« Métropole et Informations : le numérique change tout ! »
5e Rendez-vous d'aqui! à Cenon le 25 septembre !

02/09/15 : L'exposition itinérante consacrée à Lascaux qui a fait escale à Paris, de mai à fin août à la Porte de Versailles, a été boudée par le public. Elle accueilli 60 000 visiteurs, bien loin du seuil de rentabilité estimé à 130 000 entrées.

02/09/15 : Annoncée initialement fin septembre, c'est finalement le 9 octobre qu'ouvrira la Promenade Ste-Catherine, complexe situé en plein coeur de Bordeaux. Le centre commercial de 35 boutiques et restaurants sera ouvert tous les jours y compris le dimanche.

01/09/15 : Environ 80 personnes ont donné le coup d'envoi des vendanges le jeudi 27 août au château Carbonnieux (appellation Pessac-Léognan). Le domaine est chaque année l'un des premiers à entamer les récoltes. Elles devraient se poursuivre jusqu'à mi-octobre.

01/09/15 : En raison des orages, 15 000 foyers ont été privés d'électricité lundi soir dans les Pyrénées-Atlantiques où le vent a soufflé jusqu'à 110 km/h.

31/08/15 : Mise en vigilance orange du Lot-et-Garonne en raison de violents orages prévus en fin d'après midi (17/18h) et pendant 2/3h. 20 mn d'eau devraient tomber. Localement de forts coups de vent (90 km/h) et des averses de grêle sont attendus.

31/08/15 : Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, a présenté ce samedi 29 août à La Rochelle, la structure de son site de campagne auprès des militants des 12 fédérations PS d’Aquitaine Poitou-Charentes Limousin.+ d'info

27/08/15 : Serge Lamaison, ancien maire et conseiller général PS de Saint-Médard en Jalles, a donné sa démission du Conseil municipal ce jeudi dans une tribune libre qui paraîtra la semaine prochaine, après plus de 30 ans à la tête de la commune.

27/08/15 : Les études à la Kedge Business School, partagée entre Bordeaux et Marseille, coûtent de plus en plus cher : 34 200 euros pour couvrir les 3 ans de scolarité des étudiants, soit 1670 euros de plus qu'en 2014 et 5700 euros de plus qu'en 2013 (+20%).

21/08/15 : La seconde période d'inscription à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, pour l'année universitaire 2015/2016, va se dérouler du 27 août au 4 septembre 2015, pour l'ensemble des filières.+ d'info

19/08/15 : Comme l'a fait la SEPANSO, une dizaine de riverains du bassin industriel de Lacq (64) vont porter plainte pour dénoncer les nuisances ayant été provoquées par des fumées irritantes et dont l'origine reste ignorée. Des enquêtes sont en cours.

ExpoGrow 2015 - ExpoGrow 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 02/09/15 | Régionales: Alain Rousset s'intéresse à la future grande forêt

    Lire

    Alain Rousset, candidat PS à la présidence de la future grande région,a rencontré ce 1er septembre, à Limoges les acteurs des interprofessions de la filière Forêt-Bois d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes. L'occasion de prendre la mesure de ce qui deviendra, avec 2.8 M ha, la plus grande forêt de France après la fusion des 3 régions. Représentant plus du quart de la récolte de bois français et dotée d'une grande diversité d'essences de bois, la filière concerne 28 000 entreprises pour un chiffre d’affaires de 9.7Mds€ (dont 1.6 à l’export).

  • 02/09/15 | Une cinquantaine d'agriculteurs de Dordogne manifesteront à Paris demain

    Lire

    Après une série d'actions pendant toute la période estivale, les syndicats agricoles majoritaires Périgourdins restent mobilisés. La FDSEA, les jeunes agriculteurs et les producteurs de lait affrètent un bus pour la manifestation nationale qui a lieu demain à Paris au départ de Périgueux. Ils seront donc une cinquantaine de Périgourdins à rejoindre leurs confrères de la France entière "pour demander des mesures d'urgence sur les prix et pour redonner de l'ambition à l'agriculture française."

  • 02/09/15 | Aquitaine : une nouvelle direction au sein de la Caisse des Dépôts

    Lire

    En ce mardi 1er Septembre, la Caisse des dépôts de la région Aquitaine fait également sa rentrée. Anne Fontagnères, anciennement à la tête de la direction des retraites de Bordeaux, a pris ses fonctions en tant que directrice régionale, inter-régionale et préfiguratrice de la grande région. La Caisse des Dépôts va elle aussi s'adapter, mais assure dans un communiqué que l'ensemble de ses implantations sur le territoire sera maintenu.

  • 02/09/15 | Rentrée politique : Gilles Savary au chevet des "zones en tension"

    Lire

    A l'heure de la rentrée scolaire, les élus politiques ont fait la tournée des établissements scolaires. Gilles Savary, député de la 9ème circonscription de Gironde, s'est rendu dans la Communauté des Communes de Montesquieu et du Val de l'Eyre, deux "zones en tension". Le député a confirmé que plusieurs établissements devraient être agrandis d'ici 2018 pour contenir la saturation, comme à Mios ou un nouveau collège sera construit (905 élèves pour une capacité de 700 places actuellement).

  • 01/09/15 | Ours des Pyrénées : une lettre ouverte à Ségolène Royal

    Lire

    La Coordination Associative Pyrénéenne pour l'Ours (CAP Ours) a adressé une lettre ouverte à la Ministre de l'Écologie concernant la restauration de la population des ours dans les Pyrénées. "Le ministère doit assumer ses responsabilités et agir enfin concernant notamment l’urgence de la réintroduction d’ours en Pyrénées-Occidentales. Après le délai de 9 mois accordé au comité de massif, il est indispensable de publier au plus vite un Plan national d’actions", a notamment écrit le collectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Et si on jouait aux petits chevaux?

26/05/2013 | Venus tout droit de Bretagne, les petits chevaux du Salon peuvent, si vous le souhaitez, vous suivre dans votre propre salon.

petits chevaux, Salon 2013, grande

Pour les retardataires qui n'auraient pas encore trouvé un beau cadeau pour leur maman chérie, pas de panique, le Salon de l'agriculture ne finit que ce soir et par chance, on y trouve de belles idées cadeau. Certes dur à emballer, il est fort à parier que l'une d'entre elles rendra mamounette folle de joie. Doux, calin, joueur, ne craignant ni le froid ni la pluie et nécessitant un entretien peu astreignant, le petit cheval semble en effet être le cadeau idéal pour ce dimanche festif à la gloire des mamans.

Un cheval c'est bien, c'est beau... mais c'est grand, trop pour rentrer à la maison et se blottir contre son maître sur le canapé pendant les longues soirées d'hiver, à moins d'avoir une très grande maison, un très grand canapé et d'être un très grand maître. Pour ceux et celles qui auraient une maison relativement classique, un canapé à visage humain et qui seraient de taille normale, le Salon de l'agriculture vous propose une solution avec l'EARL Smallequin qui vend ses petits chevaux depuis Janzé en Bretagne et les  livre dans toute la France. Version miniature du cheval classique , ils ont la taille d'un labrador à talons hauts ou d'un teckel sur échasses et peuvent donc sans souci aucun vous accompagner dans votre quotidien. Au pied du lit la nuit, blagueur devant vos amis,  complice devant la télévision ou profitant du soleil sur le vert gazon, il rendra jaloux vos voisins et deviendra votre meilleur copain.

Aussi joueur qu'affectueux, il n'attend que vous Issus de croisements sélectifs, ces mignons minis présentent une race naturelle et sans aucune manipulation génétique. Possédant toutes les caractéristiques morphologiques propres aux plus grands chevaux, ils ont une intelligence vive et sont très faciles à dresser. Idéal pour une première initiation, ce cheval petit format peut être monté par des enfants et attelé pour la promenade. S'il est nécessaire de rajouter des points forts à cette idée cadeau, rappelons ici que côté pratique, notre étalon pas très long ne craint ni la pluie ni le froid, vous permettant alors, quand l'hiver se fait rude et que l'équidé s'est montré têtu comme une mûle au retour de la promenade, de le laisser réfléchir à son drôle de comportement sous son petit abri ( dans lequel vous aurez au préalable laissé une simple couverture ). Côté alimentation, ce crazy horse se contentera de 250 grammes de granulés matin et soir, d'herbe ou de pelouse, de foin l'hiver et de quelques biscottes et carottes quand il s'est montré irréprochable ( du vrai pain sera bien-sûr le bienvenu pour son anniversaire et pour les fêtes de fin d'année ). Rayon beauté et bien-être, un petit brossage le matin suffira à ce que votre trésor passe une belle journée et, en petit plus, un vaccin contre la grippe et une session vermifuge s'imposeront avant les froids hivernaux.  C'est votre maman qui va être contente.

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
191
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
4 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jessica Favre | 01/06/2013

C'est une pure honte ! Mais quel bel humour venant de votre journaliste ! Certaines personnes liront votre article au premier degrés et dieu sait les conséquences que cela va avoir... C'est vraiment du joli ! Un cheval, oui parce que même petit reste un cheval avec ses propres besoin et n'est en rien comparable avec un chien ! Vous n'allez pas pas vous faire des amis...

Webmestre | 09/07/2013

Droit de réponse
Les chevaux miniatures … des chevaux comme les autres

Nous avons reçu, suite à un article paru le 26 mai, à l'occasion du Salon Régional de l'Agriculture une demande de mise au point de l'association contre la maltraitance des équidés, « le Refuge Darwyn » de Genève, en Suisse. En la personne de sa fondatrice et présidente Anouk Thibaud qui s'est émue de ce qu'elle considère comme « un article déshonorant sur les chevaux miniatures ».
Elle y détaille à travers une série de treize arguments dont nous extrayons l'essentiel. « Cet article remarque t-elle va à l'encontre de toutes les obligations légales et du devoir d'apporter les soins appropriés à ces chevaux, qui bien que miniatures ont les mêmes besoins physique et psychologique que ceux de grande taille...Leur utilisation en tant qu'animal de compagnie pouvant se contenter de vivre en appartement, dans un foyer et géré comme un chien, est tout simplement une incitation à la maltraitance et une escroquerie envers les acheteurs.
Mme Thibaud nous interpelle en nous invitant en tant que média : « votre devoir est de vous assurer que vos textes sont en adéquation avec la législation et ne soient pas une incitation à la maltraitance par désinformation »
Nous tenons à l'assurer que l'article incriminé a été écrit sur le mode de l'humour et sans aucune incitation à la maltraitance et, c'est bien volontiers que reprenant ses arguments nous rappelons que « selon la loi ce sont des animaux de rente et pas des animaux domestiques et que les lois concernant leur élevage, leur commerce ou leur détention sont très strictes. Les chevaux miniatures doivent être détenus et entretenus avec le souci de bien être et de respect de leur intégrité ; ces animaux doivent vivre en extérieur, accompagnés d'au moins un congénère sur une surface suffisante avec abri, alimentation et soins adaptés....Le cheval miniature n'est pas un jouet, ni un animal domestique ; il n'est pas un cadeau qu'on improvise, dans les allées d'un salon dans l'euphorie d'un week end.
En outre, en écho à l'évocation issue d'un témoignage qui nous avait paru respectable selon lequel « son entretien était peu astreignant » Mme Thibaud souligne le fait qu'un cheval, même miniature, a un coût, maréchal pour les sabots, vaccin tétanos grippe, vermifuge trois à quatre fois par an, dentiste. Et les problèmes congénitaux liés à la miniaturisation de l'espèce en font des animaux qu'il faut gérer avec encore plus de rigueur dans les soins... »Dont acte

www.refuge-de-darwyn.org

Franck Bedat | 29/05/2013

Quelle honte !! Jusqu'où ira la dérive de ces soi-disant éleveurs irresponsables, et comment un journal sérieux peut-il publier de telles inepties...

Webmestre | 30/05/2013

Il fallait y voir d'une part l'humour légendaire de notre journaliste et d'autre par accepter (sans forcément l'approuver) le fait qu'il s'agit d'un élevage d'une race de chevaux naturelle sans aucune manipulation génétique : "Issus de croisements sélectifs, ces mignons minis présentent une race naturelle et sans aucune manipulation génétique."

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -