Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Dadoclem éditions, quand la réflexion et la pédagogie sont à la page

22/03/2014 | Fondées il y a huit ans maintenant, les éditions Dadoclem mettent la visée pédagogique de leurs livres au premier plan

Danica Urbani, éditions Dadoclem, salon du livre 2014

Un chat gris au chômage qui a du mal à joindre les deux bouts tant la croquette est chère, une enquête au coeur d'un potager où allergies et écologie sont de la partie, une jeune indienne enceinte à l'âge où les adolescents occidentaux ont d'autres choses à faire que de se soucier de grossesses clandestines... Pour les éditions Dadoclem, tous les moyens sont bons quand ils sont efficaces pour apprendre aux têtes blondes les choses de la vie et du monde. A la tête de cette maison désormais bordelaise, Danica et Dominique Urbani, deux anciens enseignants pour qui lire et réfléchir riment dès le plus jeune âge.

Dadoclem, premières syllabes de Danica, Dominique et Clémentine Urbani, un nom familial pour une maison d'éditions fondée par les deux premiers à la naissance du troisième, enfin de la troisième puisque c'est au moment où ils ont eu leur fille Clémentine que Danica et Dominique Urbani ont eu envie de crééer leur maison d'éditon de littérature jeunesse: " au moment du boom d'Internet il y a une quinzaine d'années, on a décidé de faire des livres qui préparent les enfants à ce monde global vers lequel nous nous orientions, de les aider à développer leur esprit critique pour qu'ils puissent rester autonomes face à la pléthore d'informations et de sources disponibles sur le net" s'explique Danica Urbani. Fondées à Paris en 2006 et basées à Bordeaux depuis trois ans maintenant, les éditions Dadoclem proposent quatre collections différentes, toutes guidées par l'oeil vif du petit renard logo dessiné il y a huit ans par la petite Clémentine dont il était question quelques lignes plus haut, un renard dont l'adage est "un seul monde et tant de points de vue...". 

Quand Sir Poireau et Docteur Navet mènent l'enquêteQuatre collections donc, et autant de manières d'apprendre et de réfléchir à travers les pages des livres publiés par les éditions Dadoclem. Pour les 5/9 ans, la collection "album jeunesse" propose aux plus petits de lire, ou de se faire raconter, des histoires où les aventures des personnages se frottent aux sujets de société, à ce dont les adultes parlent à table, tout ça. Dans Les détectives du potager de Dominique Memmi et Bérengère Delaporte, , l'écologie, les allergies et la solidarité sont alors mis en avant à travers, vous l'aurez compris, les tribulations de Sir Poireau et Docteur Navet, héros de ces contes où le fameux "il était une fois" devient concret, quasi-pratique. Un peu plus vieux, les jeunes lecteurs seront charmés et dépaysés par la belle collection "Perles du monde", des livres à lire après 7 ans où chaque histoire développe des sujets qui donnent un éclairage différent et subtil sur différentes contrées du monde. Dans le très réussi Une mère est une maman paru en 2011, les questions de la grossesse adolescente en Inde, de l'adoption ou des castes sont évoquées avec finesse et poésie par Catherine Cahard et Emile Camatte.

De la bande-dessinée en... latin! Travaillant régulièrement avec des enseignants, les éditions Dadoclem ont aussi voulu envisager la littérature jeunesse dans une perspective bilingue, choisissant alors le support original de la bande-dessinée. En effet, la collection "La marmite-o-langues" propose aux 8/12 ans d'aborder des histoires en deux langues, la plupart du temps en français et en anglais comme dans The day honey ran out/ Le jour où le miel a manqué, un petit livre où l'idée pédagogique de départ est de permettre aux jeunes en âge d'apprendre une autre langue en racontant une histoire sans faire de traduction facile voire enfantine mais en gardant les particularités et correspondances de chaque langue. Plus inattendu, la version bilingue français/latin sera à découvrir prochainement avec Le glaive de Burdigala, une histoire antique de Bordeaux dans des bulles traduites par deux professeurs enseignants de latin. Enfin, la quatrième collection intitulée "romans" s'adresse aux 8/10ans et, dans la suite des "album jeunesse", développe des histoires plus longues en mettant, à chaque fois, un sujet de société en lumière. Dans Monsieur Soupochou, chat, salarié et bien décidé à ne pas se laisser marcher sur les pattes..., l'auteur Yayo et l'illustrateur Bruno Robert narrent les péripéties d'un chat dont l'existence pépère se heurte au chômage, aux soucis économiques et à la délocalisation. Avec tendresse et humour, ils permettent aux plus jeunes de se rendre compte des questions parfois difficiles qui habitent le monde, à l'image de ces pages où Monsieur Soupochou fait la rencontre d'une jeune chatte noire venue d'Afrique qui ne peut pas travailler parce qu'elle n'a pas de collier. Livre fermé, les lecteurs de dix ans se disent alors que dans la vraie vie, Monsieur Soupochou et sa petite comparse noire ne sont pas forcément des chats et voilà un livre réussi.

 

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
977
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -