Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/12/21 : Le bordelais Fabien Robert, conseiller municipal de Bordeaux, conseiller métropolitain, et conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine a été nommé lors du conseil national du MoDem, Secrétaire général adjoint du parti par son président, François Bayrou.

03/12/21 : Noël à Bayonne débute ce week-end, avec un lancement officiel aujourd'hui à 17h30 et l’arrivée du père Noël tel un funambule sur la Nive. Pour ce week-end d'inauguration : marché de Noël, lâcher de lanternes, 2 jours autour des saveurs, animations…+ d'info

30/11/21 : Bordeaux - Dans le cadre de la quinzaine franco-russe soutenue par Bordeaux Métropole, l'Association des russisants d'Aquitaine organise le 9 décembre, la conférence : "De Lénine à Poutine: le sport, un enjeu politique en URSS et en Russie"+ d'info

29/11/21 : A la suite des annonces gouvernementales concernant la 3ème dose, le centre de vaccination du Parc des expositions de Pau s’adapte dès ce lundi en ouvrant 6 jours/semaine (contre 3 précédemment) permettant de passer de 1500 à 3600 vaccins par semaine.

26/11/21 : Les marchés de Noël reviennent! A Bordeaux (Place Tourny) et à Pau (place Clemenceau et allées d’Aragon) notamment, l'ouverture des chalets et des animations qui les accompagnent insuffle un vent de magie (de Noël) dès ce vendredi 26 novembre en soirée!

26/11/21 : Les 5,6 et 7 août, le Sun ska festival revient (en vrai!) sur le domaine de Nodris en Gironde! La billetterie est ouverte et les premiers noms dévoilés: Ska-P, Tryo, Biga*Ranx, Danakil, Tiken Jah Fakoly ou encore Takana Zion.+ d'info

24/11/21 : Un préfet délégué Ours, Jean-Yves Chiaro a été nommé auprès du préfet coordonnateur du massif des Pyrénées. Sur les sujets ours, il a pour mission de renforcer le dialogue entre tous les acteurs et d'appuyer les préfets de département dans leur action.

22/11/21 : Jean-Pierre Farandou PDG de SNCF, a rencontré vendredi 19 novembre à Bordeaux, Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, et Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole. Sans surprise les 3 présidents ont réaffirmé leur soutien au projet GPSO.

17/11/21 : A Bayonne un groupe de travail a été lancé en vue de l'organisation des Fêtes de Bayonne 2022. A cette occasion les dates des éditions 2022 2023 et 2024 ont été actées: du 27 au 31 juillet 2022, du 26 au 30 juillet 2023, du 24 au 28 juillet 2024

17/11/21 : Les 2 et 3 décembre 2021, le World Impact Summit, le sommet international des solutions pour la planète, revient pour une 4e édition mixant présentiel et digital au Palais de la Bourse à Bordeaux. L'eau en sera la thématique principale+ d'info

09/11/21 : Les élus régionaux se sont réunis en Commission permanente lundi 8 novembre à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Au total, 436 délibérations ont été votées et 3 517 subventions attribuées pour un montant total de 878 392 914,59 euros.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/12/21 | Lascaux en réalité virtuelle, une première mondiale en Belgique

    Lire

    Le Préhistomuseum, situé à Liège-Flémalle, accueille en exclusivité mondiale, du 4 décembre au 31 mai 2022 la première étape de la tournée internationale de l’exposition immersive de Lascaux. Equipés d'un casque, les visiteurs sont invités à pénétrer virtuellement dans la chapelle Sixtine de la Préhistoire. Les visiteurs découvriront la grotte en trois dimensions, de la salle des Taureaux jusqu’au diverticule des Félins. De l’exposition Lascaux 3, il reste un fac-similé, celui de la célèbre scène du Puits avec son homme mort.

  • 07/12/21 | Compost'Expo : Les biodéchets font salon

    Lire

    Le 1er salon néo-aquitain sur la prévention et la gestion de proximité des biodéchets se tient les 9 et 10 décembre au Stade Matmut Atlantique de Bordeaux. Organisé par le Réseau Compost Citoyen Nouvelle-Aquitaine, Compost'Expo présentera des matériels et services à l’usage des pros et des citoyens : composteurs individuels et collectifs, lombricomposteurs, des équipement de jardinage écologique, des bacs de culture autofertiles, des solutions de collectes, des armoires de tris, des formations qualifiantes, des solutions de collecte... Deux jours aussi de conférences livrées par des experts. Programme et informations

  • 07/12/21 | Covid 19 : Ouverture d'un nouveau centre vaccinal à Mérignac

    Lire

    Face à la montée de la cinquième vague et à la nécessité d’administrer une troisième dose aux adultes, la Ville de Mérignac en partenariat avec l’ARS va ouvrir un nouveau centre de vaccination à la Maison des Associations (av. du Maréchal de Lattre de Tassigny) à partir du jeudi 9 décembre du lundi au vendredi de 12h à 19h. 7 lignes vaccinales seront ouvertes (soit 500 vaccins/jour), pour parvenir à un fonctionnement à taux plein sur 9 lignes à mi-décembre 2021 (soit 750 vaccins/jour) jusqu'à fin février. Seul le vaccin Moderna sera administré, il est destiné aux plus de 30 ans. Accès sur rendez-vous.

  • 07/12/21 | Une cité éducative à Soyaux

    Lire

    Le 2 décembre, une convention tripartite a été signée pour la cité éducative de Soyaux. Les cités éducatives ont pour objectif de fédérer tous les acteurs des quartiers prioritaires et d'en faire des lieux de réussite en accompagnant les jeunes depuis la petite enfance jusqu'à l'insertion professionnelle. Avec cette convention, 5 axes vont pouvoir être développé au cours de ces 3 prochaines années à Soyaux : l'aide à la parentalité, la réussite éducative, le bien-être des enfants et des acteurs, la citoyenneté et l'accès à la culture.

  • 06/12/21 | Dordogne : La banque alimentaire collecte 100 tonnes de denrées

    Lire

    Grâce à la générosité des Périgourdins, La Banque alimentaire de la Dordogne a collecté 100 tonnes de produits alimentaires et d’hygiène les 26 et 27 novembre dernier, "ce qui n’atteint pas le record de l’année dernière (131 tonnes), mais qui est un score plus qu’honorable par rapport à 2018 et 2019", analyse le président Francis Herbert. Ces produits seront distribués à des familles dans le besoin par l'intermédiaire d'un réseau de 70 structures. En Dordogne, 12000 personnes sont concernées par cette aide.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Emile Lusignan, 24 ans, candidat à Libourne: "Ma ville est un bassin de vie"

04/03/2020 | Emile Lusignan, colistier de Philippe Buisson sur la liste "La passion de Libourne" pour les municipales, exprime sa vision des enjeux du territoire libournais

1

Emile Lusignan, le plus jeune membre de la Liste de Philippe Buisson « La passion de Libourne », témoigne de son engagement pour la ville où il a grandi. Diplômé d’un master en sciences politiques, et ancien attaché parlementaire de Jean Phillipe Ardouin, député LREM, le colistier libournais de 24 ans apparenté Modem, apporte sa vision des enjeux d’une ville de taille moyenne comme Libourne, sur un territoire où l’influence de Bordeaux pèse beaucoup. Et explique les raisons de son engagement.

@qui ! : Vous êtes un Libournais qui revient chez lui après un parcours scolaire et politique inhabituel vous pouvez nous en parler ?

Emile Lusignan :  J’ai fait mes études de droit et de sciences politiques grâce auxquelles j’ai obtenu un master puis j'ai été attaché parlementaire à Saintes auprès de Jean Phillipe Ardouin, député de LREM, avant de revenir m’installer à Libourne. J'ai choisi de revenir vivre, ici, avant tout parce que c'est une ville que je connaissais, ou il y avait ma famille, mes amis et mon entourage. Mais ce qui m'a poussé à m'engager aux côtés de Philippe Buisson c'est le bilan de son mandat que je trouve assez excellent pour une ville de taille moyenne d’autant plus que je connais bien la façon dont fonctionne ce type de ville étant donné qu’à Saintes je l'ai expérimentée de l'intérieur. 

@qui ! : Quels sont pour vous les points positifs du précédent mandat de Philippe Buisson ?

E.L. :  Il y a eu un embellissement de la ville notamment via la rénovation des quais, une rénovation générale du centre-ville, un dynamisme qui est revenu et ce n'était pas une évidence il y a quelques années, moi quand j'ai quitté Libourne après le lycée; les commerces fermaient, il y avait une déprise sur le centre-ville qu’aujourd'hui on ressent beaucoup moins, j'habite le cœur historique et je vois de plus en plus de commerces qui ouvrent et se maintiennent, la Fnac va bientôt arriver Rue Gambetta dans la rue piétonne, et il y a bien sûr d'autres grandes enseignes qui vont s'installer plus en périphérie. 

@qui ! : Une liste qui n'est pas fermement ancrée dans un parti c'était primordial pour vous ? 

E.L. : Pour les municipales je trouve que les étiquettes n'ont pas lieu d'être, évidemment on a chacun notre avis on ne votera pas pareil pour les élections nationales, ni peut être même pour les départementales, mais dans le cadre des municipales il y a quand même des intérêts communs puisque c'est de la démocratie vraiment très locale, et la gouvernance peut se faire en ayant des idées nationales différentes. Sur le fond on peut toujours débattre de certains sujets, mais l'idée c'est quand même d'arriver à un compromis qui soit bénéfique pour la ville et ses habitants et donc à des conciliations entre les différents partis. 

@qui ! : La démocratie participative c'est quelque chose qui est applicable à Libourne ? 

E.L. : Oui développer la démocratie participative, cela peut être un plus. C'est d'ailleurs dans le programme de notre liste puisque nous souhaitons instaurer le droit d'interpellation citoyenne à l'issue du Conseil municipal, à la fin des débats on accorderait un temps pour les questions publiques. Nous souhaitons aussi réunir une conférence des jeunes, tous les deux ans, le temps d'un week-end, qui permettrait d'échanger sur les grands projets culturels, sportifs et autres et ainsi d’impliquer les jeunes citoyens. 

@qui ! : Porter la voix des territoires qui sont parfois mis de côté ça fait du sens pour vous ? 

E.L. : Pour moi Libourne c'est le territoire sur lequel j'ai grandi ou je suis né, ou j'ai fait ma scolarité, c'est un territoire que j'aime. Bordeaux c’est devenu une très belle ville mais relativement invivable avec notamment la circulation qui est un réel problème, et ce n'est pas le cas à Libourne; donc les villes de taille moyenne ont beaucoup d'avantages qu’il faut mettre en avant. Pour moi c'est un engagement qui va au-delà de mon engagement pour les municipales, c'est un engagement national, je trouve que les villes moyennes sont des bassins de vie naturels, c'est le cas pour Libourne qui est un bassin de vie pas seulement pour les Libournais mais aussi pour les petites villes qui sont alentour. Il faut bien évidemment une ville mère, mais aussi un ensemble de villes attractives qui rayonnent sur tout le territoire. 

Clément  Bordenave
Clément Bordenave

Crédit Photo : Emile Lusignan

Partager sur Facebook
Vu par vous
8901
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -