Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Japon à l'honneur : le pays du Soleil levant colore le Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine

07/06/2019 | Entre courses et festivals, le cheval de trait est célébré par l'exposition Japon au sein du Salon.

stand japon

Cette année, le Japon est mis à l'honneur et l'exposition colorée attire l'oeil : photos, colliers et harnais enseignent aux visiteurs la vie et l'utilisation des chevaux de trait de l'autre côté du globe. Débardage, travail dans les vignes ou courses et festivals, le cheval de trait fait un retour en force au pays du soleil levant.

En plein essor au Japon, les chevaux de traits Percherons et Bretons, exportés à la fin du 19ème siècle par des éleveurs français, font leur grand retour au sein des municipalités et des exploitations agricoles. Ils viennent remplacer les races indigènes de poneys tels que le Dosanko, le Kiso, le Taishu ou le Yonaguni. 

"Le savoir-faire a été quasiment perdu à cause de la mécanisation, et, par le biais de l'association, nous essayons de le faire revivre, particulièrement dans les rizières. Le débardage en forêt ou dans les vignes est reparti à la hausse mais la plus grosse utilisation des chevaux de trait reste pour les courses et non pour la viande, contrairement à ce que le public pense" explique Virginia Kouyoumdjian qui travaille en lien avec la SFET (Société Française des Equidés de Travail). L'exposition a pour objectif de faire connaître les diverses utilisations des chevaux de trait aux visiteurs mais aussi de leur enseigner les coutumes auxquelles ces derniers prennent part, très populaires au Japon. 

Ban'Ei : des courses très populaires

Les courses de Ban'Ei prennent leur origine dans les festivals ruraux où les paysans mesuraient la force de leurs chevaux. Ce n'est qu'après la guerre, en 1946, que les courses avec paris sont vraiment établies dans le pays. Ban'Ei, signifie tirer, et les chevaux concourent dès deux ans avec un atelage de 500kg. Le poids augmentant avec l'âge, les traineaux peuvent atteindre jusqu'à une tonne. Sur une piste de 200m comprenant deux buttes, le gagnant est celui dont l'arrière de l'atelage franchi en premier la ligne d'arrivée. Les chevaux naissent dans des élevages au nord du pays et c'est sur le site d'Obihiro que près de 700 d'entre eux y prennent part jusqu'à leur 10 ans. Entraineurs et jockey se regroupent autour du champ de course et le site fonctionne comme une véritable petite ville. 

De 27 à 60 ans, les jockeys et leurs montures prennent part à trois courses par semaine avec une pause début d'avril. Le grand champion historique, l'étalon de trait Kintaro, a gagné 32 des 108 courses auxquelles il a participé, pour un gain total de près de 900 000e. Les croisements entre traits et Belgians venus des Etats-Unis, produisent des chevaux de plus en plus grands mesurant jusqu'à 1m90 au garrot. Les japonais étant de grands parieurs, ces courses sont devenues une véritable institution.

stand japon

Et si ces festivals, dont le plus connu et le plus rassembleur est celui de Chagu Chagu Umakko au nord du pays, ont contribué à faire vivre les chevaux de traits au Japon leur utilisation en agriculture ayant été quasiment perdue, le savoir-faire au niveau de la fabrication de sellerie n'a, de ce fait, pas perduré. C'est alors que colliers et harnais français commencent à habiller les chevaux japonais. "Chez nous, on ne connait que la sellerie de débardage, sobre, noire ou marron. Là-bas, la sobriété n'est pas de mise ! Rose, vert, jaune... Tout est coloré. Et les parures d'apparat pour les festivals peuvent peser jusqu'à 60kg. Elles sont de véritables trésors pour les familles qui en sont propriétaires." détaille Virginia. Sur 13km, près d'une centaine de chevaux défilent d'un sanctuaire à l'autre pour célébrer les vaillants équidés, dans la continuité des actions de grâce pendant lesquelles les japonais remerciaient les dieux et priaient pour la santé des animaux. Les soieries et clochettes dont le tintinabulement ("chaguchagu") a donné le nom au festival, réuni familles et villages entiers. Le festival annuel a d'ailleurs lieu le deuxième samedi de juin et trouvera son écho au Salon qui partage, via l'exposition, un petit bout des couleurs du pays du soleil levant. 

Sabine Taverdet
Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
7911
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -