Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/08/20 | L’appel à organisation des Voisinades niortaises est lancé !

    Lire

    La Ville de Niort organise la 5e édition des Voisinades niortaises le 18 septembre prochain. Les habitants qui souhaitent organiser ce temps fort convivial entre voisins dans leur quartier doivent s’inscrire jusqu’au 4 septembre auprès du service Proximité et Relations aux citoyens. Les particuliers, organisateurs, bénéficieront d’un accompagnement personnalisé. La Ville offrira aussi un kit apéro constitué de produits locaux.

  • 05/08/20 | Un mois de juillet positif pour la Cité du Vin

    Lire

    La Cité du Vin de Bordeaux dresse un premier bilan de l’activité du mois de juin plutôt positif. Si les chiffres de fréquentation des visiteurs étrangers enregistrent une forte baisse à cause du Covid-19, la fréquentation des visiteurs locaux, elle, bondit. 61% de visiteurs bordelais supplémentaires par rapport à 2019 sont venus admirer et visiter l’emblématique musée bordelais.

  • 05/08/20 | L'appelation Sainte-Foy Côtes de Bordeaux ouvre ses Châteaux

    Lire

    Dimanche 9 août, les vignerons de Sainte-Foy Côtes de Bordeaux organisent leurs premières portes ouvertes. Objectif : "dynamiser notre territoire et notre appellation ; offrir des activités aux visiteurs, touristes et locaux" explique Christiane Deffarge, présidente de l’appellation. Les huit propriétés participantes proposeront des animations diverses et variées : visite, initiation à la dégustation, accords mets et vins, atelier pédagogique pour les enfants, balade à la découverte des cépages… Et une tombola ouverte à ceux qui auront visité au moins 3 propriétés dans la journée.

  • 04/08/20 | Agglomération du Niortais : le délai du fonds de soutien de proximité est prolongé

    Lire

    Les entreprises et associations du territoire, dont l’activité économique a été impactée par la crise du Covid-19, ont un mois supplémentaire pour demander à bénéficier du fonds de soutien de proximité mis en place par Niort Agglo. Le délai est prolongé jusqu’au 31 août 2020.Cette aide a pour objectif de répondre aux besoins de trésorerie des Petites et Moyennes Entreprises et des associations du territoire de la Communauté d’agglomération du Niortais.

  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Des saisonniers devenus arboriculteurs à Saint-Yrieix-la-Perche

03/05/2019 | Une histoire de pommes et de vie.

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Grâce au verger tremplin implanté par la coopérative Limdor à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), Valérie et Eric Reydet ont pu se former et s'installer chacun leur tour. Aujourd'hui, ils dirigent une exploitation de 16 hectares et produisent 800 tonnes par an de Golden AOP du Limousin et de Pinova.

Valérie et Eric Reydet ont uni leur destin en croquant la pomme. Certes, la métaphore est facile mais la vie d'Eric, saisonnier Normand, a vraiment basculé en 2000 lors de la cueillette des pommes en Corrèze. Il travaille alors sous les ordres de Valérie, une aide maternelle corrézienne reconvertie dans l'arboriculture. « Nous ne nous sommes plus quittés avoue Eric, je suis parti faire quelques saisons dans le Sud, Valérie est tombée enceinte et je me suis stabilisé. » Il pose ses valises et accepte un poste de chef de culture qu'il occupera entre 2003 et 2006. Une nouvelle opportunité se présente grâce à la coopérative Limdor. « Eric devait intégrer leur verger tremplin collectif pour apprendre la culture de la pomme et s'installer raconte Valérie Reydet. Comme il avait plus de 40 ans, il n'avait pas droit aux aides jeunes agriculteurs, j'ai donc accepté et j'ai obtenu mon BEPA au lycée La Faye à Saint-Yrieix en 2008.»

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Renouvellement des générations

La coopérative avait initié une réflexion afin d'anticiper les départs en retraite. « L'âge moyen augmente dans notre métier et il n'y a pas assez de renouvellement des exploitations constate Michel Texier, président de la coopérative, il fallait trouver une solution pour installer des jeunes, notamment hors cadre familial. La Communauté de Communes avait des parcelles disponibles, Valérie s'est installée en location vente. » La collectivité a fait construire un bâtiment et six hectares et le couple a planté 6 ha de Golden. « Limdor a avancé les frais et s'est porté caution pour l'achat du matériel précise Valérie. Vous imaginez deux saisonniers en fourgon et sans apport ! Il a fallu créer une certaine confiance... » La Chambre d'Agriculture a joué un rôle déterminant. « Elle m'a accompagnée cinq ans pour d'abord monter le projet puis diriger le verger, cela aurait trop difficile seule », admet Valérie. Installée en ferme relais, elle verse un loyer, ce qui permet d'acquérir progressivement foncier et bâti. Deux ans après, quatre hectares supplémentaires sont plantés. Salarié de la coopérative, Eric dirige le verger collectif de Limdor (6 ha) et aide l'implantation du verger tremplin BIO de la coopérative (8 ha). En 2013, il franchit le pas en achetant le premier verger collectif. « Limdor m'a proposé cette solution pour conforter l'exploitation explique Eric, nous sommes devenus associés en créant la SCEA Les Vergers des Loriots. »

De locataire à propriétaire

Dix ans après, Valérie reconnaît qu'ils ont eu une chance extraordinaire. « Nous sommes propriétaires depuis août 2018, tout cela aurait été impossible sans l'aide de Limdor et de la Communauté de Communes, il faut investir minimum 500.000 € pour s'installer hors cadre familial et nous n'avions pas de fonds. ». Le dispositif de ferme-relais a permis au couple d'arboriculteur d'avancer au rythme de la production. « Au départ, le loyer était modique et les charges n'étaient pas très importantes constate Eric, mais la production était faible au début. Aujourd'hui, elle atteint 800 tonnes par an suivant la météo qui sont revendues à la coopérative.» Les investissements conséquents ont été réalisés. Un plan d'eau de 15.000 m3 a été créé pour alimenter le système d'irrigation enterré (20% d'économie en eau) et des filets para-grêle posés sur les 16 ha. Des haies ont été plantées le long de la route et au milieu des deux parcelles avec un double intérêt, favoriser la biodiversité et servir de système antidérive lors de la pulvérisation des produits phytosanitaires. « Le verger est certifié Haute Valeur Environnement niveau 3 depuis cette année, Bee Friendly et Globalgap pour les pratiques écoresponsables précise Eric, c'est la politique de Limdor pour tous ses producteurs. Le désherbage est mécanisé depuis cinq ans, nous n'employons pas de produits néonicotonoïdes et nous avons des ruches. » Quatre-vingt dix saisonniers sont embauchés chaque année pour la taille, la pose des filets, l'éclaircissage et la cueillette. Fruit de leur union Maxime, 16 ans, espère un jour décrocher son BTS arboriculture. Grâce à son verger tremplin, la coopérative a facilité l'installation de quatre producteurs sur près de 50 ha, une démarche qui devrait s'accélérer. « Nous aidons un à deux jeunes par an à s'installer et à l'avenir, ce sera deux ou trois ajoute le président, nous recherchons des candidats dynamiques, sérieux et professionnels ». A bon entendeur...

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
13161
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -