aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/08/17 : La Rochelle : l'Université d'été du PS se tiendra cette année à l'espace Encan dans une version allégée, sous forme de formation : entre 400 et 600 élus sont attendus du 23 au 26 août. Pour la première fois, les militants ne sont pas conviés.

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/08/17 | Pierre Camani écrit à Muriel Pénicaud sur la suppression de contrat aidé

    Lire

    Pierre Camani, président du CD47, a écrit à la ministre du Travail à la suite des annonces gouvernementales relatives à la suppression de contrat aidé aux entreprises et à la restriction de ces contrats pour les associations et collectivités. Ce dernier se dit inquiet pour l’avenir de ces structures, « qui ne pourront se substituer à l’Etat pour financer ces emplois aidés ». Il demande à l’Etat de réexaminer cette mesure dans les meilleurs délais, en concertant les publics concernés.

  • 22/08/17 | Le premier ministre inaugurera la foire-expo de Pau en septembre

    Lire

    Edouard Philippe, le premier ministre, est attendu le 9 septembre à Pau pour l'inauguration de la foire-exposition. Il y sera accueilli par le maire et président de la Communauté d'agglomération, François Bayrou, qui a également été son ministre de la Justice. Organisée du samedi 9 au dimanche 17 septembre, la foire-exposition de Pau a pour thème cette année "Ici, le présent se conjugue au futur". Elle accueillera notamment un pavillon du futur abritant des robots, des hologrammes, des objets connectés, des drones, des démonstrations de réalité virtuelle et augmentée.

  • 21/08/17 | Une nouvelle régulation dynamique des vitesses sur l’A63

    Lire

    Du 21 au 25 août, l'A63 se dote d’un dispositif de « régulation dynamique des vitesses » pour faciliter l'écoulement du trafic aux heures les plus chargées. Concrètement: la vitesse réglementaire, affichée sur des panneaux lumineux, varie de façon automatique, à la baisse ou à la hausse, en fonction des conditions de circulations. Elle est modulée de 130 km/h à 110 km/h dans le sens nord-sud (entre l’échangeur 24 (Pierroton) et l’A660) et entre 130 km/h et 70 km/h dans le sens sud-nord (entre l'A660 et la rocade bordelaise), par paliers de 20 km/h. La situation normale étant rétablie lorsque le trafic redevient moins dense.

  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

Les spéciaux d'Aqui


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

La Nouvelle-Aquitaine: une bonne nouvelle pour l'élevage bovin grec !

20/05/2017 | A l'occasion du Colloque International Aquitanima qui met un point final et festif aux Aquitanima Tours, les professionnels grecs se sont réjouis des nouveaux habits XXL de la région

A l'occasion du Colloque International Aquitanima 2017 qui met un point final et festif aux Aquitanima Tours, les professionnels grecs se sont réjouis des nouveaux habits XXL de la région

Avant le lancement du Salon de l'Agriculture régional ce samedi matin, ils sont environ 120 éleveurs étrangers à avoir participé ces derniers jours aux Aquitanima Tours, ces circuits techniques qui arpentent la région de long en large pour remonter le fil des différents chaînons de valorisation des races bovines et désormais caprines régionales. Environ 120 éleveurs venus des quatre coins de la planète à avoir également participé ce vendredi soir, en clôture de ces circuits, au Colloque international Aquitanima. Un colloque qui chaque année reflète le développement des races bovines et/ou caprines régionales à travers le monde grâce aux témoignages de professionnels étrangers. Des témoignages souvent inattendus et surprenant, à l'image de celui de Stelios Pyrpilis, distributeur grec de viande française dans son pays, particulièrement satisfait de constater l'élargissement de nos frontières régionales.

Quand Stélios Pyrpilis, prend la parole dans un parfait français, il salue immédiatement le nouveau format de la région qu'il avait connu sous sa taille Aquitaine en 2014 dans le cadre d'une première participation à un circuit bovin des Aquitanima Tours. « La Nouvelle-Aquitaine, c'est un enrichissement pour la région de pouvoir ainsi accueillir de nouvelles races bovines comme la Parthenaise et de nouvelles races caprines ! », s'enthousiasme-t-il. A défaut de ne pas avoir toujours contenté les locaux, la réforme territoriale est donc particulièrement bien vue par les professionnels de l'élevage bovin en Grèce... Et pour cause, « en Grèce il y a peu de races locales, beaucoup de croisements et en race pure on retrouve beaucoup de races françaises, avec en race la plus répandue la Limousine, mais nous avons aussi des Blondes d'Aquitaine, et un peu de Parthenaise... ». Une sorte de Nouvelle-Aquitaine sur Méditerranée, à laquelle il manquerait tout de même quelques Bazadaises pour parfaire le tableau. Plaisanteries mises à part, « sur l'élevage, la Grèce est liée avec la France et principalement avec votre région Nouvelle-Aquitaine, puisqu'on y trouve tout ce dont on a besoin ! », confirme Stelios Pyripilis.

Une génération d'éleveurs grecs qui veut faire évoluer les choses
Sauf que la situation grecque n'est pas si simple. En matière d'élevage bovin viande c'est « un vrai défi pour nous » expose le distributeur : « la production de viande bovine dans notre pays ne couvre que 20% des besoins de la population. Et encore, seulement 12% de cette production sont issus de veaux nés en Grèce, le reste venant de broutards importés de France et de Pologne, qui sont finis en chez nous. »
En outre, l'élevage bovin grec est non sédentaire et transhumant. Les animaux montent en effet jusqu'à 2000 mètres d'altitude pour chercher de la nourriture, car explique l'intervenant « sur le sol cultivé qui est limité dans le pays, on pratique prioritairement la culture intensive ; il n'y a pas la place pour faire de la prairie. Par conséquent, du fait de cette transhumance, les élevages de vaches allaitantes n'ont pas beaucoup évolué. Mais depuis quelques années, de jeunes éleveurs ont compris que pour combler une partie des déficits, il faut travailler différemment avec de nouvelles pratiques d'alimentation qui permettent d'améliorer la productivité, mais aussi par l'amélioration des troupeaux », synthétise Stelios Pyrpilis.
Et c'est là qu'Aquitanima et ces circuits techniques, à la découverte des filières génétiques bovines entre en scène. Après sa première participation aux Aquitanima Tours en 2014, le distributeur est revenu cette année sur le circuit dédié à la Limousine, emmenant avec lui une douzaine d'éleveurs de 38 ans de moyenne d'âge. Autant dire cette génération d'éleveurs qui veut faire évoluer les choses. Et Stélios Pyrpilis compte bien renouveler l'exercice tous les deux ans. Pour le prochain voyage c'est le circuit Blonde d'Aquitaine qui l'intéresse en priorité, mais aussi à termes les Parthenaises désormais néo-aquitaines, « car la Grèce en reçoit beaucoup en animaux vivants ou en carcasses ».

Une association pour la promotion de l'implantation embryonnaire
De ce groupe de jeunes éleveurs, certains sont déjà bien engagés dans la voie de l'amélioration génétique du troupeau, soit par le biais de l'implantation embryonnaire, soit par l'insémination artificielle par de la semence de taureaux français réputés au sein de la race Limousine. Et en six ans que la génétique française a commencé à faire son chemin grec, « il y a déjà des progrès dans les troupeaux qui en ont bénéficié », note Stelio Pyrpilis. Mais "pour aller un peu plus vite", et ici notamment dans le développement de la race Limousine en Grèce, les éleveurs envisagent sérieusement de créer une association pour la promotion de l'implantation embryonnaire, évoque-t-il.
L'ambition ici de Stelio Pyrpilis, qui depuis 30 ans vend de la génétique française en Grèce est de réussir sur la viande bovine, ce qu'il a déjà bien entamé sur la production laitière grâce à la race Prim'holstein et un travail régulier et étroit avec la région Bretagne : « En grèce les meilleurs troupeaux lait sont à 90% constitués de génétique française ». En bref, de belles perspectives de collaboration à l'horizon et pourquoi pas un voyage sur les traces de la Limousine ou de la Blonde grecque pour les organisateurs d'Aquitanima, afin de sceller un partenariat en bonne et due forme...

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2579
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -