Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/20 | L’appel à organisation des Voisinades niortaises est lancé !

    Lire

    La Ville de Niort organise la 5e édition des Voisinades niortaises le 18 septembre prochain. Les habitants qui souhaitent organiser ce temps fort convivial entre voisins dans leur quartier doivent s’inscrire jusqu’au 4 septembre auprès du service Proximité et Relations aux citoyens. Les particuliers, organisateurs, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. La Ville offrira aussi un kit apéro constitué de produits locaux.

  • 05/08/20 | Un mois de juillet positif pour la Cité du Vin

    Lire

    La Cité du Vin de Bordeaux dresse un premier bilan de l’activité du mois de juin plutôt positif. Si les chiffres de fréquentation des visiteurs étrangers enregistrent une forte baisse à cause du Covid-19, la fréquentation des visiteurs locaux, elle, bondit. 61% de visiteurs bordelais supplémentaires par rapport à 2019 sont venus admirer et visiter l’emblématique musée bordelais.

  • 05/08/20 | L'appelation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux ouvre ses Châteaux

    Lire

    Dimanche 9 août, les vignerons de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux organisent leurs premières portes ouvertes. Objectif : "dynamiser notre territoire et notre appellation ; offrir des activités aux visiteurs, touristes et locaux" explique Christiane Deffarge, présidente de l’appellation. Les huit propriétés participantes proposeront des animations diverses et variées : visite, initiation à la dégustation, accords mets et vins, atelier pédagogique pour les enfants, balade à la découverte des cépages… Et une tombola ouverte à ceux qui auront visité au moins 3 propriétés dans la journée.

  • 04/08/20 | Agglomération du Niortais : le délai du fonds de soutien de proximité est prolongé

    Lire

    Les entreprises et associations du territoire, dont l’activité économique a été impactée par la crise du Covid-19, ont un mois supplémentaire pour demander à bénéficier du fonds de soutien de proximité mis en place par Niort Agglo. Le délai est prolongé jusqu’au 31 août 2020.Cette aide a pour objectif de répondre aux besoins de trésorerie des Petites et Moyennes Entreprises et des associations du territoire de la Communauté d’agglomération du Niortais.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Creuse : Florie Labas se lance dans le porc bio au sein du GAEC familial

13/05/2019 |

Florie Labas, éleveuse de porcs bio dans la Creuse

Creusoise pure souche, Florie Labas a décidé de sauter le pas et de s'installer dans le GAEC familial, à Mérinchal, dans son département. La jeune femme va lancer son atelier de porc bio à la fin de l'année 2019. En attendant, elle planche sur l'administratif.

Les porcs ne sont pas encore arrivés, mais pour Florie Labas, le processus est enclenché. La jeune femme de 27 ans a décidé de s'installer depuis le 1er janvier dernier. Elle intègre le GAEC de ses parents, Odile et Didier Labas, qui sont installés dans le village de Montaurat, près de Mérinchal en Creuse, depuis 1994. Papa élève des bovins, Maman s'occupe plutôt des fruits, et Florie va gérer les porcs.

« C'est atypique, souligne Odile Labas. Mais au moins, on a de tout. » Florie compte obtenir un élevage d'une cinquantaine de bêtes. Elle veut quelque chose à taille humaine, dans la lignée de ce que font déjà ses parents. Elle espère accueillir ses premières bêtes à la fin de l'année.

« J'ai appris la patience. Il ne faut pas croire qu'à partir de la date d'installation du 1er janvier, tout se lance. Il y a une longue phase administrative. Il faut compter bien un an pour pouvoir lancer l'activité, estime la jeune femme. Pour le moment, je vois que ça avance mais je commence à avoir hâte, plus ça approche. Je ne suis que dans les dossiers, ce n'est pas encore palpable. »

Une aide administrative fournie par ses parents

Pour tout ce qui est paperasse, Florie apprend sur le tas, et bénéficie de l'aide de ses parents qui ont plus l'habitude. Elle n'ose pas imaginer si elle avait dû s'y lancer seule. « Ca aurait été beaucoup plus compliqué. Je dis bonne chance à ceux qui se lancent hors cadre familial. »

La Creusoise bénéficie également de l'expertise d'une coopérative, qui s'occupera de la vente de ses bêtes. « Ils m'offrent aussi un soutien régulier avec un technicien pour les plans de construction et les dossiers par exemple. » Florie n'aura, ainsi, pas à gérer elle-même la vente de ses bêtes. De toute manière, la transformation et la vente directe n'étaient pas dans ses plans. « Ce serait trop d'investissement... »

Les travaux démarreront à la mi-juillet pour trois bâtiments : celui pour les truies gestantes, la maternité et le lieu d'engraissement. L'avantage, c'est qu'ils seront installés sur un terrain à quelques minutes à pied de la maison familiale. Un vrai plus pour la jeune agricultrice qui n'a donc pas eu à acheter un terrain. Ce qui réduit ses obligations d'investissement.

Cette installation en Limousin va permettre de boucher un trou. Les élevages porcins sont peu légion dans le coin. Surtout en bio. C'est aussi pour cela qu'elle bénéficie d'aides de la région via un prêt à taux zéro, afin de redynamiser un peu la filière.

 

Florie Labas, éleveuse de porcs bio dans la Creuse

 

Rester en Creuse à tout prix

Pour Florie, s'installer au Montaurat était une évidence. « Je ne me voyais pas du tout aller ailleurs. Quitter le clocher de Mérinchal, ce n'était pas possible pour moi. » Mais elle a pris son temps. Après un baccalauréat professionnel Conduite et gestion de l'entreprise agricole (CGEA), puis un BTS analyse et conduite de systèmes d'exploitation (ACSE) au lycée agricole d'Ahun, la jeune creusoise a travaillé au Crédit Agricole et dans un cabinet vétérinaire du Puy-de-Dôme pendant cinq ans. « Le temps de mûrir mon projet, que ce soit le bon moment. »

Son projet, ça faisait longtemps qu'elle l'envisageait. L'élevage de porc bio trotte dans sa tête depuis un stage qu'elle a effectué durant ses études avec un de ses voisins. « Je voulais découvrir autre chose et j'ai tout de suite adoré. Mon maître de stage était un passionné. » Elle a aussi effectué un stage à Giat dans une porcherie industrielle.

Mais si elle a mis autant de temps à sauter le pas, c'est d'abord parce que le GAEC de ses parents a récemment trouvé son rythme de croisière et qu'il n'était pas possible de l'accueillir avant. Aussi parce que pour créer son entreprise, Florie devait être au chômage. « Pour pouvoir avoir accès à l'aide à la création d'entreprise de la MSA, il faut être demandeur d'emploi. »

En attendant d'avoir ses bêtes et ses bâtiments, elle ne s'ennuie pas. Entre le poids de l'administratif et sa tendance à toucher à tout, elle est sans cesse en mouvement. Florie oeuvre dans différentes associations locales comme le club des jeunes de Mérinchal. Ils préparent actuellement un festival avec le chanteur Creusois Gauvain Sers en tête d'affiche. « Je ne suis pas du genre à rester sur mon canapé de toute manière, soutient la jeune femme. Mais c'est vrai que quand je vais vraiment démarrer mon activité d'élevage, je vais un peu lever le pied sur la vie associative. »

Romain Conversin
Romain Conversin

Crédit Photo : Bruno Barlier

Partager sur Facebook
Vu par vous
8608
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -