Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/08/19 : Hier vers 21 heures, des manifestants anti-G7 ont tenté de bloquer l'autoroute A63, non loin du camps d'Urrugne et se sont heurtés aux policiers. Ils en ont légèrement blessé quatre par un tir de mortier d'artifice. 17 personnes ont été interpellées

23/08/19 : Emmanuel Macron accusant le président brésilien de lui avoir "menti" sur ses engagements environnementaux lors du G20 en juin dernier se dit opposé, sur fond d'Amazonie en feu, "dans ces conditions" à l'accord de libre-échange entre l'UE et le Mercosur

21/08/19 : Selon "Mediabask", les Gilets jaunes invitent leurs troupes à se rassembler, pour leur 41e samedi à Bayonne, dans le cadre du G7. Ils estimeraient que le contre-sommet d'Hendaye et d'Irun et la manifestation de samedi ne sont pas assez musclés.

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/19 | La Rochelle : pas de ténors pour l'Université d'été du PS

    Lire

    Alors qu'Europe Ecologie les Verts et la France Insoumise se réunissent chacun autour de leur Université d'été à Toulouse, le Parti socialiste (PS) a lancé la sienne ce vendredi, sur un discours d'accueil du maire Jean-François Fountaine et en présence du président de Région Alain Rousset. Malgré 2000 militants attendus, les grandes figures du PS restent absentes de cette nouvelle formule - François Hollande et Bernard Cazeneuve feront leur rentrée aux Journées parlementaires du PS à Avignon (4-6/09).

  • 24/08/19 | La Rochelle : le premier secrétaire du PS appelle à remettre de l'écologie dans le parti

    Lire

    En marge de l'Université d'été du PS (23-25 août), le premier secrétaire de PS Olivier Faure a appelé à accorder une nouvelle place à l'écologie dans leur réflexion, sous peine d'isolement du parti : "Il n’y a pas d’écologie viable sans le social et pas de société viable sans l’écologie", a-t-il déclaré à l'AFP. Quelques jours plus tôt, Oliver Faure avait déclaré regretté la division ente les partis de gauche (EELV et FI font leur rentrée de leur côté) alors que les municipales sont en vue.

  • 23/08/19 | Corrèze : les agriculteurs entendus par l'État

    Lire

    Le 21 août, Didier Guillaume, Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a autorisé la Corrèze à valoriser ses jachères, malgré la sécheresse. En effet, c'est désormais une liste de 9 départements, dont la Corrèze, qui font l'objet de la dérogation autorisant la valorisation des jachères. Cette décision permet d'accroître les stocks destinés à l'alimentation des animaux. Face à une autre année de sécheresse, la profession a fait la demande auprès du Préfet dès le 1er juillet.

  • 23/08/19 | Charente-Maritime : de nouvelles mesures de restriction d'eau

    Lire

    L'arrêté du Préfet de Charente-Maritime du 20 août dévoile une nouvelle mesure de restriction d'eau. Si toutes les précédentes ont été reconduites, il en est une nouvelle, concernant le bassin EPMP. En effet, ce dernier est désormais en alerte "Crise", le niveau maximal. Ainsi, le Marais Sèvre Niortaise fait l'objet d'une interdiction totale des prélèvements d'irrigation agricole depuis le 21 août.

  • 23/08/19 | Aliénor en son et lumière à Cabanac-et-Villagrains (33)

    Lire

    Le 31 août, la commune de Cabanac-et-Villagrains (33) organise une grande fête médiévale, sur le site historique des mottes castrales. Après une journée festive, comprenant spectacle de fauconnerie et banquet médiéval, un spectacle son, lumière et costume d'époque "Aliénor en terre gasque" prendra place à la nuit tombée. Interprétée par des acteurs bénévoles, l'histoire sera contée en français et gascon par les élèves adultes du cours de Gascon de Cabanac. A noter la participation des écuries de St Selve sous la direction de Franck Reyne qui dirige également les cavaliers de la Bataille de Castillon. Programme en ligne

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Des saisonniers devenus arboriculteurs à Saint-Yrieix-la-Perche

03/05/2019 | Une histoire de pommes et de vie.

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Grâce au verger tremplin implanté par la coopérative Limdor à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), Valérie et Eric Reydet ont pu se former et s'installer chacun leur tour. Aujourd'hui, ils dirigent une exploitation de 16 hectares et produisent 800 tonnes par an de Golden AOP du Limousin et de Pinova.

Valérie et Eric Reydet ont uni leur destin en croquant la pomme. Certes, la métaphore est facile mais la vie d'Eric, saisonnier Normand, a vraiment basculé en 2000 lors de la cueillette des pommes en Corrèze. Il travaille alors sous les ordres de Valérie, une aide maternelle corrézienne reconvertie dans l'arboriculture. « Nous ne nous sommes plus quittés avoue Eric, je suis parti faire quelques saisons dans le Sud, Valérie est tombée enceinte et je me suis stabilisé. » Il pose ses valises et accepte un poste de chef de culture qu'il occupera entre 2003 et 2006. Une nouvelle opportunité se présente grâce à la coopérative Limdor. « Eric devait intégrer leur verger tremplin collectif pour apprendre la culture de la pomme et s'installer raconte Valérie Reydet. Comme il avait plus de 40 ans, il n'avait pas droit aux aides jeunes agriculteurs, j'ai donc accepté et j'ai obtenu mon BEPA au lycée La Faye à Saint-Yrieix en 2008.»

Valérie et Eric Reydet, arboriculteur en Haute-Vienne

Renouvellement des générations

La coopérative avait initié une réflexion afin d'anticiper les départs en retraite. « L'âge moyen augmente dans notre métier et il n'y a pas assez de renouvellement des exploitations constate Michel Texier, président de la coopérative, il fallait trouver une solution pour installer des jeunes, notamment hors cadre familial. La Communauté de Communes avait des parcelles disponibles, Valérie s'est installée en location vente. » La collectivité a fait construire un bâtiment et six hectares et le couple a planté 6 ha de Golden. « Limdor a avancé les frais et s'est porté caution pour l'achat du matériel précise Valérie. Vous imaginez deux saisonniers en fourgon et sans apport ! Il a fallu créer une certaine confiance... » La Chambre d'Agriculture a joué un rôle déterminant. « Elle m'a accompagnée cinq ans pour d'abord monter le projet puis diriger le verger, cela aurait trop difficile seule », admet Valérie. Installée en ferme relais, elle verse un loyer, ce qui permet d'acquérir progressivement foncier et bâti. Deux ans après, quatre hectares supplémentaires sont plantés. Salarié de la coopérative, Eric dirige le verger collectif de Limdor (6 ha) et aide l'implantation du verger tremplin BIO de la coopérative (8 ha). En 2013, il franchit le pas en achetant le premier verger collectif. « Limdor m'a proposé cette solution pour conforter l'exploitation explique Eric, nous sommes devenus associés en créant la SCEA Les Vergers des Loriots. »

De locataire à propriétaire

Dix ans après, Valérie reconnaît qu'ils ont eu une chance extraordinaire. « Nous sommes propriétaires depuis août 2018, tout cela aurait été impossible sans l'aide de Limdor et de la Communauté de Communes, il faut investir minimum 500.000 € pour s'installer hors cadre familial et nous n'avions pas de fonds. ». Le dispositif de ferme-relais a permis au couple d'arboriculteur d'avancer au rythme de la production. « Au départ, le loyer était modique et les charges n'étaient pas très importantes constate Eric, mais la production était faible au début. Aujourd'hui, elle atteint 800 tonnes par an suivant la météo qui sont revendues à la coopérative.» Les investissements conséquents ont été réalisés. Un plan d'eau de 15.000 m3 a été créé pour alimenter le système d'irrigation enterré (20% d'économie en eau) et des filets para-grêle posés sur les 16 ha. Des haies ont été plantées le long de la route et au milieu des deux parcelles avec un double intérêt, favoriser la biodiversité et servir de système antidérive lors de la pulvérisation des produits phytosanitaires. « Le verger est certifié Haute Valeur Environnement niveau 3 depuis cette année, Bee Friendly et Globalgap pour les pratiques écoresponsables précise Eric, c'est la politique de Limdor pour tous ses producteurs. Le désherbage est mécanisé depuis cinq ans, nous n'employons pas de produits néonicotonoïdes et nous avons des ruches. » Quatre-vingt dix saisonniers sont embauchés chaque année pour la taille, la pose des filets, l'éclaircissage et la cueillette. Fruit de leur union Maxime, 16 ans, espère un jour décrocher son BTS arboriculture. Grâce à son verger tremplin, la coopérative a facilité l'installation de quatre producteurs sur près de 50 ha, une démarche qui devrait s'accélérer. « Nous aidons un à deux jeunes par an à s'installer et à l'avenir, ce sera deux ou trois ajoute le président, nous recherchons des candidats dynamiques, sérieux et professionnels ». A bon entendeur...

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
10817
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -