Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

11/02/21 : Après le vote du Sénat, l'Assemblée nationale a elle aussi voté ce 10 février le report des élections régionales et départementales. Elles se tiendront donc les 13 et 20 juin 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

  • 23/02/21 | Une résidence étudiante et un foyer des jeunes travailleurs à Bruges

    Lire

    Mesolia Habitat construit sur l’îlot 5 du site Terrefort à Bruges (33) une résidence étudiante de 49 logements ainsi qu’un foyer des jeunes travailleurs qui se composera de 45 logements. Cette résidence mixte comportera des parties communes comme des bureaux, des espaces cuisine et animation ou encore un espace informatique. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 245 000 euros pour la résidence étudiante et à hauteur de 275 000 pour le foyer des jeunes travailleurs.

  • 23/02/21 | La voie verte se développe dans les Landes

    Lire

    3 870 mètres de voie verte vont être aménagés entre Ondres et Saint-Martin-de-Seignaux dans les Landes. Ce projet, à terme, permettra une connexion à la véloroute Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l’Adour, destination Saint-Jacques-de-Compostelle. La réalisation de cette Vélodysée bénéficie d’une subvention de 167 267 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine, votée lors de la commission permanente du 1er février dernier.

  • 23/02/21 | Charente-Maritime : La tonnellerie Bossuet investit

    Lire

    La tonnellerie familiale, basée à Saint-Simon-de-Bordes en Charente-Maritime, propose des barriques adaptées aux nouvelles solutions de vinification. Elle souhaite engager un plan d’investissement de matériels de production performants qui privilégient les conditions de travail de ses salariés et l’environnement. Pour l’aider dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de lui attribuer une subvention de 145 128 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

La politique s’invite à la troisième mi-temps

24/04/2017 | Les rugbymen espoirs de l’Union Bordeaux Bègles votaient pour la première fois

Les espoirs dans les vestiaires après leur victoire contre Agen

Les jeunes de l’équipe Espoir de l’Union Bordeaux-Bègles sont pour la plupart des primo-votants à l’élection présidentielle. Ce premier tour de vote marque un tournant dans leur vie citoyenne.

Voter pour la première fois à une élection présidentielle est une étape importante par laquelle passe tout un chacun. Les jeunes joueurs de l’UBB sont concernés par ce vote. « Je ne me vois pas ne pas aller voter » affirmait jeudi dernier Corentin Perron, 21 ans, pendant sa séance de musculation au stade se­maine précédant le premier tour de l’élection, le staff sportif de l’équipe a essayé de sensibiliser les joueurs à l’action de vote. « Michel [Maillet, l’entraîneur, ndlr] nous a briefé sur l’importance d’aller voter, pour nous et pour les autres », raconte Jules Castinel, 22 ans.

Après leur entraînement de jeudi pour préparer le match de dimanche à Agen, Anthony Vermont, 20 ans et Gauthier Doubrere, 21 ans, capitaine de l’équipe, se sont confiés sur le regard qu’ils portent sur la politique. « Je vis dans le sport du matin au soir donc je ne pense et ne m’inté­resse qu’à ça. J’ai suivi la campagne rapidement sur les réseaux sociaux mais je ne prendrai pas le risque de voter pour quelqu’un dont je ne connais pas le programme. Donc je vote blanc », confesse Anthony. Gauthier quant à lui explique : « Je ne sais pas encore pour qui je veux voter, mais j’ai fait une procuration parce que dimanche je serai à Agen. J’y suis à chaque fois obligé pour nos déplacements et je sais que dans l’équipe, plus de la moitié des joueurs ont fait de même ».

« En grandissant, tu te rends compte des enjeux »

Majoritairement jeunes, jonglant entre études et rugby, les espoirs de l’UBB savent que ce vote présiden­tiel concerne leur futur. « Je ne m’y étais jamais intéressé avant parce que je n’avais pas l’âge requis pour voter, cela me paraissait loin », ex­plique Corentin. « En grandissant, tu te rends compte des enjeux qui sont présents et qu’il faut s’impliquer » poursuit-il. « En plus, la campagne a été très médiatisée, les débats et enjeux étaient décryptés, c’est plus facile de se faire un avis. »

S’ils ne sont pas plongés dans l’ac­tualité politique, les joueurs savent ce qu’ils attendent d’un Président de la République. « Le Président a un rayonnement international, il est la figure politique qui représente la na­tion, il doit s’affirmer » assure Jules, rejoint par Anthony qui abonde en plaisantant qu’il faudrait un Pré­sident « à la Barack Obama ». Pour la politique à appliquer, les joueurs espèrent un Président ouvert qui ne tourne pas le dos au reste du monde : « Il y a de bonnes idées à droite comme à gauche. Il faut surtout garder en tête que l’on est dans un contexte sociétal et économique de mondialisation » insiste Corentin. « Il ne faut pas voter pour celui qui parle le plus fort, mais pour des projets » conclut Gauthier. Ce dont ils ont peur, c’est que la jeunesse tombe dans les votes extrêmes sans réfléchir aux conséquences. Anthony s’inquiète: « Si cela s’appelle extrême, c’est qu’il y a une raison. Il y a d’autres solutions avant de se réfugier dans un vote de désespoir. Ces gens ne savent pas pour qui ils s’engagent.» Au rugby comme dans la vie, pour ces jeunes espoirs de l’UBB, le mot d’ordre est « jouer collectif ».

Emilie Lagarde - Etudiant EFJ
Emilie Lagarde - Etudiant EFJ

Crédit Photo : Jules Castinel

Partager sur Facebook
Vu par vous
3937
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -