Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

La dernière ligne droite des répétitions de la Bataille de Castillon.

13/07/2013 | Du 19 juillet au 16 août, la Bataille de Castillon se rejouera, l'issue du combat et l'ambiance festive et familiale promettant d'être inchangées également.

Bataille de Castillon.

La Bataille de Castillon se rejoue chaque année, et ce depuis trente-sept ans. Quand bien même la commémoration est difficile pour les anglais, ils n'en gardent pour autant aucune rancœur vu qu'ils sont nombreux à venir aux spectacles, parmi les dizaines de milliers de visiteurs. Cette année, douze représentations de cet évènement historique seront faites, par le millier de membres de l'association, dévoués et passionnés, qui célèbrent ainsi la fin de la prospérité Anglo-Aquitaine, la réunification de la France sous un seul roi, et la fin de la féodalité et du Moyen Age.

L'impatience de Talbot.Il faut bien sept hectares de terrain pour que les membres de l'association "La Bataille de Castillon" puissent rendre réel cet évènement historique sans le dénaturer, en contant tout ce qui l'a précédé et en a découlé. Il est presque connu sur le bout des doigts à présent : John Talbot, avec 1.500 hommes, surprend les archers français au prieuré de Saint-Florent et, se croyant de taille par de fausses informations, n'attend pas les renforts anglais arrivant de Bordeaux pour aller à la rencontre des français qu'il croit occupés à assiéger Castillon. Erreur de taille, puisque Castillon est protégé, certes par peu d'hommes, mais qui ont en leur possession 300 pièces d'artillerie de différentes tailles, dont des canons tirant sûrement pour la première fois sur un champ de bataille, des boulets métalliques creux et explosifs.
En six heures de combat, ce 17 juillet 1453, les Anglo-Gascons perdent 3 à 4 mille hommes et les Français font 700 prisonniers. Quant à Talbot, il meurt, de même que son fils et son état-major. Il en est fini désormais de la présence anglaise en France (si l'on omet le port de Calais) et de la guerre de Cent Ans.

La persévérance d'une association.Si c'est en 1975 qu'un groupe d'amis de la région songent à l'idée de reconstituer ce moment historique, il faut attendre 1977 pour que le projet prenne vie sous le nom de "l'Atelier 1453", avec 80 figurants et 30 chevaux, qui se produisent sur le parvis de l'église de Castillon. Déjà sous la supervision d'Eric Le Collen à la musique, le nombre de bénévoles augmente et l'association devient "La Bataille de Castillon". En 2002, on compte 500 acteurs, pour aujourd'hui un millier de bénévoles ; et 30.000 visiteurs attendus.
Surtout qu'à ce spectacle mêlant mise en scène, animaux, musique et pyrotechnie, à la métamorphose achevée l'an passée, se rajoute le village qui précédera votre entrée dans les lieux ; une façon agréable de se plonger pleinement dans l'esprit de l'année 1453.

 

Plus d'informations (dont réservations) sur le site de la Bataille de Castillon.

Laura Jarry
Laura Jarry

Crédit Photo : Jean-Bernard Nadeau / Bataille de Castillon - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1135
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -