Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

La Ferme swingue au Salon

09/06/2019 | La Ferme du Salon de l'Agriculture de Bordeaux est le terrain de nombreuses activités proposées aux visiteurs durant les dix jours de la manifestation.

La Ferme

Entre les activités ludiques des élèves de Bordeaux Sciences Agro et les animaux, la Ferme de Nouvelle-Aquitaine a vibré pendant le Salon. Avec trois petits nouveaux parmi les stands : la filière forêt bois papier, le pôle énergies renouvelables et la pêche. Autant d'animations pour satisfaire petits et grands. Et ce, même si les conditions météorologiques n'ont pas toujours été au rendez-vous. Balade dans la Ferme.

Les trois petits nouveaux...

Damien à la pêche

Sous le soleil tapant, le stand chasse et pêche est un petit îlot de fraîcheur sur la Ferme du Salon. Une alliance chasseurs/pêcheurs qui est une première sur la manifestation pour la satisfaction partagée de ces amateurs de nature sauvage. Des amoureux et utilisateurs de la nature qui comptent bien sur ces 10 jours de Salon pour faire partager leur passion aux visiteurs. Dans un décor de zone humide, avec plan d'eau, barque et tonne, la cabane de chasse traditionnelle pour le gibier d'eau, le stand permet de s'essayer au float-tube qu'utilisent chasseurs et pêcheurs pour se déplacer sur l'eau, ou encore de repartir avec sa photo grâce à un photobooth. Enfin, un simulateur de pêche permet, canne en main, de retrouver toutes les sensations du pêcheur face à un poisson un poil revêche… Enfin, une « roue de la chasse », permet de gagner des lots dont l'examen du permis de chasse et la validation du permis 2 fois par jour.

Quelques mètres plus loin, un pôle dédié aux énergies renouvelables attend exposants et curieux pour impulser une nouvelle alliance : agriculture et production d'énergies renouvelables. L'ambition est de promouvoir l'économie circulaire, notamment, via la méthanisation. Le processus implique d'utiliser les déchets des exploitations pour produire du bio-méthane qui est ensuite injecté dans le circuit de  distribution et dirigé vers l'alimentation en énergie des habitats et des transports routiers. La production de ce bio-carburant, en plus d'être une source de revenus complémentaires stable, non négligeable et prévisible (le prix du gaz étant fixé pour 15 ans), permet aux exploitants de produire le carburant nécessaire à leurs engins, à l'instar du tracteur New Holland présenté sur l'un des stands du Salon.

Forêt, bois, papier

Dernier arrivé de cette édtion 2019, le stand dédié à la filière forêt bois papier. Le Centre régional de la Propriété Forestière, l’ONF (Office National des Forêts), Campus Forêt Bois, Sylvinov et bien d’autres exposants y sont présents pour valoriser le travail de la filière. Des conseils affinés, des simulateurs de machines d’abattages ou encore de multiples activités afin de découvrir les vertus de notre futaie. Parmi tout ce beau monde, PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) : présent sur de nombreux produits du quotidien, le logo aux deux arbres verts nous promet une garantie de gestion durable des forêts et une certification de nos objets. Un espace éco responsable et bien géré fait du PEFC, un logo a responsabilité.

machine

Les visiteurs peuvent aussi assister à des démonstrations de machines forestières sur un ring dédié. Alex Payet anime l’atelier. À 18 ans, le sylviculteur né à Cadaujac est diplômé d’un brevet professionnel en agroéquipements, habilitant à la conduite et à la maintenance d’engins forestiers. Il est actuellement en alternance dans l’entreprise Forêts et Jardins d’Aquitaine, basée à Marcheprime. « J’ai passé ma jeunesse dans la forêt des Landes de Gascogne. Plus qu’un métier, la sylviculture est une passion, explique Alex Payet. J’aime la nature, les grands espaces et la mécanique. » Il passe même son temps libre en compagnie des arbres, au fil de ses balades en VTT et de ses excursions de chasse. « Je suis un mordu de la palombe », assure le brun aux yeux verts pétillants. Dernier point, et non des moindres, la sylviculture recrute : « Ils cherchent de tout, des gestionnaires, des technico-commerciaux, et des ouvriers. » 

... Et les habitués

Après les nouveaux, les habitués sont également présents. Les granulés de bois de la coopérative Grasasa font partie du décor du Salon d'Agriculture Nouvelle-Aquitaine depuis plus de huit ans. Fabriqués sur la base de sciure de bois issue des scieries de Nouvelle-Aquitaine, ces granulés participent d'un travail de revalorisation. De plus les coopérateurs revendiquent leur choix de ne travailler qu'au niveau local, tant pour la matière première que pour la distribution. Tout se fait à échelon régional. Ainsi le granulé de votre poêle ou de votre chaudière présente un bilan carbone réduit autant que possible. Christophe Collignon, directeur général adjoint de la coopérative, et Vincent Mercier responsable qualité de la coopérative, vous accueillent tout au long de la journée sur leur stand pour vous expliquer plus en détail le processus de fabrication et vous orienter vers le distributeurs correspondant au secteur de votre projet chauffant.

 Glace

Et rien de mieux, pour la canicule, qu'une bonne glace. Depuis plus de 15 ans, Chez Fred propose ses glaces sur le Salon de l’Agriculture. Ces originaires de Labouheyre dans les Landes reviennent chaque année avec un plaisir non dissimulé pour l’amour de la région et la convivialité du Salon. Sur leur stand, vous pouvez déguster leurs glaces maisons aux multiples parfums (Vanille, Chocolat, Fraise, Citron, Framboise, Mangue, Yaourt, Banane, Ananas et Fruits Tropicaux), dans des cornets pur beurre qu’ils fabriquent également eux-mêmes. Alors rendez-vous sur la 27ème Avenue pour vous faire plaisir et ravir vos papilles ! 

La ferme Tartifume propose aussi glaces et fromages venus tout droit de l'exploitation pessacaise. Avec le lait des Holstein et des Brunes des Alpes, Claire Dubourg fabrique des glaces et des sorbets aux fruits des producteurs de la région. Le but ? Montrer ce qui est proposé à la ferme et initier les gens à transformer leurs produits laitiers. Beurre et yaourts se prêtent à l'exercice sur le stand. "On part du lait cru que l'on fait chauffer puis on le passe à la baratte et, après moulage, les gens peuvent le déguster et repartent avec leur motte de beurre." Claire enseigne également le procédé pour faire du yaourt avec la machine des années 50 qu'elle a retrouvée au fond d'un placard. Démystifier la transformation de produits laitiers mais aussi déguster l'aliment fini, c'est ce que propose la ferme Tartifume aux visiteurs. 

Anna Bonnemasou Carrere, Damien Carrere, Alix Fourcade, Sabine Taverdet
Anna Bonnemasou Carrere, Damien Carrere, Alix Fourcade, Sabine Taverdet

Crédit Photo : Pierre Frei

Partager sur Facebook
Vu par vous
3415
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -