Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Henri Colombani frappe aux portes de l'histoire de Bordeaux

23/03/2014 | Dans "Bordeaux, Histoires de Portes", l'architecte Henri Colombani propose une visite de Bordeaux à travers l'histoire d'une centaine de portes.

Henri Colombani et Bernard Larrieu, son éditeur

Ayant fait de l'expression "être aux portes de la ville" une véritable source d'inspiration, l'architecte Henri Colombani présente l'histoire de Bordeaux à travers ses portes. Dans "Bordeaux, Histoires de Portes" paru aux éditions de l'Entre-deux-Mers en septembre dernier, il est parti d'aquarelles de portes qu'il réalise depuis des années et s'est lancé dans une aventure insolite et poétique: raconter l'histoire de la ville, de ses rues, de ses ruelles à travers les portes. "La porte, c'est la signature de l'édifice, c'est elle qui autorise à entrer ou à l'inverse, interdit le passage; les portes sont pleines de mystères". Vous l'aurez compris, ce livre ouvre donc la porte des secrets de Bordeaux...

Parmi les beaux livres exposés sous le stand Aquitaine, celui d'Henri Colombani attire l'oeil par son mystère, sa poésie. Sur fond bleu et blanc, un heurtoir efface cette couverture cartonnée et la transforme en porte, une porte sur plein d'autres portes, 110 au total, 110 aquarelles réalisées par l'architecte bordelais et agrémentées de textes racontant l'histoire de Bordeaux. On apprendra alors que le heurtoir de la couverture est celui d'une porte située rue Margaux dans le vieux Bordeaux, une porte qui, au tournant du 20ème siècle, ouvrait la porte à un certain François Mauriac. Cette porte bleue est cependant presque un contre-exemple puisque le projet développé par Henri Colombani dans cet ouvrage consiste surtout à raconter l'histoire de la ville à travers les portes de "monsieur tout le monde". Peu importe le rang ou le nom de ceux et celles qui ont passé les pas de portes qui habitent les 330 pages de ce livre, l'important pour l'auteur était ici de conter Bordeaux de manière, poétique et originale, pépites architecturales, détails de construction et secrets historiques à l'appui.

Une flânerie romantique au coeur de Bordeaux De retour de Montréal où il a vécu pendant 25 ans, Henri Colombani est revenu à Bordeaux en 1991 et y est resté. Depuis vingt ans, il peint alors les portes de la ville, ce qui lui permet de mêler ses passions, l'architecture et l'aquarelle, un mariage en or au vu de ce superbe livre envisagé il y a maintenant 5 ans et publié l'année dernière, avec donc les aquarelles et les textes d'Henri Colombani et une conception graphique signée par Raphaël, son fils. L'histoire des rues, leurs évolutions, leurs noms sont alors mis en lumière de manière singulière et complète tant texte et image se répondent et se confondent. Pour n'en citer qu'une, la rue de la Fusterie (quartier Saint-Michel non loin des quais) est par exemple éclairée par ses portes, par une en particulier, celle d'un entrepôt situé au numéro 41 dont l'aquarelle d'Henri Colombani rend compte d'un seuil de porte complètement usé et d'une poutre de fer, deux détails rappelant que cette rue située en amont de Bordeaux était celle dans laquelle on construisait et roulait les fûts. Rue de la Fusterie donc. En plus de celle-ci, une centaine d'histoires sont racontées dans ce livre traduit en anglais, espagnol, chinois et japonais, livre qui a d'ailleurs reçu le Prix de l'Office du Tourisme en 2013, une récompense décernée par l'Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux. On comprend pourquoi.

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1136
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -