18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Du neuf, de l'innovant et de l'inattendu au rendez-vous du Salon

15/05/2015 | Le Salon 2015 surfe sur l'innovation, de la sécurisation des bouteilles aux ânes en passant par la génétique bovine... découvertes en perspective

Les macarons sécurisés du Concours Vin de Bordeaux-Aquitaine

Dans un Salon 2015 qui s'est résolument placé sous les couleurs de l'innovation, il n'est pas étonnant que l'on retrouve celle-ci un peu partout. Et même parfois où on l'attend le moins dans le renouveau de la traction animale, chevaux et ânes aidants qui pour bien faire leur office ont besoin de nouveaux outils...


Course aux médailles sous haute sécurité au Concours Bordeaux-Vin d'AquitaineLe samedi 9 mai, deuxième jour du Salon, un des rendez-vous majeur de l'année viticole a pris place au Palais des Congrès : l'affrontement de quelques 3 600 échantillons de vins originaires de 94 appellations de la région lors du très réputé Concours de Bordeaux-Vins d'Aquitaine. Pour l'occasion, un millier de dégustateurs ont participé à la désignation des médailles d'or, d'argent et de bronze, dont le palmarès était connu et diffusé dans les 2 heures sur le site concours-de-bordeaux.com. Une 59ème édition du Concours, à la pointe de la modernité puisque, depuis l'an dernier, les vins médaillés bénéficient, en exclusivité mondiale, d'un système de macaron sécurisé permettant de garantir leur authenticité, grâce à une triple niveau de vérification. De quoi rassurer les acheteurs et les viticulteurs.

Sur le fil de l'innovation... en génétiqueAlors que les plus beaux animaux se présentent sur le ring central, le Pôle international composé des acteurs de l'amélioration génétique et de l'insémination animale, nous rappelle que ce défilé de spécimens exceptionnels ne doit rien au hasard ; la sélection génétique a fait son œuvre. Mais dans un contexte de concurrence mondialisée les innovations biotechnologiques apportent de plus en plus d'efficience à cette sélection. Trois axes principaux sont mis en avant par Maurice Magueur, Directeur d'Evolution International (ex Sersia France) : le génotypage, notamment sur les femelles laitières, qui permet « la prédiction du potentiel génétique à partir du génome », la réalisation de semences sexées, outils de sécurisation du renouvellement du troupeau et enfin le monitoring. Grâce à la surveillance des animaux à distance, « les tâches de l'éleveur seront allégées tout en optimisant les résultats de l'élevage ».

Le vendredi, c'est Drive Fermier ! Déjà en démonstration ce lundi sur le stand des Chambre d'agriculture d'Aquitaine, l'animation visant à faire connaître le Drive Fermier au public du Salon de l'Agriculture est revenue vendredi 13 mai. L'occasion de faire découvrir une nouvelle manière de faire ses courses, en circuit court depuis son salon, ou presque. Après leurs commandes passées sur www.drive-fermier.fr/33, les consommateurs n'ont plus qu'à retirer leurs produits venus des fermes girondines, tous les vendredis, dans l'un des 3 Drives de l'agglomération bordelaise. De l'innovation une fois de plus au Salon de l'Agriculture où la profession agricole démontre que du champ à l'assiette, en passant par le clavier, on n'échappe pas à la modernité ! Si la démarche vous intéresse, rendez-vous sur le stand des Chambres !

Les poulaillers en barriques sur le stand des cocottes d'Origne, nouveaux venus sur la Ferme

Auprès de mon âne... Ce vendredi 15 mai, sur le ring central, l’école des ânes maraîchers de Villeneuve-sur-Lot des Haras nationaux, en partenariat avec l'Institut National des Ânes et Mulets, présente ses ânes et mulets de travail... au travail ! En effet, plus maniables et plus économiques que les tracteurs, les ânes sont de précieux alliés pour les maraîchers et les viticulteurs. Le Salon est donc l'occasion de découvrir les techniques de travail et les nouveaux outils utilisés. Il faut débourser 5 000 € à 6 000 € pour un âne, en comptant le harnais et les outils, contre 10 à 15 000 € pour un tracteur, carburant en sus. Une démonstration pratique, et mathématique, en manière de promotion pour l'école de Villeneuve-sur-Lot, à retrouver pour tout renseignement sur le stand des Haras nationaux, sous le Hall 4. Malgrès les apparences, le retour des ânes et des chevaux sur les exploitations est bien une marque d'innovation importante du secteur agricole, qui doit aussi réadapter et donc innover dans la fabrication des outils qu'ils tractent.

Du nouveau chez les poulettes de la FermeLes volailles font leur show sur la Ferme du Salon. Deux espaces avicoles vous ouvrent leurs portes à travers, d'abord, le stand de la SAGSO (Société des Aviculteurs de la Gironde et du Sud-Ouest), dirigée par Jean-Philippe Lost. Au menu des nouveautés, une cage anti renard avec un grillage indestructible située en dessous de la cage ou encore l’exposition d’un distributeur automatique de graines, et une communication centrée autour du recyclage des déchets. Egalement présents sur le Salon pour la première fois, les "Cocottes d’Origne" gérées par Benoît Dusserre, qui présentent une innovation sous la forme d’un poulailler en forme de barrique de vin, le tout pour « marquer le côté bordelais ». Evidemment, les volailles sont elles aussi présentes. Si vous voulez les voir de plus près, elles se sont installées depuis mardi 12 sous le Hall 4. Cocorico !

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -