17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : Ils étaient entre 1650 (la préfecture) et 4000 personnes (selon les syndicats) à manifester ce 16 novembre à Bordeaux contre les ordonnances de la loi travail du gouvernement Philippe. C'est bien moins que les 10 000 manifestants du 12 septembre

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

14/11/17 : Pont d’Aquitaine:fermeture dans les 2 sens de l'A630 entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux – Nouveau Stade)du 15 novembre, 21h au 16 novembre: 6h00 du 16 à 21h00 au 17 novembre à 6h00

10/11/17 : La Ferme basque Lurrama se tient ce week-end halle Iraty à Biarritz. Toute l'excellence de l'agronomie et de la production basque avec un invité, la Région PACA. Concours gastronomiques, exposition et demain 11h, débat sur les ours et les loups

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

09/11/17 : Secrétaire générale de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques et sous-préfète de l'arrondissement de Pau, depuis l'été 2014, Marie Aubert vient d'être nommée sous-préfète de l'arrondissement du Havre ( Seine maritime )

06/11/17 : Pour connaître les conditions pour partir à l'étranger, rendez-vous à la Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne Centre d'Informations Europe Directe pour suivre un atelier d'informations le 8 novembre de 16h à 17h à Agen.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

  • 17/11/17 | Coupe du Monde de Rugby : Bordeaux aussi de la fête

    Lire

    C'est acté depuis le 15 novembre : la France accueillera la Coupe du Monde de Rugby 2023, pour la deuxième fois de son histoire. Une nomination préférée à celles de l'Irlande et de l'Afrique du Sud, toutes deux finalistes. Et on sait déjà que Bordeaux sera de la fête. Le stade Matmut Atlantique a en effet été sélectionné (parmi neuf stades en France) pour accueillir plusieurs matchs de poule. En revanche, aucun match de finale ne serait prévu pour le moment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Équitaine : la Nouvelle-Aquitaine et l'Espagne deviennent partenaires

26/05/2017 | Les Présidents des fédérations espagnoles d'Aragon, de Navarre, du Pays-Basque et de Rioja étaient présents au salon Équitaine ce jeudi. On vous dit pourquoi.

Equisud Europa

La Nouvelle Aquitaine soutient avec force un rapprochement avec son voisin espagnol depuis longtemps. Dernièrement, en mars, c'est la Navarre qui a officiellement rejoint l'Eurorégion Aquitaine Euskadi, cet espace de coopération transfrontalier qui regroupe quasiment neuf millions d'habitants aujourd'hui. En tout, 900 000 euros de subvention annuelle ont été allouées pour la période 2017. Mais il est parfois des partenariats qui se font de manière plus discrète. Celui que mènent les fédérations hippiques espagnoles avec celles de la grande région par exemple. Présents au salon de l'Agriculture, ils détaillent l'objet de leur coopération.

Ce jeudi 25 mai, les Présidents des fédérations espagnoles d'Aragon, de Navarre, du Pays-Basque et de Rioja ont donc tenu une rencontre au sein d'Equitaine, grande réunion de la filière équine régionale se déroulant chaque année au Salon régional de l'Agriculture à Bordeaux. Un échange de bonnes pratiques d'un côté comme de l'autre, mais aussi des actions concrètes comme celles imaginées dans une convention signée le 31 mars dernier. "C'est la première fois qu'il y a un rapprochement de cette manière là, c'est d'autant plus intéressant qu'il est établi avec des régions limitrophes", a précisé Jacques Robin, Président du Comité Régional d'Équitation de Poitou-Charentes. "Ça s'est fait parce que le réseau "Cheval et Différences" organise un grand rassemblement tous les ans dans la Vienne avec plus de 250 personnes handicapées. L'an dernier, on a reçu deux personnes qui venaient d'Espagne et à partir de là, on a travaillé sur ce réseau en Espagne. On a rencontré les quatre fédérations hyppiques régionales et ce dossier est arrivé à partir de ces rencontres. On voit qu'il y a de la demande de l'autre côté de la frontière". 

Trois pistes de développement

En Nouvelle-Aquitaine, la filère équine représente, selon les derniers chiffres du Conseil des Équidés régional, pas loin de 70 000 chevaux et poneys au sein des exploitations et 68 890 licenciés participant à quelques 11 075 compétitions. Au-delà de tous ces chiffres, donc, ce partenariat, confirmé au travers de la réunion d'EQUISUD EUROPA ce jeudi, va prendre différentes formes et va être testé entre septembre 2017 et août 2018. "On pouvait imaginer tout type de coopération, mais il a fallu faire un choix pour débuter. On a fixé trois orientations pour la première année", continue Jacques Robin. "D'une part, le développement de l'équitation sur poney, très développée en France mais beaucoup moins en Espagne. On veut détecter leurs manques en formation ou en matériel. Le tourisme équestre et le treck viennent ensuite avec le développement de la route d'Artagnan (association destinée à créer et promouvoir des itinéraires équestres transnationaux) en Navarre et certainement au Pays-Basque. C'est un peu comme les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, il y en a un peu partout donc tout se met en place progressivement mais des itinéraires sont déjà imaginés". Dans ce cadre, un rassemblement est déjà prévu les 16 et 17 septembre en Navarre (entre Sanguesa et le Monasterio de Leyre), qui aura également un pendant français. Ce rassemblement de cavaliers des deux nationalités donnera lieu à deux rencontres formelles, mais aussi à des réunions techniques avec la formation de groupes de travail spéciaux. Enfin, le partenariat compte également un volet TREC (Techniques de Randonnées Équestres de Compétition).

Cheval et handicap

Le troisième axe de cette coopération veut toucher un tout autre public. "On a décidé de développer un troisième volet centré sur l'équitation pour les personnes en situation de handicap. En Nouvelle-Aquitaine, il existe un réseau important nommé Cheval et Différences, les espagnols ont leur propre façon de travailler mais c'est un peu moins développé. Le public est très large, il concerne autant les personnes handicapées que celles en difficulté, et il y en a de plus en plus. Si on peut apporter quelque chose à partir du cheval sur ces points, on le fera", précise Jacques Robin. Pour Ruben Aguado, porte-parole de la Fédération hippique de Navarre, "il existe une sensibilité assez particulière sur cette thématique du handicap de la part des différentes fédérations qui font partie du projet. Ce partenariat permet d'être témoin des bonnes pratiques d'un côté et de l'autre, d'échanger de la formation et de la pédagogie et de créer des groupes de travail dans lequel les échanges sont plus faciles sur des thématiques similaires". Cela dit, "il n'y a pas une thématique qui soit plus importante qu'une autre, c'est en fonction des sensibilités de chacun". En Espagne, c'est le centre des fédérations paraéquestres, basé à Pampelune, qui fera office de pilote local concernant cette thématique du handicap.

Vers un projet Européen

En tout, neuf réunions seront programmées jusqu'en août : deux à chaque fois à raison d'une dans chaque pays en poney, tourisme équestre et TREC et trois pour le handicap, la troisième étant censée faire une synthèse du projet. Mais ce partenariat transnational doit encore régler quelques freins, notamment au niveau des différentes licences. "On ne peut pas forcément ouvrir une compétition en France avec ouverture espagnole parce que les règlementations ne sont pas les mêmes", nous précise-t-on. "D'un côté, il faut être licencié FFE (Fédération Française d'Équitation) et de l'autre FEI (Fédération Équestre Internationale), avec tous les différents circuits que cela comporte. Ca n'a pas beaucoup de sens d'avoir des enfants licenciés FEI pour participer à des compétitions à trente kilomètres de chez eux... C'est un autre des sujets de discussion à l'étude". 

D'après les responsables rencontrés ce jeudi au sein du Salon de l'Agriculture, les échanges ne s'arrêteront pas à cette année de coopération. "Il s'agit en fait de travaux préparatoires pour monter un projet européen conséquent sur le développement de l'équitation et la qualité des infrastructures dans les clubs. Ce sera pour les trois années suivantes, ce premier partenariat sert de galop d'essai". Si la route de d'Artagnan fait déjà office de projet à dimension européenne et que les trois volets développés jusqu'à l'année prochaine seront inclus dans le projet européen, on pourra aussi y trouver des axes plus conséquents sur la formation, l'emploi et la compétitivité du secteur.
La filière équine en Nouvelle-Aquitaine a un poids économique important : pas moins de 188,8 millions d'euros de chiffre d'affaires, essentiellement apporté par l'enseignement de l'équitation (39%) et les courses (26%). Voilà donc une rencontre dont il reste à faire fructifier les objectifs. 

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1658
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -