20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/05/22 | 124 000 € d'aides régionales pour les projets de Parsejoux-Valade

    Lire

    L'entreprise corrézienne Parsejoux-Valade a pour objectif de développer son activité principale la palette légère en petite série à destination de l'industrie. La société a investi dans une ligne de clouage pour plateaux de palettes équipé d'un robot anthropomorphique 6 axes, une machine de découpe pour dés de palettes, et une extension immobilière afin d'installer un séchoir à bois. La nouvelle ligne de clouage permettra en outre une baisse de 40% de la consommation énergétique vis-à-vis d'une ligne de clouage hydraulique classique. 4 créations d'emploi sont envisagés.

  • 20/05/22 | Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions se développe à Parthenay

    Lire

    La société Lisi Aerospace Forged Integrated Solutions, acteur majeur international sur le marché des pièces de structures, de moteurs, d'équipements aéronautiques et de transformation des métaux, est spécialisée à Parthenay dans l'usinage et la finition des produits complexes. Pour son site deux-sévriens, elle souhaite augmenter la compétitivité, améliorer l'agilité notamment. Pour ce faire, elle va intégrer les outils de l'usine 4.0 et la transformation numérique à sa production.

  • 20/05/22 | L'agglomération d'Agen agit pour la gestion des biodéchets

    Lire

    L'agglomération d'Agen a construit, dans le cadre d'un travail collectif, un nouveau service public de valorisation des déchets de demain, le projet Tribio. Le projet vise à proposer à l'ensemble des habitants de l'agglomération des solutions de gestion de proximité des biodéchets et des déchets verts. À terme, l'objectif est de sortir des ordures ménagères résiduelles 3 500 tonnes et de réduire la quantité de déchets verts gérées par l'agglomération de 2 000 tonnes.

  • 19/05/22 | Danse Azur intègre le programme « Usine du Futur »

    Lire

    En Haute-Vienne, la société Danse Azur est reconnue pour son niveau de technicité de ses chaussons de danse. Elle a créé en 2020 une filiale aux Etats-Unis afin de poursuivre son développement. Pour continuer sa croissance, Danse Azur vient d'intégrer le programme du Conseil régional « Usine du Futur » pour l'aider à identifier des leviers d'actions, à augmenter ses capacités de production, sa maîtrise des coûts et le développement plus écologique de ses produits.

  • 19/05/22 | MethaBruant ou la méthanisation agricole en injection

    Lire

    A Roumegoux en Charente-Maritime, l'EARL Du Bruant a initié le projet MethaBruant qui est un projet de méthanisation agricole en injection. En plus de mieux traiter et valoriser les effluents, MethaBruant va apporter des compléments de revenus aux agriculteurs et faciliter l'installation d'un nouvel employé. Le lycée agricole de Saintes a décidé de participer à ce projet en fournissant les effluents d'élevage.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

En Dordogne, pour la première fois une femme va devenir maire de Périgueux

29/06/2020 | Les municipales voient l'émergence d'une nouvelle génération de femmes qui vont devenir maires de plusieurs communes importantes dont Delphine Labails à Périgueux.

1

En Dordogne, les électeurs de 46 communes dont 13 de plus de 1000 habitants étaient appelés aux urnes ce dimanche 28 juin. En Dordogne, la participation est plus forte qu'au niveau national. Ce scrutin municipal complètement inédit s'achève avec son lot de surprises. Dans les villes principales du département, la liste Delphine Labails (PS) est élue à Périgueux, Thierry Cipierre (DVD) l'emporte à Coulounieix Chamiers. Elisabeth Marty conserve la mairie de Saint-Astier d'un cheveu, à 17 voix d'écarts. A Ribérac, le candidat socialiste Nicolas Platon détrône le maire sortant Patrice Favard.

En Dordogne, le deuxième tour des municipales, où la participation a été supérieure à la moyenne nationale, a réservé son lot de surprise avec l'émergence d'une nouvelle génération d'élus, en particulier des femmes qui vont devenir maires de villes de plus de 1000 habitants. En 2014, seule Elisabeth Marty avait été élue à Saint-Astier, et devenait ainsi la première femme à diriger une ville de plus de 5000 habitants en Dordogne. Ce soir, elle est réelue de justesse face au candidat de la gauche, Daniel Benoist, pour seulement 17 voix d'écart. Ce soir, la sensation est venue de Périgueux, la ville préfecture. Delphine Labails, 45 ans, inspectrice au ministère de la jeunesse et des sports, ancienne première adjointe de Michel Moyrand de 2008 à 2014 puis cheffe de l'opposition sous le mandat d'Antoine Audi, s'est largement imposée avec 790 voix, à la tête d'une coalition du PS, avec EELV, et le collectif citoyen emmené par l'ancienne insoumise Hélène Reys. Elle obtient finalement 40.55% des voix. Devant Antoine Audi (30.46%) et Patrick Palem (28.97%). Et elle devient la toute première femme maire de Périgueux. C'est toiut simplement historique. Dans la sous préfecture de Nontron, c'est également une femme en la personne de Nadine Herman Bancaud qui l'emporte avec près de 60 % des voix. Les électeurs ont opté pour le renouveau face à la liste soutenue par le maire sortant Pascal Bourdeau qui ne se représentait pas. Autre femme à diriger une commune importante : Rozenn Rouiller (DVG) soutenue par le maire sortant, est arrivée en tête à Montpon-Ménestérol, en vallée de l'Isle, à l'issue d'une tringulaire inédite. La divers gauche Annick Maurussane, repart pour un deuxième mandat de maire à Jumilhac-le-Grand, en Périgord vert. Elle recueille un score très large de 45.34% des voix, devant ses deux adversaires Patrick Meynier et Jean-Marc Buisson. Pour mémoire, à Thiviers, 4.800 habitants, Isabelle Hyvoz a été élue dès le premier tour avec 73% des voix.

La droite conserve Sarlat et Bergerac et fait tomber Coulounieix Chamiers

 Thierry Cipierre, futur maire de Coulounieix ChamiersL'autre sensation de ce deuxième tour, c'est l'élection de Thierry Cipierre centriste, à Coulounieix Chamiers, cité cheminite et un vieux bastion socialiste. Celui qui était encore il y a quelques jours, l'adjoint aux sports du maire de Périgueux était parvenu à fusionner sa liste avec celle d'Yves Schricke. Thierry Cipierre obtient un très beau score, avec 57,91 % des voix, son challenger Vincent Belloteau qui était parvenu avec difficulté à fusionner les deux listes de gauche ne réalise que 42,09 % des voix. Dès dimanche soir, le futur maire promet un audit sur les finances de la ville qui a perdu 900 habitants en six ans et la disparition du poste de directeur de cabinet, qui était exercé par Vincent Belloteau. A Sarlat, le maire sortant, Jean-Jacques de Peretti, élu à depuis 1989 sans discontinuer, a remporté ce dimanche un nouveau mandat après une rude campagne avec 38,97% des voix. L'élu DVD a affronté dans une triangulaire le gaulliste Basile Fanier, arrivé deuxième au second tour, et le représentant de la gauche unie avec les socialistes François Coq. Adjoint au maire sortant Daniel Garrigue, le divers droite Jonathan Prioleaud âgé seulement de 35 ans, a été élu maire de Bergerac avec 39,06% des voix, devançant le socialiste Fabien Ruet (34,67% des voix), la communiste Julie Tejerizo (15,46%) et Robert Dubois, du Rassemblement national (10,81%).

Ce deuxième tour a révêlé d'autres surprises. Tout d"abord à Ribérac, revient à gauche. Nicolas Platon, ancien directeur de la communication du conseil départemental de la Dordogne bât le maire sortant divers droite Patrick Favard, élu en 2014 et le candidat sans étiquette Philippe Chotard. À la tête de la liste de gauche Ribérac l’avenir avec vous, Nicolas Platon recueille 37,02 % des voix, devant le maire sortant divers droite Patrice Favard (35,19 %). Et enfin, le maire de Sanilhac, Jean-François Larenaudie est battu par son ancien adjoint. Après une rude campagne face à Jean-Louis Amelin, le maire sortant s’est incliné de plus de 300 voix.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6808
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -