Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

L'étrange univers de la base sous-marine pour passer le réveillon?

14/12/2008 |

Base sous marine 1

Un battement d'aile, un rai de lumière qui s'efface, le bruit aigre de l'eau sur la tôle rouillée d'une barge abandonnée. L'ancienne base sous-marine de Bordeaux, longtemps abandonnée aux jeux des Bordelais amateurs d'univers étrange, ouvre parfois ses antres au public le temps d'une exposition, d'un concert ou d'une performance artistique. Prochains rendez-vous les 30 et 31 décembre avec Jared Gradinger, invité des Grandes Traversées. Puis en février et mars avec Louis Stettner, photographe, scupteur et peintre. Chasseront-ils les fantômes qui hantent ce lieu de mémoire, construit au début de la seconde guerre mondiale par des ouvriers souvent prisonniers? En attendant, visite virtuelle et bétonnée, obscure et frileuse, humide et peureuse dans des dédales aux allures de cryptes mortuaires.

C'est un monde rassurant, le boulevard Alfred-Daney. Les voitures filent, les bus se croisent, Alex Tissus côtoie les Croisières d'Aquitaine, le MacDo, l'Huître à Flots. Les mâts oscillants de bateaux parfois habités laissent deviner la mer à portée de voile, Corderie, Croisières d'Aquitaine. Et puis surgit l'étrange. Un gros monstre gris endormi , tapi à une encablûre du pont d'Aquitaine, béton mangé, peau plissée, lézardes profondes. La sculpture d'un Gulliver géant de métal signé Michel Lecoeur secoué lors de la tempête de 99 se dresse de guingois, flibustier ou gardien, boiteux et guetteur. "Ne pas stationner, risque de chute de béton" .

Etrange dédale, l'eau est partout, comme la mémoire
Le long de la porte, les sonnettes organisent d'improbables rencontres entre les Grimaldi, la Révolution et Robinson. Des compagnies artistiques ont trouvé refuge dans la partie restaurée et chauffée de la base. Les talons font un bruit d'enfer sur l'escalier de métal. Il est où, James Bond?
Cette base sous-marine a été construite en dix-huit mois durant la seconde guerre mondiale par des ouvriers français ou étrangers souvent prisonniers pour abriter les sous marins allemands et italiens. 42 000 m2 de béton, onze alvéoles en forme de bassin, un dédale de salles aux plafonds culminant à douze, quinze mètres tombeaux de Dieux fantômes. Une énormité assoupie, un temps oubliée mais pas complètement, puis "redésignée" à l'attention du public comme établissement à vocation culturelle, en même temps que de mémoire.
L'eau suinte, le soleil couchant vient baigner le fond d'une lumière fuyante sans cesse en mouvement, partout et nulle part. Des concrétions de calcaire hérissent les plafonds. Les fissures dûes au temps et aux bombes qui n'ont que très légèrement atteint le monstre conçu pour résister aux bombardements, laissent le gel éclater la matière. Alors "l'eau passe, on ne sait jamais bien par où, elle est partout et même où on ne l'attend pas" dit Agnès Lherm, ma guide, surprise lors d'un accrochage par une cascade éructant d'une paroi.

Gradinger en décembre, Stettner en février
Un homme en bleu surgit à vélo lassé des allers et retours dans le labyrinthique édifice. Les pigeons ne s'en lassent pas, que l'on doit traquer si l'on veut rester à peu près maîtres des lieux. Une barge abandonnée suinte la rouille et dans le fond on ne sait vraiement plus quelle est la part du rêve de l'imaginaire depuis que le plasticien Jean-François Buisson s'est emparé de deux ou trois des alvéoles sculptant le métal en des arrangements qui brouillent les pistes du vrai et de l'imaginaire.
Il faut la nuit et les jeux de lumières , les pitreries des artistes pour rendre effervescents les bassins et les méandres de la base sous marine. Danièle Martinez qui en a pris la direction en 2000 s'est battue avec la masse somnolente, glauque et rude. Il a fallu composer entre l'univers fantastique propice à l'accueil de spectacles, musiques, théâtre parfois assez délirants, et la dimension mémorielle des lieux. Elle y a monté un cycle d'expositions de photographes pour l'histoire (Doisneau et Willy Ronis en 2006), une rétrospective Mai 68 entre autres.

Le prochain rendez-vous pourrait être celui du réveillon. Dans le cadre du festival Les Grandes Traversées - musique, théâtre, danse, arts plastiques - Jared Gradinger, danseur, acteur, originaire de New-York vivant à Berlin, invité de l'édition 2008, proposera un menu "Countparty down" de 22h30 à 4 h avec des DJ, du théâtre et des performances. Bar et tapas sur place. Berlin et l'Argentine seront largement présents à l'affiche des Grandes Traversées.
Puis en février et 29 mars, la base devrait recevoir le photographe américain Louis Stettner, 86 ans, pour une rétrospective de son travail sur la photo (sur Paris et New York notamment) mais également ses oeuvres de peintre et sculpteur. Une belle promesse...

Marie-Paule Mémy

Partager sur Facebook
Vu par vous
735
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -