Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/05/19 : Depuis le 2 Juillet 2017, plus de 10 millions de voyageurs empruntent la LGV entre Bordeaux et l’Île-de-France. Un trafic en hausse, « toujours plus rapide et confortable » qui lui permet de devenir la 2ème ligne la plus fréquentée de France

27/05/19 : Roman Mikhalev, danseur étoile du Ballet de l'Opéra National de Bordeaux depuis 2012, fera ses adieux à la scène le 31 mai lors du ballet Quatre Tendances. Une soirée durant laquelle il offrira au public un solo de danse parmi ceux qu'il a préférés.

27/05/19 : Résultats complets Bordeaux (33) : LREM 29,47%, EELV 21,54%, RN 9,40%, LR 9,02%, PS 8,49%, LFI 6,20%, G.S 4,21%

27/05/19 : Dordogne : Résultats définitifs : Participation : 58,28 % : RN : 25,15 %, LREM : 19,26 %, EELV : 11,38 %, LFI : 8,60 %, PS-LUG 7,45 % ; LR : 7,05 %, PC : 3,68 %, LDG Hamon : 3,62 %, DLF : 3, 50 %

27/05/19 : Résultats complets Bègles : EELV 21,69%, LREM 17,67%, RN 14,47%, LFI 10,63%, PS 9,20%

27/05/19 : Angoulême (16) : LREM : 24,05%, EELV : 17,02%, RN : 16,12%, PS-PP : 8,46%, LFI : 8,40%, LR : 7,68%, G.S : 4,79%. Taux de participation : 52,54%.

27/05/19 : Résultats complets Vienne (86) : RN 22,58%, LREM 21,78%, EELV 14,24%, LR 7,35%, PS 7,30%, LFI 6,58%, DBLF 3,63%, G.S 3,54%

27/05/19 : Résultats complets Charente (16) : RN 25,56%, LREM 21,48%, EELV 12,23%, LFI 7,61%, LR 7,17%, PS 6,56%, DBLF 3,61%, G.S 3,54%

27/05/19 : Deux-Sèvres, résultats départementaux définitifs : LREM : 23,62%, RN 20,64%, EELV : 14,09%, LR : 7,52%, PS-PP : 7,04%, LFI 6,16%, G.S : 3,63%. Taux de participation : 48,99%.

27/05/19 : Résultats Lot-et-Garonne : RN : 29,47 %, LREM : 19,17 %, EELV : 10,30 %, LR : 7,38 %, LFI : 6,70 %, PS : 6,11 %, , DBLF : 4,46 %, GS : 3,03 %, PC : 2,56, UDI : 2,39 %. Taux de participation : 50,20 %. Taux de participation : 55 %.

27/05/19 : Charente-Maritime : résultats départementaux définitifs : RN 25,26%, LREM 22,60%, EELV 13%, RN 7,68%, LFI 6,60%

27/05/19 : Landes résultats complets: LREM 22,95%, RN 21,29%, EELV 10,80%, PS 10,47%, LR 6,95%, LFI 6,88%, GS 4,23%

26/05/19 : Résultats complets Creuse (23) : RN 24,37%, LREM 18,28%, EELV 9,82%, LR 9,68%, LFI 8,89%, PS 6,97%, G.S 4,21%

26/05/19 : Résultats Tulle (19) : dans la ville de François Hollande, les résultats font office d'exception à la règle. RN : 18,5% ; LEREM : 18,4% ; PS : 14,2% ; EELV : 11,8% ; LFI : 7,7% ; LR : 7,4% ; PCF : 6,3% ; autres listes : 15,7%.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/05/19 | Canicule: le registre de prévention réouvre à Pau

    Lire

    Conformément à la loi, une cellule de veille saisonnière communale est à nouveau mise en place à Pau entre le 1er juin et le 31 août, afin de veiller à la situation des personnes isolées, âgées ou handicapées, pouvant être fragilisées par des températures élevées et persistantes. Dans ce cadre, un registre nominatif et confidentiel, répertoriant les personnes vulnérables est ouvert dans toute commune de plus de 5000 habitants. Pour vous y inscrire, ou inscrire un proche, contacter le Service Autonomie et Solidarités Seniors de la Ville de Pau 0559278370

  • 27/05/19 | Recrudescence des cas de rougeole en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    La rougeole est de nouveau présente dans notre région. Une recrudescence du nombre de malades est apparue dans les Pyrénées-Atlantiques (en lien avec un foyer de personnes ayant participé à la Foire au jambon de Bayonne), et plus généralement dans le sud de la région. Au total, entre le 1er janvier et le 19 mai, 98 cas de rougeole ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine, dont 22 ont nécessité une hospitalisation. L'âge médian des malades est de 22 ans. La plupart n’était pas, ou insuffisamment, vacciné.

  • 27/05/19 | La Rochelle planche sur des solutions de mobilités innovantes avec le Québec

    Lire

    Depuis juillet 1996, la Communauté d’Agglomération de La Rochelle et la Ville de Saint-Jérôme au Québec coopèrent pour développer des projets innovants en particulier dans le domaine des véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables et l’intégration de bornes de recharge dans le mobilier urbain. Les deux villes ont signé un nouveau partenariat ce 24 mai pour continuer de favoriser l'innovation. Pour La Rochelle, la mobilité durable fait partie de son programme territoire zéro carbone.

  • 27/05/19 | Réaction Sophie Borderie psdte PS du CD47

    Lire

    "En Lot-et-Garonne, les résultats enregistrés sont conformes aux résultats nationaux avec néanmoins une accentuation du vote d’extrême droite, comme cela était malheureusement déjà le cas en 2014. Localement, il est plus que jamais nécessaire de poursuivre notre combat pour la ruralité et pour l’équité territoriale. Bien souvent, celles et ceux qui subissent des injustices et vivent un sentiment de relégation trouvent refuge dans le vote extrême. Acteurs de la vie publique, nous avons tous un rôle à jouer dans ce combat. J’y prendrai toute ma part."

  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Creuse : Florie Labas se lance dans le porc bio au sein du GAEC familial

13/05/2019 |

Florie Labas, éleveuse de porcs bio dans la Creuse

Creusoise pure souche, Florie Labas a décidé de sauter le pas et de s'installer dans le GAEC familial, à Mérinchal, dans son département. La jeune femme va lancer son atelier de porc bio à la fin de l'année 2019. En attendant, elle planche sur l'administratif.

Les porcs ne sont pas encore arrivés, mais pour Florie Labas, le processus est enclenché. La jeune femme de 27 ans a décidé de s'installer depuis le 1er janvier dernier. Elle intègre le GAEC de ses parents, Odile et Didier Labas, qui sont installés dans le village de Montaurat, près de Mérinchal en Creuse, depuis 1994. Papa élève des bovins, Maman s'occupe plutôt des fruits, et Florie va gérer les porcs.

« C'est atypique, souligne Odile Labas. Mais au moins, on a de tout. » Florie compte obtenir un élevage d'une cinquantaine de bêtes. Elle veut quelque chose à taille humaine, dans la lignée de ce que font déjà ses parents. Elle espère accueillir ses premières bêtes à la fin de l'année.

« J'ai appris la patience. Il ne faut pas croire qu'à partir de la date d'installation du 1er janvier, tout se lance. Il y a une longue phase administrative. Il faut compter bien un an pour pouvoir lancer l'activité, estime la jeune femme. Pour le moment, je vois que ça avance mais je commence à avoir hâte, plus ça approche. Je ne suis que dans les dossiers, ce n'est pas encore palpable. »

Une aide administrative fournie par ses parents

Pour tout ce qui est paperasse, Florie apprend sur le tas, et bénéficie de l'aide de ses parents qui ont plus l'habitude. Elle n'ose pas imaginer si elle avait dû s'y lancer seule. « Ca aurait été beaucoup plus compliqué. Je dis bonne chance à ceux qui se lancent hors cadre familial. »

La Creusoise bénéficie également de l'expertise d'une coopérative, qui s'occupera de la vente de ses bêtes. « Ils m'offrent aussi un soutien régulier avec un technicien pour les plans de construction et les dossiers par exemple. » Florie n'aura, ainsi, pas à gérer elle-même la vente de ses bêtes. De toute manière, la transformation et la vente directe n'étaient pas dans ses plans. « Ce serait trop d'investissement... »

Les travaux démarreront à la mi-juillet pour trois bâtiments : celui pour les truies gestantes, la maternité et le lieu d'engraissement. L'avantage, c'est qu'ils seront installés sur un terrain à quelques minutes à pied de la maison familiale. Un vrai plus pour la jeune agricultrice qui n'a donc pas eu à acheter un terrain. Ce qui réduit ses obligations d'investissement.

Cette installation en Limousin va permettre de boucher un trou. Les élevages porcins sont peu légion dans le coin. Surtout en bio. C'est aussi pour cela qu'elle bénéficie d'aides de la région via un prêt à taux zéro, afin de redynamiser un peu la filière.

 

Florie Labas, éleveuse de porcs bio dans la Creuse

 

Rester en Creuse à tout prix

Pour Florie, s'installer au Montaurat était une évidence. « Je ne me voyais pas du tout aller ailleurs. Quitter le clocher de Mérinchal, ce n'était pas possible pour moi. » Mais elle a pris son temps. Après un baccalauréat professionnel Conduite et gestion de l'entreprise agricole (CGEA), puis un BTS analyse et conduite de systèmes d'exploitation (ACSE) au lycée agricole d'Ahun, la jeune creusoise a travaillé au Crédit Agricole et dans un cabinet vétérinaire du Puy-de-Dôme pendant cinq ans. « Le temps de mûrir mon projet, que ce soit le bon moment. »

Son projet, ça faisait longtemps qu'elle l'envisageait. L'élevage de porc bio trotte dans sa tête depuis un stage qu'elle a effectué durant ses études avec un de ses voisins. « Je voulais découvrir autre chose et j'ai tout de suite adoré. Mon maître de stage était un passionné. » Elle a aussi effectué un stage à Giat dans une porcherie industrielle.

Mais si elle a mis autant de temps à sauter le pas, c'est d'abord parce que le GAEC de ses parents a récemment trouvé son rythme de croisière et qu'il n'était pas possible de l'accueillir avant. Aussi parce que pour créer son entreprise, Florie devait être au chômage. « Pour pouvoir avoir accès à l'aide à la création d'entreprise de la MSA, il faut être demandeur d'emploi. »

En attendant d'avoir ses bêtes et ses bâtiments, elle ne s'ennuie pas. Entre le poids de l'administratif et sa tendance à toucher à tout, elle est sans cesse en mouvement. Florie oeuvre dans différentes associations locales comme le club des jeunes de Mérinchal. Ils préparent actuellement un festival avec le chanteur Creusois Gauvain Sers en tête d'affiche. « Je ne suis pas du genre à rester sur mon canapé de toute manière, soutient la jeune femme. Mais c'est vrai que quand je vais vraiment démarrer mon activité d'élevage, je vais un peu lever le pied sur la vie associative. »

Romain Conversin
Romain Conversin

Crédit Photo : Bruno Barlier

Partager sur Facebook
Vu par vous
4524
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -