Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/21 | Charente-Maritime : 3 jours de forum sur le droit des femmes

    Lire

    À l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Département 17 organise du 8 au 10 mars, un forum dédié à l'égalité entre les femmes et les hommes. Avec, lundi, une matinée d'échanges et de témoignages sur l'égalité femmes/hommes, en présence d'Élisabeth Morin-Chartier, ex députée européenne. Mardi, "l'égalité professionnelle, un état des lieux contrasté". Mercredi, "Filles et garçons, cassons les clichés". Ces visio-conférences se dérouleront sur le site du Département.

  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Des saisonniers devenus arboriculteurs à Saint-Yrieix-la-Perche

03/05/2019 | Une histoire de pommes et de vie.

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Grâce au verger tremplin implanté par la coopérative Limdor à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), Valérie et Eric Reydet ont pu se former et s'installer chacun leur tour. Aujourd'hui, ils dirigent une exploitation de 16 hectares et produisent 800 tonnes par an de Golden AOP du Limousin et de Pinova.

Valérie et Eric Reydet ont uni leur destin en croquant la pomme. Certes, la métaphore est facile mais la vie d'Eric, saisonnier Normand, a vraiment basculé en 2000 lors de la cueillette des pommes en Corrèze. Il travaille alors sous les ordres de Valérie, une aide maternelle corrézienne reconvertie dans l'arboriculture. « Nous ne nous sommes plus quittés avoue Eric, je suis parti faire quelques saisons dans le Sud, Valérie est tombée enceinte et je me suis stabilisé. » Il pose ses valises et accepte un poste de chef de culture qu'il occupera entre 2003 et 2006. Une nouvelle opportunité se présente grâce à la coopérative Limdor. « Eric devait intégrer leur verger tremplin collectif pour apprendre la culture de la pomme et s'installer raconte Valérie Reydet. Comme il avait plus de 40 ans, il n'avait pas droit aux aides jeunes agriculteurs, j'ai donc accepté et j'ai obtenu mon BEPA au lycée La Faye à Saint-Yrieix en 2008.»

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Renouvellement des générations

La coopérative avait initié une réflexion afin d'anticiper les départs en retraite. « L'âge moyen augmente dans notre métier et il n'y a pas assez de renouvellement des exploitations constate Michel Texier, président de la coopérative, il fallait trouver une solution pour installer des jeunes, notamment hors cadre familial. La Communauté de Communes avait des parcelles disponibles, Valérie s'est installée en location vente. » La collectivité a fait construire un bâtiment et six hectares et le couple a planté 6 ha de Golden. « Limdor a avancé les frais et s'est porté caution pour l'achat du matériel précise Valérie. Vous imaginez deux saisonniers en fourgon et sans apport ! Il a fallu créer une certaine confiance... » La Chambre d'Agriculture a joué un rôle déterminant. « Elle m'a accompagnée cinq ans pour d'abord monter le projet puis diriger le verger, cela aurait trop difficile seule », admet Valérie. Installée en ferme relais, elle verse un loyer, ce qui permet d'acquérir progressivement foncier et bâti. Deux ans après, quatre hectares supplémentaires sont plantés. Salarié de la coopérative, Eric dirige le verger collectif de Limdor (6 ha) et aide l'implantation du verger tremplin BIO de la coopérative (8 ha). En 2013, il franchit le pas en achetant le premier verger collectif. « Limdor m'a proposé cette solution pour conforter l'exploitation explique Eric, nous sommes devenus associés en créant la SCEA Les Vergers des Loriots. »

De locataire à propriétaire

Dix ans après, Valérie reconnaît qu'ils ont eu une chance extraordinaire. « Nous sommes propriétaires depuis août 2018, tout cela aurait été impossible sans l'aide de Limdor et de la Communauté de Communes, il faut investir minimum 500.000 € pour s'installer hors cadre familial et nous n'avions pas de fonds. ». Le dispositif de ferme-relais a permis au couple d'arboriculteur d'avancer au rythme de la production. « Au départ, le loyer était modique et les charges n'étaient pas très importantes constate Eric, mais la production était faible au début. Aujourd'hui, elle atteint 800 tonnes par an suivant la météo qui sont revendues à la coopérative.» Les investissements conséquents ont été réalisés. Un plan d'eau de 15.000 m3 a été créé pour alimenter le système d'irrigation enterré (20% d'économie en eau) et des filets para-grêle posés sur les 16 ha. Des haies ont été plantées le long de la route et au milieu des deux parcelles avec un double intérêt, favoriser la biodiversité et servir de système antidérive lors de la pulvérisation des produits phytosanitaires. « Le verger est certifié Haute Valeur Environnement niveau 3 depuis cette année, Bee Friendly et Globalgap pour les pratiques écoresponsables précise Eric, c'est la politique de Limdor pour tous ses producteurs. Le désherbage est mécanisé depuis cinq ans, nous n'employons pas de produits néonicotonoïdes et nous avons des ruches. » Quatre-vingt dix saisonniers sont embauchés chaque année pour la taille, la pose des filets, l'éclaircissage et la cueillette. Fruit de leur union Maxime, 16 ans, espère un jour décrocher son BTS arboriculture. Grâce à son verger tremplin, la coopérative a facilité l'installation de quatre producteurs sur près de 50 ha, une démarche qui devrait s'accélérer. « Nous aidons un à deux jeunes par an à s'installer et à l'avenir, ce sera deux ou trois ajoute le président, nous recherchons des candidats dynamiques, sérieux et professionnels ». A bon entendeur...

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
14451
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -