Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Entretien : Jean-Louis Carrère : «  l'année 2012, sera l'année de l'excellence du cadencement . »

21/02/2010 |

Jean Louis Carrère, sénateur ps des landes, vice-président de la région Aquitaine

Il est engagé dans une mission de développement durable car les TER, doivent permettre le report modal, en proposant une alternative à la voiture. Jean Louis Carrère, sénateur socialiste des Landes et vice-président du Conseil Régional d'Aquitaine en charge des transports, a bien voulu nous recevoir à l'Hôtel de Région, pour faire le point sur l'avancement de sa politique ferroviaire. Il répond à nos préoccupations d'usagers et à nos interrogations citoyennes.

@qui ! : Se déplacer pour travailler est devenu une contrainte. Vous voulez que le Service Public réponde à cette nouvelle demande de transport. Et mette à disposition de l'usager toutes les alternatives à l'utilisation systématique de la voiture. Où en est ce projet de « report modal » ?

Jean-Louis Carrère : La demande de transport a explosé. En boom de 43% depuis 4 ans.Le « report modal » permet de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre la dangerosité de la circulation. Les usagers laisseront leurs moyens de locomotion dans les gares en toute sécurité. Toute la partie extérieure (parking) sera à la charge des communes. Un système de billetterie unique sera mis en place. Un ticket unique permettra de passer du train au bus ou du train au tram.
La multimodalité doit être la plus rationnelle et pertinente possible.Elle sera mise en place sur trois sites. Il y a trois contrats d'axe : Pau , Périgueux, Bayonne. C'est le nec plus ultra en matière de confort de circulation. Nous allons nous réunir avec les élus des communautés de communes. La région va les assister car il faut permettre à tous les gens vivant à l'extérieur de ces villes d'utiliser le train pour aller travailler.Multimodalité et cadencement sont les deux doigts d'une même main.

@ ! : Quels sont vos objectifs de cadencement ?

J.L.C : Les trains seront cadencés toutes les heures en heure de pointe : 7-9h et 16-18h.
Le sud de l'Aquitaine est cadencé intégralement. Le nord dépend de la SNCF et du bouchon ferroviaire de Bordeaux. L'année 2012, sera l'année de l'excellence du cadencement .

@ ! : Aujourd'hui, les usagers se plaignent du retard des TER. Quelles réponses pouvez-vous apporter à ce problème ?

J.L.C : Le retard d'un TGV prioritaire bouscule toujours le cadencement des TER. Il est désastreux pour les usagers du TER de subir les retards de la SNCF. Si la SNCF tient ses délais, fin 2011, elle aura cadencé tous ses trains. La Région pourra alors corriger ses cadencements par rapport à ceux de la SNCF.

@ ! : Que répondez-vous aux usagers qui se plaignent de la vétusté de certaines lignes ?

J.L.C : Les voies des lignes Bergerac-Sarlat, Bayonne-St-Jean-Pied-De-Port, ainsi que celles de la ligne du Médoc sont d'une extrême vêtusté. L'État et Réseau Ferré de France (RFF) sont dans l'incapacité de régénérer les voies. Vitesse réduite. Dangerosité, obligeant, quelques fois, les passagers à descendre des trains pour finir le trajet en bus. Alors que l'attractivité du train, c'est sa vitesse et son confort !
C'est un traitement invraisemblable vis-à-vis des usagers, que nous n'acceptons pas.

@ ! : Que comptez-vous faire pour moderniser ces voies ?

J.L.C : Tout d'abord, il est indigne de laisser des usagers à quai... Je vais m'élever pour que la SNCF fasse des efforts en matière d'utilisation et de rotation des rames. Il y a bien quelques trains qui voyagent au trois-quart vide ici ou là, tandis que notre situation sur certaines lignes est insupportable.
Mais surtout, il faut rénover immédiatement ces voies, car un matériel de meilleur qualité ne pourra passer qu'à partir du moment où les lignes seront capables de le recevoir.

@ ! : Qui va s'occuper de rénover ces lignes ?

J.L.C : La régénération des voies n'est pas une compétence de la Région. Mais pour autant, l'aménagement du territoire est une priorité. La Région a refusé de se fonder sur une étude selon laquelle, la ligne Bergerac-Sarlat devait fermer, mais aussi Saint-Jean-Pied-De-Port, Oloron , Bedous... On ne pouvait plus assurer de dessertes étant donné la vêtusté des lignes et des caténaires... On a accepté de contractualiser avec Réseau Ferré de France (RFF) et l'État pour restaurer les lignes Bergerac-Sarlat,mais aussi les lignes Bayonne-Cambo ( avec l'aide du Conseil Général ), Pau-Oloron et bientôt Cambo-St-Jean-Pied-De-Port.

@ ! : Vous prévoyez un plan de développement des TER de grande ampleur, mais est-ce que l'Etat suivra ?

J.L.C : L'État ne peut pas faire semblant, d'un côté, d'organiser des Grenelles et de l'autre, de valoriser les autoroutes ! Pourtant, il nous laisse seul pour améliorer les gares et l'accès des handicapés. Pour être franc, on se méfie de l'État.

 

propos reccueillis par Olvier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
1428
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -