Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Japon à l'honneur : le pays du Soleil levant colore le Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine

07/06/2019 | Entre courses et festivals, le cheval de trait est célébré par l'exposition Japon au sein du Salon.

1

Cette année, le Japon est mis à l'honneur et l'exposition colorée attire l'oeil : photos, colliers et harnais enseignent aux visiteurs la vie et l'utilisation des chevaux de trait de l'autre côté du globe. Débardage, travail dans les vignes ou courses et festivals, le cheval de trait fait un retour en force au pays du soleil levant.

En plein essor au Japon, les chevaux de traits Percherons et Bretons, exportés à la fin du 19ème siècle par des éleveurs français, font leur grand retour au sein des municipalités et des exploitations agricoles. Ils viennent remplacer les races indigènes de poneys tels que le Dosanko, le Kiso, le Taishu ou le Yonaguni. 

"Le savoir-faire a été quasiment perdu à cause de la mécanisation, et, par le biais de l'association, nous essayons de le faire revivre, particulièrement dans les rizières. Le débardage en forêt ou dans les vignes est reparti à la hausse mais la plus grosse utilisation des chevaux de trait reste pour les courses et non pour la viande, contrairement à ce que le public pense" explique Virginia Kouyoumdjian qui travaille en lien avec la SFET (Société Française des Equidés de Travail). L'exposition a pour objectif de faire connaître les diverses utilisations des chevaux de trait aux visiteurs mais aussi de leur enseigner les coutumes auxquelles ces derniers prennent part, très populaires au Japon. 

Ban'Ei : des courses très populaires

Les courses de Ban'Ei prennent leur origine dans les festivals ruraux où les paysans mesuraient la force de leurs chevaux. Ce n'est qu'après la guerre, en 1946, que les courses avec paris sont vraiment établies dans le pays. Ban'Ei, signifie tirer, et les chevaux concourent dès deux ans avec un atelage de 500kg. Le poids augmentant avec l'âge, les traineaux peuvent atteindre jusqu'à une tonne. Sur une piste de 200m comprenant deux buttes, le gagnant est celui dont l'arrière de l'atelage franchi en premier la ligne d'arrivée. Les chevaux naissent dans des élevages au nord du pays et c'est sur le site d'Obihiro que près de 700 d'entre eux y prennent part jusqu'à leur 10 ans. Entraineurs et jockey se regroupent autour du champ de course et le site fonctionne comme une véritable petite ville. 

De 27 à 60 ans, les jockeys et leurs montures prennent part à trois courses par semaine avec une pause début d'avril. Le grand champion historique, l'étalon de trait Kintaro, a gagné 32 des 108 courses auxquelles il a participé, pour un gain total de près de 900 000e. Les croisements entre traits et Belgians venus des Etats-Unis, produisent des chevaux de plus en plus grands mesurant jusqu'à 1m90 au garrot. Les japonais étant de grands parieurs, ces courses sont devenues une véritable institution.

stand japon

Et si ces festivals, dont le plus connu et le plus rassembleur est celui de Chagu Chagu Umakko au nord du pays, ont contribué à faire vivre les chevaux de traits au Japon leur utilisation en agriculture ayant été quasiment perdue, le savoir-faire au niveau de la fabrication de sellerie n'a, de ce fait, pas perduré. C'est alors que colliers et harnais français commencent à habiller les chevaux japonais. "Chez nous, on ne connait que la sellerie de débardage, sobre, noire ou marron. Là-bas, la sobriété n'est pas de mise ! Rose, vert, jaune... Tout est coloré. Et les parures d'apparat pour les festivals peuvent peser jusqu'à 60kg. Elles sont de véritables trésors pour les familles qui en sont propriétaires." détaille Virginia. Sur 13km, près d'une centaine de chevaux défilent d'un sanctuaire à l'autre pour célébrer les vaillants équidés, dans la continuité des actions de grâce pendant lesquelles les japonais remerciaient les dieux et priaient pour la santé des animaux. Les soieries et clochettes dont le tintinabulement ("chaguchagu") a donné le nom au festival, réuni familles et villages entiers. Le festival annuel a d'ailleurs lieu le deuxième samedi de juin et trouvera son écho au Salon qui partage, via l'exposition, un petit bout des couleurs du pays du soleil levant. 

Sabine Taverdet
Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
8700
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -