Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Eleveur : le destin tout tracé de Clément Allamargot

20/04/2021 | A La Geneytouse (87) l'installation de Clément Allamargot a permis de diversifier l'exploitation familiale avec un atelier de poulets label

1

Fils, petit-fils et arrière petit-fils d’éleveurs de limousines, Clément Allamargot 24 ans a rejoint le GAEC familial de La Geneytouse (Haute-Vienne) en 2017 après avoir dû interrompre son parcours de formation. Il a diversifié l’exploitation en montant un atelier de poulets sous label IGP Périgord comprenant quatre bâtiments sur près de quatre hectares.

Clément Allamargot a grandi dans une famille d’agriculteurs bien connue. Son arrière grand-père avait participé à la renaissance de la race limousine sur le canton de Saint-Léonard de Noblat. Dès l'enfance, le jeune garçon aide ses parents sur l'exploitation familiale. Son destin est tout tracé. Pour réaliser son rêve de gosse, le jeune homme s’oriente après le collège vers un Bac Pro conduite et gestion d'une exploitation agricole au lycée agricole de La Faye à Saint-Yrieix-la-Perche dans le sud de la Haute-Vienne. « J’ai appris les différentes techniques d’élevage, la conduite de matériels, la gestion d’une entreprise, autant d’enseignements qui m’ont donné les bonnes bases de mon métier d’éleveur analyse Clément car bien sûr, je ne me voyais pas faire autre chose. C’est un métier qu’il faut faire avec passion. »

Son Bac Pro en poche, il va compléter sa formation au lycée agricole d’Ahun (Creuse) en préparant un BTS analyse conduite et stratégie de l’entreprise agricole (ACSE). Il ne pourra terminer son cursus, contraint de renoncer à la deuxième année pour seconder sa mère Béatrice, seule sur l'exploitation suite aux problèmes de santé de son époux. « Cette formation est axée essentiellement sur la gestion d’une exploitation poursuit-il, les cours sont plus approfondis surtout en économie et comptabilité, elle est bien adaptée pour prendre en main une exploitation mais je n’ai pas pu la terminer car ma mère s’est retrouvée seule. Aujourd’hui il faut être très pointilleux en matière de gestion, bien tout calculer. Je conseille aux jeunes de bien suivre leur formation mais aussi d’aller voir ailleurs, de faire des stages et de demander de l’aide partout où c’est possible. »
Il a aussi pris conscience qu’il fallait changer certaines pratiques sur l'exploitation familiale. « Je me suis rendu compte que mes parents avaient parfois de vieilles habitudes, il y a des choses qui changent et qu’il faut renouveler. J’ai développé beaucoup de prairies neuves car elles étaient vieillissantes. L’aliment coûte cher, il faut également faire très attention, veiller à être autonome en fourrage et protéines, il y aurait encore des postes à améliorer. »

 L'exploitation de Clément Allamargot

 

Une formation avicole chez un confrère

Son parcours d’installation a débuté à la Chambre d’agriculture où, après avoir pris connaissance des modalités, il a rencontré un conseiller de gestion avec lequel il va monter son dossier, validé par la suite. « Comme je ne trouvais pas de terrain à reprendre ailleurs, nous avons préféré monter un atelier de poulets label en construisant quatre bâtiments qui peuvent accueillir chacun 4 400 poulets, ce qui représente un investissement de plus de 400 000 €. J’ai bénéficié d’un PCAE de 61 200 € (plan de compétitivité et d’adaptation des exploitations agricoles), une aide de l'Europe, de l'Etat et la Région, ainsi qu'une dotation jeune agriculteur de 32 000 € que je finirai de percevoir en fin d'année. La MSA et Groupama m'ont également accordé des dégrèvements sur mes cotisations pour les premières années. Ces aides ont permis de sécuriser mon installation.» Un emprunt de 355 000 € a été contracté auprès du Crédit Agricole du centre ouest pour financer l'atelier poulets. N’ayant pas de formation avicole, le jeune homme s’est immergé dans l’exploitation de Sébastien Baylet, un confrère installé à Saint-Hilaire-les-Places pour appréhender la conduite de cet élevage. « La Chambre d’agriculture a souhaité que je suive une formation avicole avant que je m‘installe précise-t-il, je suis donc allé tous les matins pendant un mois chez cet éleveur. Cela m'a permis de tout connaître sur ce mode d'élevage, ce fut vraiment très formateur pour moi.» Ses poussins sont achetés à la coopérative Terres du Sud volailles et mis en place à un jour. « Ils sont labellisables à partir de 81 jours et nous les gardons entre 81 et 90 jours explique-t-il, ils sont alimentés grâce à un système automatique avec un aliment à 80 % à base de blé sans OMG. Les poulets sortent à 41 jours sur un parc de 8 800 m² autour de chaque bâtiment. Cet élevage est plaisant, très intéressant et plus rémunérateur que les vaches car le prix du poulet est indexé sur le prix des céréales. Quand il augmente, le prix du poulet va augmenter alors que pour les vaches, il baisse. Le temps de travail est également moins important pour les poulets et cela permet d’avoir un revenu complémentaire et régulier. » Les poulets sont revendus à la coopérative, ramassés le soir et abattus dans la nuit pour être mis en rayon le lendemain dans des grandes surfaces sur toute la France.

Outre cette production, l’exploitation comprend une centaine de Limousines élevées sur 140 ha qui donnent naissance, chaque année, à autant de veaux. « Une vingtaine de veaux sont vendus pour la reproduction et le reste en broutards. Nous n’engraissons que nos vaches de boucherie. Nos animaux sont alimentés avec les 15 ha de maïs que nous produisons, nos 15 ha de céréales et sur 15 ha de prairies neuves que nous faisons tous les ans à cause des périodes de sécheresse. Pour l’alimentation, nous sommes 100 % autonomes sauf pour la protéine et l’aliment complet des poulets. » Si ses parents ont encore quelques années devant eux avant la retraite, Clément réfléchit déjà à la suite, histoire d'assurer la pérennité de l’exploitation. « J’ai évoqué avec un de mes cousins la possibilité qu'il s’installe avec moi en reprenant la part d’un de mes parents avance-t-il, et pourquoi pas installer aussi un jeune pour faire perdurer la ferme. » Autant de projets qu'il espère concrétiser.

Corinne Mérigaud
Corinne Mérigaud

Crédit Photo : Corinne Mérigaud

Partager sur Facebook
Vu par vous
7229
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -