18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/12/17 | ProFilBio, la revue sur l’agriculture biologique

    Lire

    Destinée à informer et faciliter l’appropriation des techniques et pratiques de l’agriculture biologique ou alternatives, la nouvelle revue trimestrielle ProFilBio est constituée d’articles de fond sur des techniques de production et de transformation utilisées en bio comme en conventionnel. Celle-ci disponible gratuitement sur abonnement, et exclusivement sous format numérique. A retrouver sur www.nouvelle-aquitaine.chambres-agriculture.fr

  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Interview: Patrick Volpilhac directeur de l'ARPEL "les éditeurs régionaux sont de véritables chefs d'orchestre"

14/03/2008 |

Patrick Volpilhac directeur de l'ARPEL

Les éditeurs aquitains présents au salon du Livre de Paris bénéficient du soutien de l'Association régionale pour l'écrit et le livre. Son directeur, Patrick Volpilhac, rappelle le rôle du Conseil régional en faveur de la création éditoriale, de la participation des éditeurs aux grands salons, et, plus largement, de la lecture publique.

Aqui! : Vingt sept maisons d’éditions d’Aquitaine présentes au salon du Livre de Paris avec l’aide de l’ARPEL... C’est un record. Comment sont-ils retenus ?

Patrick Volpilhac : C’est un record, c’est vrai, parce qu’avant tout le Conseil Régional a décidé de doter l’ARPEL et par delà, les éditeurs Aquitains, d’un nouveau stand, 230 m2 au service de la valorisation de la production éditoriale. Notre nouvel espace « L’Aquitaine l’esprit livre » permet d’accueillir plus d’éditeurs que les années précédentes; c’est un choix de l’ARPEL, car nous voulions répondre à la demande croissante des éditeurs.
Concernant l’éligibilité des éditeurs, le principal critère retenu, au-delà de la réponse dans les délais à l’appel à candidature, est le respect de la charte nationale des éditeurs en région. En voici quelques critères : avoir une ligne éditoriale claire, travailler à compte d’éditeur, contractualiser avec l’auteur, établir et mettre à jour son catalogue, disposer d’un système diffusion – distribution, assurer la communication de ses productions éditoriales … voici des éléments que nous prenons en compte mais nous observons, aussi, la pertinence d’une venue à Paris pour un éditeur : nous sommes attentifs à la préparation, en amont, des rencontres avec les professionnels (diffuseurs, libraires, bibliothèques…) aux nombres de nouveautés envisagées au moment du salon, et, bien sûr à la réelle prise en compte des coûts d’une telle opération. En effet, au-delà de la prise en charge du stand et de nombreux services par l’ARPEL, la participation au Salon du livre de Paris pour les éditeurs, est un coût important dans une économie fragilisée.
Par ailleurs, la présence des éditeurs au salon peut changer d’une année sur l’autre, il n’y a pas d’abonnement à Paris mais nous comprenons la volonté d’y être présents. « Éditer en région » demeureun acte majeur de la création culturelle, il mérite d’être présent au cœur de cette vitrine qu’est le salon du livre de Paris.

Patrick Volpilhac directeur de l'ARPEL


@! : En découvrant leur travail, on se rend compte qu’ils ont beaucoup de mérite à créer des collections originales mais dont le tirage est parfois limité. Quel avenir peut-on imaginer pour cette famille d’éditeurs ?

 

P.V. : Les éditeurs, grands ou petits, à Paris ou en Aquitaine ont, en commun, d’être des entrepreneurs, leur métier est devenu, au fil des évolutions,protéiforme. Du culturel à l’économique la liaison est permanente ; ce sont de véritables chefs d’orchestre : ils prennent le risque financier et juridique, ils doivent décider des nouveautés ou des réimpressions, assurer la commercialisation, organiser la diffusion et la distribution… et ceci dans un contexte de fragilité économique récurrente. Précaire par nature, un éditeur, et plus particulièrement en région, doit sa force à son intuition, à sa capacité à construire une ligne éditoriale cohérente, identifiable, quelquefois unique. Leur avenir s’alimente de l’incertitude et quelque fois du doute.
Faire exister des textes, faire revivre un patrimoine, émerger des talents artistiques, c’est un métier et une passion portés par des maisons d’éditions de conviction qui participent au foisonnement de la création littéraire en France. La garantie de la pérennité des structures n’existe évidemment pas. Une agence, telle que l’ARPEL, se doit de préserver les conditions de leur développement en particulier en respectant et surtout en faisant respecter les enjeux de la « chaîne du livre » ; cette alchimie particulière entre économique et culturel où chaque acteur professionnel doit respecter des règles déontologiques qui garantissent leur propre développement.

@! : Comment votre action de soutien, au-delà du temps de salons, peut-elle s’organiser ?

P.V. : Répondre à cette question, c’est expliquer l’ARPEL !
La mission d’une agence telle que la notre est de s’efforcer d’être un lieu où chaque éditeur peut trouver une ressource pour l’aider dans son projet. De la mise en place d’un service juridique en ligne, à la présence d’éditeurs aquitains à la Frankfurter Buchmesse (1) en passant par un programme de formation décentralisé avec l’Asfored (2) : la gamme des services est large, nous sommes une agence de service public qui se doit de construire les conditions du développement. Aux éditeurs de s’en emparer et de conduire leur propre programme pour être présents dans les vitrines de nos libraires indépendants.
Je souhaite profiter de cette question pour annoncer une nouvelle initiative de l’Arpel. Nous venons de réaliser un catalogue de valorisation des Fonds d’éditeurs Aquitains « Voyages de près, Voyage de loin », 16 éditeurs traduisant cette thématique sont présentés à travers leurs ouvrages. Nous diffusons, nationalement, ce très beau catalogue, «et je pèse mes mots ». Nous proposons des journées de découverte de ces fonds pour les librairies et bibliothèques d’Aquitaine.(3)

Voici une nouveauté qui s’inscrit dans l’ensemble des actions que l’Arpel et le Conseil Régional d’Aquitaine mènent pour promouvoir le travail de nos éditeurs. Comme le salon de l’Agriculture, le salon du Livre salue les filières de qualité de notre région, car l’édition en est une !

http://arpel.aquitaine.fr

Propos recueillis par Joël Aubert
1.Plus grande vente de droits au monde
2.Organisme de formation du Syndicat National de l'Edition
3.le 6 mai à la Bibliothèque de Prêt de Gironde et le 3 juin à la Médiathèque d'Anglet
 
Partager sur Facebook
Vu par vous
845
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -