18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

L'éternité de l'instant flamenco au Musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan

04/07/2014 | Saisir l'instant ou le démultiplier, deux propositions artistiques s'opposent et se complètent en images à Mont-de-Marsan

Esperanza Fernandez - Al compas del Tiempo - Miguel Angel Gonzalez

Dans le cadre d'Arte Flamenco et jusqu'au 27 juillet, pénétrer dans la salle des expositions temporaires du Musée Despiau Wlérick de Mont-de-Marsan, c'est un peu, jouer avec le temps. Le suspendre d'abord, en admirant les magnifiques portraits en noir et blanc réalisés par Miguel Angel Gonzalez dans l'exposition «Al Compas del Tiempo», l'accélérer ensuite avec les Dessins Pulsions de Marc Dubos réalisés sur le vif et à l'infini lors des spectacles du Festival Arte Flamenco 2013. Au final, une rencontre comme aime en provoquer le Festival. La complémentarité de deux univers très différents, à l'image des multiples facettes du flamenco.

Un moment suspendu à la brièveté d'un instant. Une parenthèse en portraits sur la fulgurance vive du flamenco et la profondeur des sentiments qu'il provoque chez l'artiste qui le convoque. David Lagos, Esperanza Fernandez, Agujetas, La Macanita, Alfredo Lagos, La Paquera de Jerez... Les nombreux artistes photographiés par Miguel Angel Gonzales et dont il a sélectionné les portraits pour l'exposition montoise, souffrent et hurlent, le plus souvent de rage ou de désespoir. Leur corps est tendus, leurs mains sont ouvertes ou leur poing fermé. On ne sait s'ils supplient ou menacent le ciel, à moins que ce ne soit les deux.
Ainsi immortalisés, ce ne sont plus les artistes qui portent le flamenco, mais le temps d'un instant, d'un cliché, c'est bien le flamenco, cet art qui vient de l'intérieur, qui les porte. Il les porte, les transfigure et souvent ici les défigure dans une transe qui ne permet pas le faux-sembant. Une dramaturgie de l'instant et du dépassement de soi renforcée par la profondeur du noir qui les entoure, et la lumière qui les éclaire. Une lumière blanche et pur dont la source parfois, semble venir de l'artiste lui même. De là à y voir une matérialisation du «duende», ce fameux Graal émotionnel provoqué par le Flamenco... il n'y a qu'un pas que beaucoup franchissent.

Instinct, émotion et tension flamenca

Un rouleau déroulé à partir desquels travaille Marc Dubos pour ses

Après avoir été bien secoué par l'intensité noire et blanche de la première exposition, la seconde salle remet un peu de couleur et surtout du rythme et du souffle dans la vie du visiteur. Pourtant là aussi c'est bien l'instantanéité du flamenco que Marc Dubos fixe sur papiers. Mais une instantanéité multiple et successive, comme une succession d'images fait un film en créant du mouvement. Autant de «Dessins pulsions», qui tentent en quelques traits de saisir le mouvement d'une danse flamenca, au fil des émotions ressenties par le dessinateur.
Pour ce faire, il utilise une technique inédite et développée tout exprès pour Arte Flamenco: un rouleau de papier sur lequel il dessine à l'instinct ce que son œil perçoit au fil d'un spectacle. Des dessins très rapides et successifs, comme des photos prises en rafale d'un même mouvement. En fin d'exposition un petit film explique la technique utilisée, l'occasion aussi de percevoir la rapidité d'exécution de l'artiste, et la tension permanente entre son œil, l'émotion ressentie et sa main. Une émotion et une tension somme toute très flamencas!

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1008
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -