Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Européennes : Interview de Gérard Onesta : « l'Europe surdétermine notre quotidien »

02/06/2009 |

Gérard Onesta, Vice-Président du Parlement européen

Après Alain Lamassoure, la série d'entretiens réalisée avec nos députés européens se poursuit, donnant cette fois la parole au député Gérard Onesta. Originaire d'Albi, ce représentant de la circonscription Sud ouest, élu une première fois en 1991, puis en continu depuis 1999, porte la double casquette de député européen, membre du parti des Verts-Europe-Ecologie, et de Vice-président du Parlement européen, et ce depuis 1999. Au regard de cette double et riche expérience européenne, il nous livre sa vision des élections à venir et de leur impact sur l'avenir des OGM en Europe... juste avant de partir présider une séance de vote.

@qui! : Quelle est votre réaction face aux premières prévisions de participation aux élections européennes qui prévoit un taux d'abstention proche des 65 % ?
Gérard Onesta : C'est une catastrophe ! Les gens ne s'occupent pas de l'Europe mais pourtant l'Europe s'occupe d'eux. Parfois très bien, pour ce qui concerne la paix ou la protection de l'environnement mais parfois très mal en matière de protection sociale, de réglementation financière et fiscale. Quoi qu'il soit, les gens ne se rendent pas compte à quel point l'Europe surdétermine leur quotidien. Que se soit en matière de transport, d'énergie, d'alimentation...tout a à voir avec l'Europe. Il faut rappeler que les deux tiers des votes nationaux sont issus de décisions fermes, d'ores et déjà prises à Strasbourg. Donc s'ils ne se déplacent pas pour donner leur avis sur des sujets qui les concernent au quotidien, c'est qu'ils décident de se taire pendant cinq ans.

« Un réel problème de communication »

@! : On dit souvent de l'Union européenne qu'elle est trop éloignée des citoyens. Quelles sontvont suggestions pour rapprocher l'Europe des citoyens ?
G.O. : Sur ce point une part de responsabilité est à attribuer aux médias. Ils devraient être beaucoup plus concernés par le Parlement européen. Pour preuve, il est rarissime de voir un député européen invité sur un plateau télé. Les médias français n'ont aucun correspondant à Bruxelles, là où la Belgique à trois correspondants pour chaque chaîne. Dans ces conditions, comment expliquer l'Europe en quelques semaines quand on ne s'y intéresse pas pendant cinq ans ? Cela dit, les médias sont peu attirés par l'actualité européenne car le tempo européen est lent. Il faudrait que le rythme législatif s'accélère, car un processus d'adoption des règles de quatre, cinq ou dix ans, c'est trop long. Sans compter les retards des Etats dans la mise en application ou la transposition de ces règles européennes. La France à ce sujet est souvent condamnée par la Cour de Justice des Communautés Européennes pour ses retards.
Un autre problème qui justifie en partie la mise à distance de l'Europe, c'est ça grande complexité. Et le Traité de Lisbonne de M. Sarkozy, c'est tout sauf un traité simplifié ; sur ce plan, c'est du « foutage de gueule », même si certains aspects sont indispensables. Je pense notamment à l'élargissement de la procédure de codécision à de nouveaux domaines, tels que l'agriculture ou le Budget. Au-delà de ce traité, il y a un réel problème de communication. Quand les choses sont incompréhensibles, on ne peut pas reprocher aux gens de ne pas comprendre.

@! : Y'aurait-il des évolutions à envisager dans cette communication entre les citoyens et les députés européens ?
G. O. : Pour une meilleure communication et explication de l'Europe chaque député fait ce qu'il peut. A mon niveau, et en tant que Vice-président du Parlement européen, j'ai mis en place une « agora citoyenne » qui permet l'exercice d'une véritable démocratie participative à l'échelle de l'Europe. Concernant par exemple les problèmes environnementaux et les changements climatiques, on a convoqué 500 réseaux de la société civile européenne à s'exprimer librement sur ces thématiques durant 8 jours etau sein même de l'hémicycle. Il a également été crée une web télé européenne qui diffuse en direct et en 23 langues, une couverture continue des évènements parlementaires. Enfin, a été imaginé un Prix du Parlement européen pour le cinéma, parce que je suis convaincu que la culture reste le meilleur moyen de rapprocher les citoyens européens entre eux et avec l'Europe.

La Commission influencée par la voix des peuples ?


@! : Une dernière question, qui concerne à la fois l'agriculture, l'environnement et la santé : depuis quelques jours, l'Allemagne, au nom du principe de précaution, a interdit la culture du maïs transgénique MON 810 et rejoint ainsi le camp des Etats européens anti-OGM, dont la France fait déjà partie. C'est donc un Etat de plus qui s'oppose à la décision de la Commission d'autoriser la culture de ce maïs transgénique. Quelle est votre réaction à cette décision allemande et pensez-vous quelle puisse avoir un impact sur la position de la Commission ?
G. O. : Avec la seule démocratie, ce problème serait écarté depuis longtemps. En effet, les études qui sont faites montrent qu'il se passe des choses très bizarres avec ces OGM, et c'est sans compter que nombre de ces études sont réalisées par les semenciers eux-mêmes, ce qui est loin de garantir leur impartialité. Par conséquent, les Etats qui refusent ces cultures OGM sont de plus en plus nombreux. J'ai, moi-même, été devant le juge et condamné à 100.000 euros d'amende et trois mois de prison avec sursis pour m'être opposé à de telles pratiques agricoles. Si la décision incombait à la voix démocratique, on se soucierait plus du respect des sols et de la qualité des produits; on accentuerait l'aide au développement et à l'agriculture pour pouvoir nourrir les peuples. Mais au final, ici, c'est la Commission qui décide seule, et elle est passée outre ces problèmes. Cet aspect là ne change pas dans le nouveau traité ; la Commission restera la seule décisionnaire en la matière. Cela dit, le Traité de Lisbonne prévoit que ce sont les députés européens qui désigneront le Président de la Commission. Or, si ce sont les députés qui l'élisent, on peut penser que la Commission sera influencée par la voix des peuples. Il y a donc un espoir de ce coté là... et c'est une raison de plus pour les citoyens de se déplacer aux urnes le 7 juin prochain.

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
282
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -