18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Horse-ball : tension sur la grande carrière d'Aquitaine

25/05/2014 | Le Salon de l'agriculture et Equitaine accueillent le championnat national de horse-ball

Horse-ball au Salon de l'Agriculture

Alors que sur le ring central du hall 4 du Salon de l'agriculture, ce sont les plus beaux spécimens bovins qui, pacifiquement, s'affrontent race après race, un concours d'un autre type se joue sur la grande carrière voisine. Plus qu'un concours, le championnat d'un sport qui gagne à être connu: le horse-ball. Une notoriété d'autant plus méritée en Gironde et en Aquitaine, que c'est au club hippique de Bordeaux Blanzac, au milieu des années 70, que ce sport hippique a été codifié et réglementé. Un sport qui en ce moment même à Bordeaux, sur le Salon de l'agriculture, est en train de vivre l'avant dernier week-end de compétition de la saison. Autant dire que dans les rangs des supporters des équipes de «pro élite masculin», le niveau le plus élevé du championnat national, la pression monte: il en va de l'ordre du classement au niveau national.

Assister à un match de horse-ball, c'est une expérience. Et puis, même si pour une raison inconnue ça ne vous plairait pas, ça n'est objectivement pas une perte de temps. Un spectacle de 20 minutes, 23 si vous ajoutez la mi-temps... Qui dit match court, dit match intense. Les 4 joueurs par équipe n'ont pas vraiment le temps justement de jouer la montre, il s'agit d'être efficace. Et au galop, traverser une carrière de 65 m de long, cela aussi ça va vite. Car oui, au horse-ball, et ce n'est pas vraiment une surprise, les joueurs sont à cheval... Des chevaux tout à la fois rapides, réactifs, « avec du sang », mais «calme dans leur tête». Ils doivent pouvoir partir au galop et l'instant d'après rester immobile quand on leur demande. Les pratiquants ont aussi une préférence pour les chevaux, «pas trop peureux». Il ne s'agit pas en effet, que l'animal se cabre dès qu'il voit arriver le ballon. Car, oui bien sûr en horse-ball il y a un ballon. Il est entouré de anses de cuir pour que les cavaliers, du haut de leur monture, puissent s'en saisir plus facilement lorsqu'il est à terre. Enfin, avant que vous ne posiez la question à laquelle vous pressentez déjà la réponse: oui, au horse-ball, il y a des buts. En hauteur, comme les paniers de basket, sauf qu'ici, ils sont positionnés à la verticale par rapport au sol.
Enfin, bien sûr, au horse-ball, s'il y a un règlement, il y a aussi des arbitres, un sur une chaise haute en bordure de terrain, l'autre à cheval, au milieu des joueurs. Bien sûr toutes les subtilités liées aux fautes, aux pénalités et à la remise en jeu existent; le boudin d'air gris qui délimite le terrain, est marqué de traces rouges qui symbolisent des lignes de touche. Rassurez-vous, pour vous aidez à comprendre ce qui se déroule sous vos yeux, un commentateur fournit les explications pédagogiques au fil du match.

Le public en masse autour du horse-ball au Salon de l'Agriculture

Un vrai et fort esprit d'équipeMais, ce qui impressionne c'est l'habileté des cavaliers sur leur monture, penchés au ras du sol pour attraper la ballon, droits sur leurs étriers pour tenter le but, ou jouant de l'équilibre pour prendre le ballon à l'adversaire. Tout est dans les jambes pour guider l'animal, il est bien rare que les cavaliers gardent les rênes en main. Bref, vous l'aurez compris, il faut d'abord au minimum se sentir à l'aise sur une selle avant de tenter de prendre du plaisir à jouer au horse-ball. Au niveau de compétition des sportifs «pro» ou «pro elite» présents à Bordeaux ce week end, il s'agit même d'être un sacré bon cavalier.
Un bon cavalier, avec, caractéristique contradictoire pour les amateurs d'équitation, un vrai et fort esprit d'équipe et bien sûr, une bonne technique de la balle. Un esprit d'équipe à rude épreuve lors du Championnat de horse-ball en cours à Bordeaux, puisque ici sur la carrière, la tension est à son comble. Et pour cause, les meilleures équipes françaises s'affrontent pour l'avant-dernier week-end de compétition de la saison. Autant dire que le podium se joue en partie ici sur le Salon de l'Agriculture d'Aquitaine. Si de son histoire très liée au horse ball, l'équipe pro élite de Bordeaux est traditionnellement dans le haut du tableau, cette année, elle bataille la première place du classement avec Arles, première au classement provisoire et bien décidée à ne pas laisser sa place. Si l'équipe de Arles remporte ces derniers matchs de la saison, et que Bordeaux reste elle aussi victorieuse, alors le classement provisoire sera confirmé. Mais à la moindre erreur (perte ou nul) de Arles, Bordeaux peut prétendre à la première place...
Sur la première journée bordelaise, Arles a remporté son match contre Chamblis, 3ème au classement. Le suspens continue donc ce dimanche, et le week-end prochain. Les équipes joueront les derniers matchs de la saison, et hasard du calendrier, Bordeaux-Arles se trouve être le tout dernier match du championnat... Un match qui pourrait bien avoir des allures de finale, si jusque-là, rien ne bouge au classement provisoire.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1095
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -