Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Ils ont fait Salon !

27/05/2017 | Quelques cartes postales d'un séjour au Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine.

Les chiens de troupeaux étaient sur le ring du Salon de l'Agriculture

Le Salon de l'agriculture, c'est une foule d'évènements, d'ateurs, de métiers, de filières qui sont représentées, et d'autant plus depuis la mise en place de la grande région. Présents chaque jours depuis le 20 mai, l'équipe d'Aqui vous rapporte ici quelques unes des ses nombreuses et riches rencontres faites au fil des allées de la Ferme et du Hall 4. De petites brèves comme autant de clins d'oeil à quelque uns de ceux qui ont participé et animé l'évènement pour le plaisir du grand public, avec toujours l'objectif pédagogique d'en savoir un peu plus sur l'univers agricole régional et ses satellites. Une liste, on l'avoue non exhaustive...

Au doigt... et à l'oreille surtout

Régulièrement sous le Hall4 du Parc des expositions, Gérard Lalande et Sophie Colladant étaient sur le ring pour présenter à un public captivé, leurs chiens de troupeau. Les deux bergers ont expliqué leur travail et procédé à de nombreuse démonstrations. Et Get et Julia, ont toujours fait preuve d'une obéissance exemplaire l'oreille à l'affût. Et pour cause, les bergers ont donné leurs ordres à leurs chiens à l'aide d'un sifflet, soit à distance, soit près du troupeau, toujours les mêmes dans ces deux cas : gauche, droite, stop, pousse. Les différents sons du sifflet permettent au berger de diriger son chien. Il faut entre 3 et 4 ans pour préparer le chien au travail, et qu'il soit parfaitement entraîné. Une fois qu'il est éduqué, le chien de troupeau peut gérer jusqu'à environ 1 500 brebis. Les deux bergers ont également présenté les 4 races de chiens de berger français : le berger des Pyrénées, le berger de Beauce, le berger de Brie et le berger Picard.

Aux férus du Kintoa...

Vendredi s'est tenu le deuxième concours de la race Porc Basque ou Kintoa, après le Salon de Paris. Le concours a mis en compétition les animaux d'une dizaine de producteurs. Plusieurs épreuves ont ainsi permis d'attribuer divers prix : prix de la plus belle truie, prix de la cochette - la femelle du cochon qui n'a pas encore donné naissance à des petits - et un prix sur la race, c'est-à-dire sur le physique le plus représentatif du Porc Basque. Les récompenses : des médailles, pour conserver le plaisir de participer et de présenter ses plus beaux porcs au public. La compétition organisée par l'Association des Eleveurs de Porcs Basques sera présentée par Capucine Picamole. A tous les férus de Kintoa, (ou aux simples curieux tendance gourmands...) Pierre Oteiza, éleveur et producteur de charcuterie, les invite à venir participer aux festivités de l'AOC Kintoa et jambon du Kintoa les 14 et 15 octobre prochains dans son village natal des Aldudes, pour fêter l'AOC obtenue en août dernier.

Le Kintoa était sur le Salon de l'Agriculture

Ca roule ma poule !

Originaires de Cérons en Gironde, Emilie et Michel Dudon, de la Ferme d'Illats, exposent cette année au Salon de l’Agriculture. Ils sont venus avec leurs poules pondeuses, élevées en plein-air et alimentées uniquement aux céréales sans OGM. Sur leur stand les visiteurs, ont la possibilité d'acheter une ou plusieurs poules, mais aussi de les découvrir de façon pédagogique. Emilie et les étudiants de Bordeaux Sciences Agro expliquent aux petits comme aux grands l’anatomie d’une poule et son cadre de vie, son cycle de vie et de ponte mais proposent aussi des activités. Un loto d’association d’image et une activité sensorielle « je touche, je sens, je regarde » permet de mieux comprendre ces petits animaux. Emilie se fera également un plaisir de vous donner des conseils et son avis sur les poules que vous possédez déjà à la maison.

Jump'in Salon

Le CSO, le concours de sauts d'obstacles, arrive au galop au Salon de l'Agriculture. Le projet qui voit le jour pour la première fois cette année promet du grandiose : plusieurs épreuves de sauts d'obstacles sur toute une journée. Ce sont pas moins de 190 participants et leurs clubs, qui sont attendus demain à partir de 9h. L'épreuve phare ? Le derby, qui débutera à 13h50 et qui mettra les candidats à rude épreuve : 14 obstacles sur la carrière ou dans la pinède d'à côté. Un parcours mis en place par les organisateurs de sorte qu'il soit agréable pour les concurrents et qu'il varie des concours habituels. Tous les participants, de 7 à 17 ans environ, obtiendront un petit cadeau pour leur participation. Mais le premier prix va en rendre jaloux plus d'un. Pour mettre les races locales sous le feu des projecteurs, c'est un poney pottock, débouré, de trois ans qui sera la récompense du vainqueur. Rendez-vous sur la ligne d'arrivée.

La chevauchée fantastique

Le stand du Village Pottok est une nouveauté du Salon de l’Agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2017. Le stand se situe juste à côté de la carrière. L’an dernier, l’Association d’Eleveurs de Chevaux de la Nouvelle-Aquitaine (AECNA) a constaté que les baptêmes à poney ne se faisaient pas systématiquement avec des races néo-aquitaines et parfois même avec des races étrangères. C’est ainsi que la race Pottok (« petit cheval » en basque), élevée dans les Pyrénées, est arrivée au Salon. L’occasion pour les éleveurs de promouvoir cette race, mais aussi le poney au sens large. L’objectif principal du Village Pottok est de valoriser la race grâce aux baptêmes, mais aussi grâce à des animaux plus enclins au sport, qui sont commercialisés. Les recettes des ventes de Pottok servent à en acheter d’autres aux éleveurs, afin de continuer à promouvoir la race.

Le village des Pottock, la nouveauté 2017 sur le SANA

 

Savez-vous plantez des cèpes ?

L'APCCG (Associations des Producteurs de Cèpes et de Champignons de Gironde), vous propose de venir découvrir comment faire pousser vos propres champignons. L'association qui organise plusieurs sorties dans les bois durant l'année, explique, notamment aux enfants, quels sont les 10 commandements que doivent respecter tous les cueilleurs de champignons, et les comportements à adopter. Ils font également des formations et communiquent des informations sur le champignon. Ainsi ils exposent, font une démonstration d'ensemencement de bulbe de shiitake (un champignon) et la procédure à suivre afin de faire pousser des champignons. Après que le bulbe ait été inséré dans une bûche préalablement trouée, il suffit de boucher le trou à l'aide d'un bouchon et de la laisser à l'abri et dans un endroit humide pendant deux ans. Puis on provoque un choc thermique en mettant la bûche dans de l'eau froide durant deux jours. Les animations de l'association invitent à partager vos recettes à base de champignon dans la convivialité.

Promenons-nous dans les bois

Alliance Forêt-Bois revient sur le Salon de l'Agriculture cette année. La coopérative forestière est la première en France en termes de commercialisation de bois PEFC qui promeut la gestion durable des forêts. La coopérative gère 3 pôles principaux : la documentation de gestion forestière, c'est-à-dire qu'elle procure à ses adhérents des conseils forestiers, notamment sur les aspects administratifs, réglementaires et fiscaux. Mais elle les aide également à la sylviculture, ou comment « cultiver les forêts » : effectuer un reboisement dynamique, renouveler les plantations et optimiser les coûts de production. La coopérative travaille principalement avec des propriétaires privés et accompagne ses adhérents jusqu'à l'exploitation et la commercialisation des bois. Grâce à un service de proximité, les 44 000 exploitants sont soutenus dans leurs différentes démarches.

Plant de pins sur  le stand Alliance Forêt-Bois

Solène Méric et l'équipe Aqui
Solène Méric et l'équipe Aqui

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3785
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -