Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Evento met le cap sur les musiques électros

12/10/2009 |

Evento met le cap sur les musiques électros

Première soirée pour la manifestation Evento, premier test public le vendredi 9 àctobre place des Quinconces. Si la passerelle de Tadashi Kawamata et les installations voisines semblaient interpeler les passants, sur la scène du quai Louis XVIII les premières sonorités de Mira Calix résonnaient un peu solitairement. Un début timide mais qui progressivement s'est étoffé de sons électros plus séduisants, allumant au sein de la foule grandissante un désir palpable de danser.

Mira Calix ou l'art de la musique destructurée
Il faut bien le dire, ces concerts s'adressaient à un public plutôt jeune, relativement branché et sensible aux musiques électroniques. Pour autant le rassemblement sur les quais faisait plaisir à voir. Enfin la belle endormie se réveillait doucement après les douze coups de minuit, intriguée par des sonorités contemporaines envahissant les berges de la Garonne. Avec une programmation très exigente qui plus est (décidément la ville de Bordeaux ne fait jamais les choses comme les autres)! Venu par hasard ou habitué des écoutes confidentielles sur le net ou dans des labels discrets, dès 22 heures, le public se réunissait pour écouter les sons cinématiques de la dj Mira calix. Un petit bout de femme dissimulé derrière ses platines qui dispensait un set peu attractif mais dont le mérite reposait sur le fait de porter dans l'espace public une musique destructurée et inclassable. Seule artiste féminine du label Warp, elle restait fidèle à sa musique instinctive, un mélange de machines et de touches organiques qui en laissèrent plus d'un sur le carreau, à l'image de Charles pourtant venu en connaisseur. « Je n'ai pas de repères pour juger cette musique. Il me manque un rythme binaire, c'est comme si tu me catapultais dans un opéra en huit actes avec des références constantes à la Bible... pourtant je suis restée et je ne peux pas dire que je n'aime pas. » Une performance épurée donc, y compris sur le plan visuel à l'inverse du concert suivant, une illustration sonore signée par le duo Tétine.

France-Brésil: une collaboration musicale énigmatique
« No sex last night » ou comment mettre en musique l'oeuvre de Sophie Calle. Spécialisé dans l'illustration sonore le duo brésilien présentait leur travail sur le langage dans l'électro. Un échantillon de ce qui est au fondement de leur démarche, basée sur la traduction d'événements quotidiens en images personnelles, textures sonores, performance et projections. Réfléchissant au thème de l'autobiographie, la collaboration avec Sophie Calle paraissait couler de source. Connue pour ses expositions photographiques et littéraires autofictionnelles, l'artiste française proposait ici un montage de photos d'un road trip avec son amant sur la Côte Ouest des USA. Un voyage du quotidien, interrogeant les notions de séduction et de banalité, mis en musique par Eliete Mejorado et Bruno Verver. Un live ressenti de façon quelque peu énigmatique par une foule médusée et perplexe. Entre attraction et rejet de l'objet global, cette étonnante performance extrayait l'oeuvre du sacro-saint musée pour le projeter dans l'espace urbain, un phénomène intéressant au coeur de la problématique d'Evento. On peut simplement regretter la longueur du film et la simplicité des nappes musicales qui n'ont pas su donner l 'ampleur méritée à ce roman photo, exception faite du travail sur les dialogues.

Une fin de soirée entre danse et exigence artistique

La deuxième partie de soirée électrisait un peu plus l'atmosphère avec les performances de Tim Exile et Jon Hopkins. S'ils se sont retrouvés sur scène pour quelques morceaux en commun, chacun dans leur genre ont su donner dans la performance et faire remuer les pieds. L'allemand Tim Exile a ainsi confirmé son statut de petit prince des nouvelles technologies en présentant sur scènes toutes les modulations électro possible de la voix et du son. Doté en prime d'une énergie communicative il a su imposer une performance bordélique en un set dansant et périlleux, son travail reposant sur le mix en live de sons produits par lui-même ou captés dans l'instant. A l'image de ce morceau fait « by you » dans lequel il tendait le micro au premier rang, mixant par la suite en direct les sons recueillis. Une approche de la scène partagée par Jon Hopkins qui délivrait un peu plus tard un set electronica aux influences dub step et techno assez pointu mais très efficace. Peu connu du grand public, il est pourtant entré dans la cour des grands avec son dernier album, l'amenant notamment à travailler avec le groupe américain Coldplay. Une attractivité se fondant sur sa musique atmosphérique et ses mélodies digitales nuancées, prodiguant une intimité des plus séduisantes. Pas de grandes stars donc pour cette première soirée mais une qualité artistique au rendez-vous pour les amateurs de musique contemporaine, électro minimal et techno sous toutes ses déclinaisons. Tout un langage que seuls les vrais passionnés maîtriseront mais que les amateurs pourront apprécier au rythme des beats et des boucles enivrantes.

Hélène Fiszpan

Partager sur Facebook
Vu par vous
264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
ArnoldB | 12/10/2009

Mouais je suis loin d'avoir été convaincu.

L'annulation de Plaid est une énorme déception tout comme le fait de n'avoir pu accéder au Grand Théâtre. La restitution sur les quais a été médiocre avec une qualité de son qui ne sied absolument pas à ce type d'événements.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -