre 2020, l'Association Musique en Côte-Basque et l'Académie Maurice Ravel ont fusionné pour devenir l'Académie Internationale de Musique Maurice Ravel. A Saint-Jean-de-Luz, l'Académie a pour projet de conjuguer la formation et la mise en réseau de jeunes interprètes et compositeurs avec la programmation de concerts et la mise en œuvre d'actions de médiation auprès des jeunes publics et des publics éloignés de l'offre culturelle. L’édition 2022 du Festival et Académie Ravel qui s’inscrit dans ce nouveau projet aura lieu du 19 août au 11 septembre à Biarritz.

  • 28/06/22 | Budget participatif de Bordeaux : derniers jours pour déposer des projets

    Lire

    Plus que quelques jours pour proposer, dans le cadre du budget participatif de la ville de Bordeaux, un projet en lien avec la thématique « Ensemble et solidaires », sur la plateforme participation.bordeaux.fr, ou dans les urnes dédiées dans les mairies de quartier. Toute personne à partir de 7 ans, en collectif (associatif ou non), est invitée à proposer ses idées sur participation.bordeaux.fr, avant le 10 juillet. Le montant total affecté au budget participatif 2022/2023 est de 2 millions d’euros HT avec un montant maximum de 150 000 € par projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Portrait: Christelle Boucaud, maire d'Agonac : "des années exceptionnelles"

05/03/2020 | Avant d'être élue à la tête d'Agonac, Christelle Boucaud n'avait jamais exercé un seul mandat électif. Elle estime avoir vécu un premier mandat exceptionnel.

1

Christelle Boucaud devient en 2014, maire à seulement 38 ans, d'Agonac, commune de l'agglomération périgourdine de 1800 habitants. Elle souhaite faire un second mandat. Au cours d'une rencontre, elle évoque un premier mandat exceptionnel au cours duquel bon nombre de réalisations ont vu le jour dont un gymnase et une école, la qualité du travail d'équipe. Elle aborde aussi le choix difficile de concilier vie familiale et privée, ses fonctions publiques puisqu'elle est également vice présidente du Conseil départemental et son activité professionnelle qu'elle a souhaité par dessus tout conserver.

Avant de devenir maire d'Agonac, Christelle Boucaud n'avait aucun mandat électif : elle était par contre investie dans la vie associative de sa commune. Et le premier magistrat de l'époque avait annoncé qu'il arrêtait. "A l'époque j'étais assistante parlementaire de la députée Colette Langlade, je connaissais le fonctionnement des collectivités, j'avais donc un pied dans le monde politique. Sur Agonac, nous étions un certain nombre à penser que ce serait bien d'avoir tel ou tel équipement de faire émerger quelques projets. Nous avons fait campagne dès début 2013. On a beaucoup travaillé sur le budget, le fonctionnement et rencontrer beaucoup de monde."
A quelques mois de la fin de mandat, Madame le maire retient. "Ce fut cinq ans et demi exceptionnels. J'ai eu beaucoup de chance : on a vu la construction d'un nouveau gymnase, même si c'est le choix du Grand Périgueux, une médiathèque, une nouvelle école. On a construit six logements pour des personnes en quête d'autonomie. Et on vient de lancer le projet de maison de santé pluridisciplinaire. Je voulais réellement asseoir la culture, l'éducation, le sport, trois piliers de mon engagement. Ces piliers touchent toutes les générations et contribuent au vivre ensemble." Christelle Boucaud, candidate à un second mandat, souhaite faire en sorte que les nouvelles structures fonctionnent, conforter l'existant. Avec son équipe, elle souhaite se consacrer encore plus à l'humain en travaillant davantage avec les associations et en mettant en place des commissions extra municipales.

Il est essentiel de garder un pied dans la vie active

Christelle Boucaud a été élue à 38 ans : ses deux garçons étaient déjà adolescents. Elle a du concilier vie privée et vie publique. "La première chose est d'aménager son temps professionnel. Lors de mon élection, j'étais assistante parlementaire et j'avais la chance de travailler avec une élue qui savait que pour bien mener un mandat de maire, il faut être très présent. J'ai pris un mi-temps rapidement. Aujourd'hui je suis fonctionnaire dans une collectivité et j'ai fait le choix de travailler deux jours par semaine, les mardis et jeudis. C'est parfois compliqué mais c'est un vrai choix de ma part.  J'ai du mettre en place une vraie organisation : je débute mes journées à 6 heures du matin, par la lecture des mails, la rédaction des courriers, je passe ensuite en mairie pour des signatures de documents ou les consignes pour les services avant d'aller travailler. A mes yeux, c'était essentiel de garder les pieds sur terre. Mon élection au poste de vice- présidente du Conseil départemental chargée des sports en 2015 fut un deuxième gros changement. Cette fonction occupe bien mes week-end. Cette vie professionnelle me permet d'avoir des relations normales avec mes collègues. Cela fait du bien aussi d'être  Christelle Boucaud et non pas uniquement Madame le maire ou Madame la vice -présidente. J'aurais pu prendre une disponibilité de par mon statut mais je me serais éloignée de l'emploi. Je ne souhaitais pas dépendre uniquement d'une indemnité. "

Une fonction plus technique

Quant à ses enfants, âgés aujourd'hui de 17 ans et 20 ans,  ils ont acquis une plus grande autonomie. "J'essaie d'être présente au maximum pour eux. Je fais également de mon mieux pour préserver les liens avec ma famille et mes amis. C'est parfois compliqué. Il m'arrive d'arriver en retard à un repas de famille." Christelle Boucaud a du faire une croix sur ses loisirs, notamment la course à pied qu'elle affectionnait beaucoup. "Il n'y a pas de temps mort. J'ai pris du temps pour élever mes enfants, j'ai eu une période où je faisais beaucoup de sport. Désormais, je suis dans la période de mes mandats électifs où il faut se donner à fond pour ses concitoyens. A chaque période de sa vie, il faut assumer ses choix". Elle comprend que de nombreux maires de petites communes ne se représentent pas : "Pour des élus qui sont en fonction depuis trois ou quatre mandats, je crois que c'est plus difficile de poursuivre leurs missions. Il y a eu tellement de réformes avec la modification du périmètre des cantons, les nouvelles intercommunalités, les nouvelles régions en peu de temps.  Les réformes territoriales ont laissé des traces. Ils avaient des habitudes de proximité qu'ils n'ont plus aujourd'hui. La fonction est devenue de plus en plus technique avec une montée nécessaire en compétences."
Pour Christelle Boucaud, les deux  qualités pour être maire, c'est qu'il faut aimer les gens et donner beaucoup de son temps. "Être maire c'est chronophage. Mes amis me disent souvent tu ne penses pas assez à toi. Cela fait partie de la fonction. C'est inévitable. Les gens ils m'ont élu, ils attendent un retour."
Christelle Boucaud a toujours ressenti un respect de la fonction depuis qu'elle est élue, même chez ceux qui ne partagent pas  les mêmes points de vue.  "L'équipe municipale travaille beaucoup avec les jeunes, nous venons de créer un conseil junior. Le maire et son conseil, c'est le premier rempart contre les atteintes à la démocratie, nous avons un gros travail à faire avec la jeunesse dans ce domaine."

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
21277
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -