Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

30/09/21 : La deuxième phase des finales nationales des 46èmes Olympiades des Métiers est prévue à Lyon du 13 au 15 janvier 2022. Parmi les jeunes candidats, ils seront 57 à défendre les couleurs de la Nouvelle-Aquitaine !

28/09/21 : La Ville de Bruges et Bordeaux Métropole vont engager une importante opération d’aménagement du quartier Terrefort. Afin de recueillir l’avis des habitants et usagers de la zone, différentes dates de concertation sont proposées du 2 octobre au 8 novembre+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/21 | Bordeaux sensibilise au changement climatique

    Lire

    La Ville de Bordeaux, en partenariat avec l'association « La Fresque du Climat », organise tous les samedis, du 16 octobre au 4 décembre de 14h30 à 16h30 place Pey Berland, une action de sensibilisation pour comprendre le changement climatique. Autour d'une fresque quiz, l'association propose d'une manière ludique une animation pour comprendre ce changement.

  • 15/10/21 | Niort reçoit le Forum National de l'ESS

    Lire

    Du 19 au 21 octobre, la ville de Niort va accueillir la 6ème édition du Forum national de l'ESS et de l'Innovation Sociale. L'objectif de ces 3 jours va être de démontrer la plus-value sociétale de l'ESS pour les territoires, de montrer la modernité et le dynamisme de l'ESS mais aussi d'inventer des réponses novatrices dans les secteurs clés de la société et de l'économie. Trois grands axes vont être abordés autour de temps forts, de conférences et de convivialité : Un monde qui coopère, La résilience et La préservation et le développement des communs.

  • 15/10/21 | Le FAB sur le fil

    Lire

    Le Festival International des Arts de Bordeaux Métropole (FAB) bat son plein et se tient jusqu'au 23 octobre prochain. Pour cette nouvelle édition 2 évènements investissent l'espace public notamment « Lignes Ouvertes » dimanche 17 octobre. A 17h, au Parc Pinçon de Bordeaux, Tatiana-Mosio Bongonga évoluera sur un fil à 35 mètres de haut sans attache. Pour cet artiste, « avancer et franchir des obstacles, ce n'est pas enfouir ses peur mais les accepter ». L'ascension sera sécurisée par les habitants du quartier volontaires.

  • 15/10/21 | 24 espaces France services désormais disponibles en Dordogne

    Lire

    En Dordogne, un plan de déploiement de 31 espaces France Service a été établi par les services de l’État et les collectivités. Cinq autres espaces ont également été labellisés le 11 octobre. Ils sont implantés sur les communes de Saint Aulaye-Puymangou, Le Bugue, Sarlat-la-Canéda, Ribérac, Saint-Pardoux la Rivière. 24 espaces France services sont désormais disponibles en Dordogne. 9 autres espaces sont en cours de labellisation ou en projet.

  • 14/10/21 | Deux-Sèvres : « Ton exploitation m'intéresse »

    Lire

    La Chambre d'Agriculture des Deux-Sèvres vient de mettre en ligne sur son site internet une nouvelle page dédiée à la reprise d'exploitation. « Ton exploitation m'intéresse » permet aux cédants de trouver un repreneur en consultant les petites annonces des candidats à l'installation. Le Répertoire départ installation, permet quant à lui, aux candidats à l'installation de trouver une exploitation. Plus d'infos

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Bayonne: Jean-René Etchegaray repart pour un tour

06/03/2020 | Avec une nouvelle carte: la création d'un territoire du Pays basque dont il s'est fait l'avocat et une liste largement ouverte

1

Le maire a finalement choisi de briguer un deuxième mandat malgré sa charge de président de la jeune Communauté territoriale du Pays basque, la plus importante de Nouvelle Aquitaine. "À 67ans, je suis encore en forme", affirme-t-il . Président départemental de l'UDI 64 il divulguera prochainement le contenu de sa liste non estampillée d'un parti mais s'ouvrira des Républicains aux Radicaux valoisiens voire plus. Recueillera-t-il aussi des sympathisants basques les fruits de son engagement identitaire pour une forme de reconnaissance basque et pour la paix retrouvée des deux côtés de la frontière?...

Invité le 8 décembre par nos confrères de France 3, alors que sa nouvelle candidature aux municipales de mars prochain était évoquée, le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray avait déclaré que s'il jetait l'éponge, il aurait l'impression d'abandonner ses concitoyens mais il se disait encore nourri d'incertitudes. Depuis cette semaine, il n'en a aucune: il l'a officiellement annoncé à la presse, depuis l'hôtel Loustau, à deux pas de la Gare, un lieu emblématique et en pleine transformation de la rive droite de l'Adour. Notamment par la présence d'un Trambus qui a modifié la physionomie de la ville. Malgré sa charge de président de l'agglomération territoriale Pays basque aux 158 communes; la plus importante de la Nouvelle Aquitaine, il repart donc pour un tour.  Avec un petit cadeau: Bayonne a été désignée comme une des villes les plus agréables de l'Hexagone. "C'est le hasard, mais cela fait plaisir. Je ne savais pas que le Journal du Dimanche allait sortir en cette période ce palmarès où Bayonne fait partie des deux premières villes où il fait bon vivre."

De l'attentat de la mosquée aux flux migratoires

"J'y ai réfléchi cet été. Certains ne me croiront pas, mais il s'agissait pour moi de mesurer la charge d'une telle mission. Ce mandat a été dense, avec des réalisations prévues mais aussi des choses imprévues, tel l'attentat de la Mosquée qui a secoué la communauté musulmane mais aussi des faits quiElections Bayonne Etchegaray ont visé d'autres communautés religieuses." (NDLR.- Des tombes souillées ou détruites au cimetière juif). 30% des maires, particulièrement des villes de zones rurales, ne repartent pas en mars prochain et cela signifie aussi une certaine lassitude."

Autre imprévu: depuis l'an dernier, en raison des événements et des reflux de migrants par l'Italie, la frontière d'Hendaye a été une route de transit pour les immigrés et la collectivité de Bayonne a mis en place un accueil à leur intention. "Nous avons pris nos responsabilités au nom du principe humanitaire, explique Jean-René Etchegaray. Il fallait gérer puisque Bayonne se trouve sur ce flux migratoire. Qu'elle soit devenue une halte fait qu'il ne s'agit pas d'une ville banale. Oui cette ville vibre dans tous les pores de ma peau. J'ai 67 ans, j'ai attendu avant de me déclarer car je suis respectueux de ce mandat et je souhaitais l'accomplir jusqu'au bout".Je veux continuer le travail en constituant un large rassemblement, Républicains, Modem, LRem, UDI  (NDLR.- Il en est le président du département), et Radicaux valoisiens) et d'autres qui sont nulle part, voire d'ailleurs. Et un renouvellement de 30% de ses éléments en bénéficiant de l'expérience des Anciens et le renouvellement  des générations. On est au milieu de quelque chose. Mais il n'y aura pas de quotas de formations politique et la liste ne sera pas estampillée de quelque parti soit-il. Il n'y aura pas de dogme, je déteste les dogmes. Je veux transmettre un message de confiance car je suis d'un naturel optimiste. Cela m'aide, mais aide les autres aussi. Moi, j'ai confiance en l'avenir et en celui de ma ville. Bayonne est capitale du Pays basque, c'est un fait établi, avec un ciment: une communauté qui avec sa force ses différences."
Dans ce ciment, on pourrait retrouver, comme il l'a dévoilé ce mercredi sur France Bleu Pays basque, dès le premier tour son adjointe Sylvie Durruty, dans des relations bien plus cordiales qu'en 2014,  mais aussi l'avocate Laurence Hardoin, ancienne candidate aux législatives sous la bannière EH Bai ou encore Loïc Corrégé, le référent des Pyrénées-Atlantiques de La République  En Marche.
Quel nom portera cette liste? " En 2014 elle s'appelait "Bayonne un temps d'avance", rappelle-t-il "Elle pourrait s'appeler ''Bayonne, gardons un temps d'avance", mais ce n'est encore tranché", balaye-t-il en souriant.
Bayonne, un amour qui ne date pas d'hier: c'est dans son village natal du Labourd de Briscous (2732 habitants en 2016), qu'll débute en politique en 1993 avant de rejoindre le maire de la ville d'Entre Nive et Adour, Jean Grenet dont il deviendra l'adjoint à l'urbanisme en 1995, comme il l'a rappelé ce mardi. Pendant treize ans! Parallèlement, il devient Conseiller général de Bayonne Est entre 1999 et 2005. Avant donc de succéder à la dynastie Grenet qui passe des mains de chirurgiens à celui d'avocat.

La  Communauté d'agglomération en toile de fond

Mais une nouvelle donne est intervenue depuis l'élection de 2014, alors qu'Il ne devançait au deuxième tour son adversaire socialiste Henri Etcheto que de 26 voix: la création, suite à la loi NOTre en août 2015, visant une nouvelle organisation territoriale dans un but décentralisateur. Et le Pays basque – français — devenait la plus grande Communauté territoriale en Aquitaine en "fédérant" ses 158 communes. Une espérance de longue haleine depuis des dizaines d'années devenue réalité. "Cela n'était pas prévisible mais voulu ardemment. À commencer par moi, mais cette communauté du Pays basque était une évidence. En être le président? Ce sont mes collègues qui l'ont choisi. Je ne calcule pas, je fais ce que je dois faire. Comme lors de mon investissement pour la paix au Pays basque. Ce qui m'a valu le titre d'abertzale compatible. Or je ne suis pas un indépendantiste, tout le monde le sait. Mais il y a des circonstances qui vous font prendre des risques. Dans mon esprit je suis quelqu'un de libre."

Briguera-t-il un nouveau mandat à la tête de cette agglo? "Ce n'est pas le moment d'en parler, je ne m'imposerai nulle part. De nombreux maires m'appellent à poursuivre, mais chaque chose en son temps. Une chose est sûre l'agglo est un prolongement du mandat municipal." Enfin, recueillera-t-il en 2020 les fruits de son investissement  – indiscutable — dans la défense de l'identité  Pays basque?
À ce jour, il trouvera sur sa route, en face, son adversaire et challenger socialiste de l'élection municipale précédente, Henri Etcheto (Bayonne ville ouverte), et deux duos:  le Conseiller régional Mathieu Bergé et Sophie Herrera-Landa (Demain Bayonne, Bihar Baiona), Jean-Claude Iriart_-Sophie Bussière (Baiona Verte et solidaire), plus une liste en cours d'élaboration, de Pascale Leseillier (Bayonne Plurielle)

 

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
9043
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -