11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

L'association Amos en Gironde, des fripes et des emplois de réinsertion

11/09/2012 | Depuis près de vingt ans, Amos, entreprise d’insertion, recycle des vêtements récupérés auprès de particuliers et les revend ensuite à petits prix dans ses boutiques en Gironde

La boutique Amos rue Sainte Catherine à Bordeaux

En aidant les gens en difficulté à bien se vêtir, le Secours catholique et l’Entraide protestante de Bordeaux se sont aperçus que ce qui leur manquait surtout, c’était un emploi. De ce constat de terrain est née en 1994 l’Association mobilisatrice œcuménique et sociale (Amos). Cette entreprise d’insertion offre un travail (vendeurs, agents de tri, chauffeur-livreur) à plein temps, payé au Smic, à des jeunes en difficulté, des bénéficiaires du RSA, des chômeurs longue durée au sein de son atelier de recyclage de vêtements ou de ses cinq boutiques dans l’agglomération bordelaise.

A Amos, depuis seulement trois mois, Isabelle, 45 ans, se sent déjà revivre. « J’ai élevé mes enfants pendant 25 ans, et jusque là, je ne me sentais pas capable de trouver un emploi ». Ici, les trois quarts des employés sont des femmes seules. « Nous sommes l’une des rares entreprises d’insertion à proposer de l’emploi féminin », souligne Nathalie Lacoste. La durée du contrat n’excède pas deux ans. A peine arrivé, le salarié prépare sa sortie. Pour maximiser les chances de reclassement, l’association a mis en place de nombreux outils. Elle a des partenariats avec Pôle Emploi pour le suivi et l’aide au reclassement et le Plie (Plan local pour l’insertion et l’emploi). Surtout, la personne est suivie par une conseillère en insertion professionnelle, qu’elle rencontre tous les quinze jours. En outre, des mises en situation, des simulations d’entretien sont réalisées grâce au réseau d’entreprises privées, solidaires d’Amos.

Amos offre un emploi aux personnes en difficulté pour repartir du bon piedLes salariés en insertion sont pleinement intégrés à l’entreprise. « On participe aux réunions stratégiques pour faire le bilan, développer le chiffre d’affaires », fait remarquer Cindy, 28 ans, mère célibataire, qui a arrêté ses études au BEP pour élever ses deux enfants. Parfois, même des vocations naissent. « Je ne connaissais pas les métiers liés au vêtement et j’ai découvert que ça me plaisait », s’enthousiasme, Nadia, 31 ans, sans diplôme, qui peine à vivre décemment avec son « petit bout » de cinq ans. Les résultats parlent d’eux-mêmes. Le taux de placement est de 60%. En outre, l’entreprise se porte bien. Sur ses 700 000 euros de budget annuel, plus de la moitié, 440 000, provient de son chiffre d’affaires. Le reste est financé par l’Etat et le Conseil général.
Aujourd’hui, l’association est en pleine expansion et compte une vingtaine de salariés, dont six permanents pour favoriser une certaine « mixité sociale ». « Il y a dix-huit ans, on parlait peu du développement durable. Aujourd’hui, on surfe sur ces valeurs », souligne Nathalie Lacoste, directrice d'Amos. L'association traite chaque année entre 250 et 350 tonnes de vêtements. 20% seulement sont présentés en boutiques, car « nous nous engageons à fournir des vêtements de qualité ». Le second choix est recyclé par une autre entreprise d’insertion à Mussidan, en Dordogne. Toutes deux appartiennent au réseau « Tissons la solidarité », qui rassemble soixante-dix entreprises d’insertion du secteur en France. Nathalie Lacoste en est convaincue, le gisement est encore important. Elle rêve d’avoir plus de moyens pour installer d’autres containers en ville, afin de collecter des dons, que la crise n’a pas taris. « Les français jettent en moyenne chaque année douze kilos de textile », rappelle-t-elle.

Nicolas César
Nicolas César

Crédit Photo : Amos

Partager sur Facebook
Vu par vous
1989
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
DURAND Gérard | 28/10/2013

Retraité ma pension insuffisante ne me permet pas de faire face je voudrais un emploi plein temps même s' il n' est pas bien rémunéré .Cordialement .

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -