Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/06/19 | Convention Région-ADI, "peut mieux faire" selon le CESER

    Lire

    La Région propose, lors de sa prochaine plénière d’amplifier sa collaboration avec l'Agence de Développement et d'Innovation via une convention triennale d’objectifs et de moyens. Dans son récent avis sur cette convention, le CESER "regrette que les questions de lutte contre les discriminations, pour l’égalité et la promotion de la santé au travail et la nécessité d’une transition vers une économie circulaire soient totalement absentes" et encourage le Conseil régional et ADI à plus d'éco-socio conditionnalités auprès des entreprises que la Région soutient. Il appelle aussi ADI à plus de visibilité auprès des TPE et PME.

  • 19/06/19 | Garorock s’invite dans les gares de Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Pour sa 8ème année, Le Festival Garorock s’expose dans les gares d’Agen, Bordeaux et Poitiers. Témoignant de l’ambiance festive et conviviale du festival marmandais, des photographies grand format s’affichent sur les façades et les espaces d’attentes de ces trois lieux de passage. Avec plus de 100 000 personnes attendues du 27 au 30 juin, Garorock bénéficie d’une programmation des plus alléchantes remplie de grands noms internationaux. Un rendez-vous à ne pas manquer en Nouvelle-Aquitaine !

  • 19/06/19 | Un futur Pentathlon des Muses à La Rochelle

    Lire

    Pour la première année en Charente-Maritime, les quatre acteurs institutionnels du sport en Charente-Maritime s'associent pour organiser un premier « Pentathlon des Muses » en 2019. Dans cette optique ils ont lancé un premier appel à initiatives auprès des clubs sportifs et des associations socio-éducatives. Le projet « Pentathlon des Muses – premières olympiades de la citoyenneté sportive » s'inscrit dans le cadre des initiatives citoyennes de soutien aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

  • 18/06/19 | La Région au Pays basque au soutien d'espèces uniques

    Lire

    Nicolas Thierry, Groupe écologiste et citoyen, vice-président chargé de l’environnement et de la biodiversité au Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine se rendra ce jeudi à Esterençuby pour soutenir le programme de sauvegarde de deux espèces animales exclusivement présentes au Pays basque: la grenouille des Pyrénées et la vipère de Séoane.Il sera accompagné par Alice Leiciagueçahar, conseillère régionale EELV, du Pays basque et présidente de la commission agriculture. L’association Cistude Nature assurera cette visite, en Navarre puis en Forêt en forêt d'Iraty

  • 18/06/19 | Pessac lutte contre les "piscines de rue"

    Lire

    Le maire de Pessac, Franck Raynal, a déposé plainte contre X pour dénoncer le "street-pooling" ou l'ouverture de bornes à incendie pour se rafraîchir lors des périodes de chaleurs. "Des ouvertures intempestives sur plusieurs quartiers ont entraîné une réduction du débit d’eau chez de nombreux particuliers, et, pour certains, une coupure de 30 minutes", précise la mairie, qui a édité un flyer de prévention et ouvert deux aires de rafraichissement. Dans un appel à la vigilance, Franck Raynal affirme que "la répression n’est pas exclue, les personnes identifiées feront l’objet de sanctions".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

L'aviculture accueillie tel un coq en pâte sur le Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine

06/06/2019 | Poules Pékin ou Branha, pigeons Cauchois ou Strasser, ou encore lapins Géant Blanc du Bouscat s'invitent pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

stand volaille salon de l'agriculture

Depuis 2015, le chant du coq n'avait pas résonné au Salon de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine. C'est avec l'association Cocotte d'Origne que les gallinacés, pigeons et autres lapins d'ornement reviennent, vêtus de leurs plus beaux habits de gala. Bourse permanente permettant d'acheter ses nouveaux compagnons mais aussi concours à l'anglaise sont prévus jusqu'à la fin de l'événement sur les stands avicoles.

Promouvoir les races auprès du grand public, aiguiller les futurs acheteurs et les aider à établir leur poulailler mais aussi apprécier les atours des élégantes gallinacées, c'est la mission à laquelle s'adonne avec passion l'association Cocotte d'Origne. Créée en premier lieu dans le but de faire revivre ce village d'une centaine d'âmes seulement, elle compte maintenant plus de 70 adhérents sur toute la Nouvelle-Aquitaine. Eleveurs ou particuliers, jeunes ou moins jeunes, la frénésie des poules se propage depuis quelques années jusqu'aux coeurs des villes. D'abord remise au goût du jour par les préoccupations environnementales et liées à la biodiversité, l'animal entretien un rôle précieux auprès des particuliers : anti-déchets alimentaires et productrice d'oeufs frais, elle est de plus en plus prisée par les familles et est devenu un véritable animal de compagnie.

La cocotte a la côte

Elle s'invite alors auprès des écoliers et jusque dans les maisons de retraite en zoothérapie. "Les gens fonctionnent au coup de coeur : certaines ont une crête, d'autres des cornes, les autres pas de queues ou un pompom sur la tête... Les goûts et les couleurs varient selon les gens et ils cherchent à créer un poulailler à leur image. Chaque race est différente et on trouve des oeufs verts, bleus, marrons, des géants ou des naines... Certains clients se sont très bien renseignés et arrivent en sachant déjà quelle race ils veulent." observe Benoît Dussere, président de l'association. Prenant l'exemple de la race Merlerault remise au goût du jour par les restaurateurs pour sa chaire rouge, il explique que ce côté atypique séduit de plus en plus petits et grands. En témoigne le monde sur les stands et les bénévoles sans cesse sollicités. La volaille et en plein boom et tout le monde s'accorde pour le dire. 

stand volaille salon de l'agriculture

Un concours est organisé ce samedi au Salon, animé par Anthony Ré, juge européen et vice-président de la FFV (Fédération Française de Volaille). "Il existe des championnats de France, d'Europe ou régionaux mais également des concours locaux qui sont de plus prisés par les éleveurs ou le public. Nous avons voulu en organiser un pour montrer notre travail aux visiteurs mais aussi pour le côté pédagogique car notre but est d'avant tout protéger la cause volaille en France et sauvegarder les races." Sur les 450 que compte l'espèce, près d'une centaine de ses représentantes se sont parées de leurs plus belles plumes et font la roue au Salon. Le concours à l'anglaise aura lieu sur le ring samedi à partir de 15h. Dans ce genre de présentation, deux animaux sont jugés en fonction des standars de leurs races (descriptif des yeux, forme, poids, couleur...). Après comparaison, le meilleur des deux reste en lice et sera confronté à un autre animal jusqu'au sacre du gagnant. 

A la mode des gallinacés

Et si tout le monde veut avoir sa poule, oies, pigeons, pintades et lapins font aussi sensation dans cette partie du Salon, dédiée à l'aviculture. Arrivés ce jeudi matin, les jeunes dindonneaux et poussins de tout juste un jour se réchauffent sous la lampe de la couveuse. C'est devant toutes ces variétés de coloris et d'espèces que Séverine Micaud, artisanne créatrice, a décidé de piquer des plumes sur des habits. "Je fabrique des vêtements pour des femmes qui ont "de la conversation" comme j'ai coutume de dire. Et il est parfois compliqué de s'habiller quand on veut sortir de l'ordinaire, particulièrement quand on souhaite masquer ses défauts comme la plupart des femmes souhaitent le faire, et il y a plein de façons d'y arriver. La nature s'ouvre à nous, il suffit juste de la regarder." L'artiste, également éleveuse, donne l'exemple de la pintade, connue par le grand public pour son costume noir piqué de blanc : "moi j'en ai des lilas, roses poudrés, et c'est tellement féminins !". Si la plume de paon avec ses couleurs majestueuses et son dessin en forme d'oeil est utilisée depuis des siècles dans la mode et la décoration, les plumes des poules de Séverine égayent écharpes et accessoires pour les femmes hautes en couleurs. 

stand volaille salon de l'agriculture

Et les poules d'ornement s'envolent au sein du Salon. Si la grippe aviaire avait tué dans l'oeuf leurs envies de conquête, le fier coq gaulois lève dignement le bec sous le chapiteau. Dès le premier jour, le public était au rendez-vous et les réactions des visiteurs ne se sont pas fait attendre. "Vous êtes enfin revenus !", "on vous a suivi jusqu'à Langon" pouvait-on entendre entre les lapins Chèvres et poules de Soie. "Quand les gens viennent demander telle ou telle race et coloris, c'est incroyable ! Ils se sont documentés, savent très bien ce qu'ils sont venus chercher. Certains ont même repayé l'entrée pour nous voir et notre espace ne désemplit pas !" s'exclame Benoît Dusserre.

Les visiteurs partent avec leur animal sous le bras mais aussi s'arrêtent sur le stand de nourriture spécialisée que Denis Campodarve, céréalier bio et partenaire de l'association, leur a concocté. "Le but est de leur enseigner ce qu'ils doivent savoir sur l'animal qu'ils ramènent chez eux mais aussi de leur donner de la nourriture de qualité en sachant comment et où elle a été produite." Les bénévoles de Cocottes d'Origne espèrent que l'année prochaine sera aussi intense et pensent déjà aux volières pour les paons et, sans trop se mouiller toutefois, aux bassins pour les canards. 

Sabine Taverdet
Sabine Taverdet

Crédit Photo : Sabine T

Partager sur Facebook
Vu par vous
1226
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -