Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Interview: Cédric Pellissier, directeur général de l'agence régionale ECLA

14/03/2013 | En avant première au Salon du Livre de Paris où l'Aquitaine est très présente autour d'Ecla, Cédric Pellissier fait le point avec Aqui.fr

Cédric Pellissier, Directeur général d'Ecla

Arrivé de Rhônes-Alpes en Aquitaine à la tête de l'Agence Ecla ( Ecrit, Livre, Cinéma, Audiovisuel) où il a succédé à Patrick Volpilhac Cédric Pellissier a pris depuis deux mois la mesure de l'outil que la Région s'est donné pour conduire une politique culturelle originale. L'occasion se présentait d'un entretien approfondi sur les missions d'Ecla à quelques jours de l'ouverture du Salon du Livre de Paris où l'Aquitaine sera très présente auprès des éditeurs mais aussi des libraires invités. Cedric Pellissier fait le point lors de cet interview croisée en compagnie d'Olivier du Payrat directeur du département du livre et de l'écrit au sein d'Ecla.

@aqui! - Cedric Pellissier vous venez d'arriver en Aquitaine; vous découvrez une région, une agence culturelle, Ecla, au large champ d'action...
Cedric Pellissier - Je connaissais Ecla avant de venir à Bordeaux. J'occupais au sein de la région Rhône Alpes un poste en charge des questions de formation, d'emploi et d'économie culturelle. J'avais, auss,i une activité dans le secteur du cinéma et de l'audiovisuel. Je viens du milieu du cinéma. Je connaissais Ecla, en effet, une des grosses agences nationales, une des deux  qui couvrent le cinéma, l'audiovisuel et le livre. Cela m' a donné envie de venir, mais je n'avais pas de connaissance particulière de la région, à part être venu deux fois en vacances à Bordeaux et au Pays Basque. Le croisement du livre, du cinéma et de l'audiovisuel me paraissait assez judicieux, surtout compte tenu des profondes mutations de ces métiers. 

Voilà deux mois maintenant que je suis arrivé; je fais connaissance de cette grande maison avec trente salariés et beaucoup d'activités. J'ai rencontré les uns et les autres, les partenaires avec lesquels on travaille... ça permet d'affûter les idées que je pouvais avoir.

L'Aquitaine fait un gros investissement pour l'équipement des salles en numérique

@! - Et si on commençait par parler du cinéma, du soutien que la région Aquitaine apporte à la production mais aussi à la diffusion, à travers le cinéma numérique qui s'étend dans une région qui reste, au-delà de Bordeaux, à dominante rurale...
C.P. - Un des aspects que je ne connaissais pas en Rhône-Alpess et que je découvre ici, intéressant, est de confier à l'Agence, à Ecla, un certain nombre de missions dévolues d'ordinaire au Conseil régional : ce sont, dans d'autres régions, les directions de la culture et les services cinéma au sein des collectivités qui mettent en place les Fonds d'aide, l'aide à la production, les relations avec les professionnels. Ici, cela est confié à une association; ce n'est pas anodin. C'est un vrai choix, une association qui est gouvernée, aussi, par les réseaux des professionnels. Au bureau on trouve pour le cinéma et l'audiovisuel l' association des auteurs, les producteurs; le président est un ancien journaliste, un réalisateur de documentaires.

L'intérêt de cette approche est double: il vient de ce qu'il existe, d'une part une indépendance de l'équipe qui a un positionnement autre qu'institutionnel mais aussi, d'autre part,  le regard des professionnels. Ce carrefour est riche, entre développement de filières et de créations, commandes de la collectivité régionale et besoins des professionnels. Par exemple, pour le cinéma on travaille bien avec l'association des producteurs sur les orientations à fixer ensemble; ça permet d'avoir des comités d'experts indépendants, très soucieux de la qualité des projets qui devront être soumis à la Région. Car, si nous faisons le travail, en amont, technique, d'expertises avec les comités, à la fin, bien entendu c'est elle qui décide de soutenir ou pas. Notre obligation c'est d'apporter les arguments pour qu'elle soutienne les bons projets . Ecla est là, bien identifiée. J'ai pu le mesurer auprès des Aquitains, mais aussi en allant au Fipa à Biarritz en janvier, à Clermont-Ferrand au Festival du court métrage où, par parenthèse, un film aquitain, "le Sens de l'orientation" a reçu le second prix cette année. Sur la diffusion on a un rôle à jouer pour accompagner les films qui sont aidés, c'est déjà fait mais nous menons une réflexion avec les festivals, les salles, les producteurs...

@! - Et y compris pour élargir la diffusion sur les territoires...
C.P. - Nous travaillons avec l'Association des Cinémas de proximité d'Aquitaine, l'ACPA, un réseau de salles indépendantes, notamment dans des territoire ruraux; l'intérêt est de comprendre leur sensibilité, voir quel type de films les intéresse et en même temps être incitatifs. On est parti, ainsi, sur un chantier avec l'Agence nationale du court métrage qui a une vraie expertise. Comment, par exemple, renforcer la diffusion du court métrage trop souvent traité, au mieux, comme un avant programme et ne bénéficiant pas, le plus souvent, de la vitrine nécessaire au niveau des salles.

La région Aquitaine a fait un gros investissement pour aider les salles indépendantes à s'équiper de projecteurs numériques. L'intérêt, maintenant, c'est de voir ce que cela va nous permettre de faire. L'ACPA en Aquitaine a innové en mettant en place un dispositif, le Clap, d'avant programme ; il faut renforcer cela.. et jouer, intelligemment, sur les plateformes web, les réseaux sociaux, pour toucher des populations qui n'allaient pas dans les salles....

Un rendez vous incontournable et attendu par les éditeurs aquitains

@! - Le livre aussi n'échappe pas à l'effet numérique...
C.P. - Le numérique est en train de bouleverser tous les métiers...Le livre vit plus ou moins la même chose, avec sans doute un rythme différent, peut être plus lent. La question, c'est que pour le moment il n'y a pas de modèle économique. A la différence du cinéma. Ce sont les grands majors américains qui ont imposé de tourner des films en numérique, des sorties en numérique et aux salles de passer au numérique...

Des expériences sont en cours sur la diffusion des grands groupes du livre. Cela réinterroge les éditeurs indépendants, les libraires, toute la chaîne du livre sans qu'on ait de réponse définitive. Nous avons le rôle, avec l'appui de l'Etat et de la Région d'accompagner la réflexion, de tenter des expérimentations. Par exemple il faut continuer le travail de fond, engagé depuis longtemps de soutien à la création, à l'édition...

@! - Ecla sera donc encore très présent, cette année, au Salon du Livre de Paris auprès des éditeurs aquitains
Olivier du Payrat  - Paris c'est un rendez vous incontournable pour nos éditeurs, très important; ils l'attendent, le demandent; c'est un rendez vous dans tous les sens du terme: avec le public parisien, avec des contacts professionnels, l'occasion pour les éditeurs de retrouver leurs auteurs sur le stand, de voir certains de leurs fournisseurs, leurs imprimeurs … D'année en année il y a toujours la même demande et nous essayons de progresser sur le travail de convivialité, d'animation que l'on fait avec eux. L'an passé, nous avions mis en place une délégation professionnelle de libraires, de bibliothèques de la région. Cette année on reconduit cette initiative avec, en plus, un temps fort sur la jeunesse, l'édition de jeunesse de la région qu'on veut mettre à l'honneur.

@! - La présence pouvait être alternative en 2012, certains éditeurs ne venant qu'une journée et le plus grand nombre étant présents pendant les quatre jours du salon
O. du P. - Ce sera toujourse le cas; on veut garder des modules souples: petits stands, grands stands... mais le travail qualitatif que l'on fait conduit les éditeurs à choisir les grands stands et à rester présents pour la durée entière du salon. Ce travail de fond me fait penser, en particulier, à un éditeur qui va être pour ses 20 ans, chez Actes Sud au Salon, Gaïa. C'est devenu un éditeur de la région des plus importants.

@! - Que vous avez porté sur les fonts baptismaux.
O. du P. - On l'a porté, il a grandi, il est devenu adulte. Il n'est plus dans notre jardin d'enfants... Il revient pour fêter son anniversaire.

@! - La Région Aquitaine très impliquée dans la chaîne du livre, accueillera, aussi, bientôt les secondes rencontres nationales des libraires...
O. du P. - En effet, la région va accueillir les secondes rencontres nationales des librairies et libraires. Les 2 et 3 juin. Il ya deux ans, ces premières rencontres organisées par le Syndicat de la Librairie ont connu un succès qui a dépassé les attentes. La librairie est le maillon fragile de la chaîne du livre, est objet d'attentions particulières. Ce n'est pas simple de voir quelle politique publique peut être mise en oeuvre pour des commerces privés. Les libraires ont fait le choix de venir en Aquitaine, à Bordeaux, pour leurs secondes rencontres. Nous sommes étroitements liés à l'organisation de ces journées et fiers qu'elles aient lieu ici. La ministre devrait venir et annoncer des mesures pour la librairie.

Joël Aubert et Solène Meric
Joël Aubert et Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
872
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -