aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/05/17 : Chômage : en Charente-Maritime, le nombre de chômeurs (catégorie A) a baissé ces 12 derniers mois, soit -3,9% en un an. Mais le nombre de demandeurs d'emploi avec une activité précaire a lui augmenté de +1,9 % en un an, soit 57 030 inscrits en tout.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/17 | Charente-Maritime : deux préfets sur le départ

    Lire

    Le préfet Eric Jalon a officiellement quitté ses fonctions ce lundi, suite à sa nomination il y a dix jours à Matignon. La sous-préfète du bassin de Rochefort Magali Sellès est également sur le départ. Elle quitte le corps préfectoral pour se consacrer pleinement à ses premières amours : le Droit administratif. Elle prend mercredi ses nouvelles fonctions de vice-présidente au tribunal administratif de Toulouse. Aucun des deux successeurs de ces préfets ne sont connus pour l'instant.

  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

Les spéciaux d'Aqui


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

L’abbé Jeannot rêve d’un candidat de la ruralité

16/04/2017 | Une odeur de renfermé envahit le grand bureau désordonné du presbytère.

Au pied de la Croix

Jeannot tranche avec le décor vieillot. A le voir en jeans, penché au-dessus de son téléphone portable, ce fringant sexagénaire ressemble à tout, sauf à un Abbé. D’ailleurs, ce fan de rugby, dirigeant du club de Mauléon, parle presque plus volontiers sport et chasse à la bécasse que saintes écritures. « J’ai 60 ans, je les fais pas, hein…», s’amuse-t-il.

Aujourd’hui, « avec  [s]es deux colocs au presbytère », l’Abbé Jeannot s’occupe de deux paroisses en haute et basse Soule, province du pays basque : un vaste territoire d’une soixantaine d’églises et de 13 000 âmes. Au quotidien, le travail ne manque pas : visite de malade, « cathé à l’école », baptême, mariage et obsèques, qui « sont les plus belles célébrations qui rassemblent le plus de monde. »

« La vie, ont doit lui donner un sens »

Enfant du pays, Jeannot vante ses conditions de travail : « On est très bien accueilli ici. Parfois même attendu. Parce qu’il y a cette troisième mi-temps avec un petit verre où l’on parle souvent de foi, d’église. » Pourtant, l’Abbé voudrait voir la jeunesse rester. A son petit niveau, il soigne ses messes et les agrémente de chants : « On veut semer, car quand tu sèmes, il y a quelques graines qui germent et quelques unes qui portent des fruits. » Jeannot est aussi très attentif à la solitude de la vie rurale et fait attention à « tous ceux qui sont seuls au bord du chemin. »

« Quand on sait où sont ces villages et qu’il n’y a pas d’école, qui va s’installer là-bas? »

Attaché à sa terre, à ses ouailles, Jeannot déplore la désertification de sa région : « Les postes disparaissent. Les écoles ferment. Les exploitations agricoles ne sont plus reprises et les jeunes médecins de plus en plus rares. »

À l’approche des présidentielles, le prêtre « préfère parler citoyenneté que politique ». Il ramène l’action politique à son lopin de terre et aux problèmes concrets. « Les mesures qui se décident dans un bureau à Bruxelles ou à Paris, c’est trop loin de ce qu’il se passe ici. » L’abbé rêverait d’un candidat de la ruralité. « Chez nous, quelqu’un qui n’a pas des racines rurales, il ne peut pas comprendre. »

Jeannot se dit « gêné par l’affaire François Fillon »: « Mettre en avant cette image de Chrétien et ensuite entendre chaque jour des questions d’argent: c’est un contre témoignage. » Finalement, en terme d’autorité politique et morale, il revient toujours au Pape François. « On a la chance d’avoir un pape humain. » L’essentiel pour Jeannot, c’est de « garder la petite flamme espérante vivante pour ne pas laisser les gens sombrer dans le désespoir. »

Marine Mouysset - Etudiant EFJ
Marine Mouysset - Etudiant EFJ

Crédit Photo : Flickr jamacab

Partager sur Facebook
Vu par vous
1255
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -