Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/12/20 : Après 20 années de Présidence de la Chambre régionale d'agriculture Aquitaine puis Nouvelle-Aquitaine, Dominique Graciet confirme qu'il démissionnera de son mandat le 7 décembre prochain.

04/12/20 : Bordeaux-L'Observatoire girondin des libertés publiques organise ce vendredi 4 décembre 18h, Place de la Victoire, un rassemblement contre la loi "Sécurité Globale". Dans ce cadre, la mobilisation du 28 novembre avaient déjà réuni 20 000 personnes+ d'info

03/12/20 : Ce 3 décembre, les communes de Bordeaux et Le Tourne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boue pour la période du 9 au 11 mai 2020.

03/12/20 : Valéry Giscard d'Estaing est mort ce 2 décembre à 94 ans. Son élection en 1974 a été considérée comme un tournant dans le cours de la société française avec l'abaissement à 18 ans de l'âge de la majorité et le soutien à la loi sur l'IVG de Simone Veil

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/12/20 | Une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret

    Lire

    La société BFM Biométhane a été créée par trois entreprises agricoles pour porter une unité de méthanisation à Saugnacq-et-Muret dans les Landes. Dans le cadre du projet, plutôt que d'être détruites avant l'implantation de la culture principale, les cultures intermédiaires seront valorisées grâce à la méthanisation à des fins énergétiques. Le projet permettra d'éviter l'émission de 4600 tonnes équivalent CO2. Pour la construction de cette unité de méthanisation, la Région vient d’allouer une subvention de 700 000 euros.

  • 04/12/20 | La Flow Vélo poursuit son développement sur Grand Cognac

    Lire

    La Flow Vélo, qui relie l’Ile d’Aix à Thiviers longe le fleuve Charente et termine son tracé au coeur du Parc Naturel Régional du Périgord-Limousin. Un plan global d’aménagement a été élaboré pour mettre en œuvre le tracé définitif en garantissant la qualité et la sécurisation du parcours. C’est dans ce contexte que l’agglomération de Grand Cognac prend en charge la réalisation d’un linéaire de 35km au travers 3 phases de travaux. La 3ème phase, correspondant à l’aménagement entre Jarnac et Angeac bénéficie d’une aide régionale de 316 000 euros.

  • 04/12/20 | Restauration des zones humides en Corrèze

    Lire

    Dans le cadre de l'appel à projets « restauration des zones humides de têtes de bassin versant », la communauté de communes Ventadour-Egletons-Monédières en Corrèze, propose d'accentuer son action avec la reconquête pastorale de zones humides dégradées du bassin versant du ruisseau d'Egletons, ainsi que la restauration des fonctions hydrologiques et du potentiel d'autoépuration de la zone humide du Maumont. La Région vient d’attribuer une aide de 61 000 euros à la Communauté de Communes pour les travaux d’investissement.

  • 03/12/20 | Exelus poursuit sa quête de l'innovation

    Lire

    La société bordelaise Exelus, spécialisée dans la télé-médecine, lance un programme afin que la start-up soit LA référence dans ce domaine pour les professionnels de santé. Ce qui fait qu’elle se démarque? Son offre complète et évolutive ainsi que son avance en matière d’innovation. Un programme qui mobilisera 13 salariés jusqu’en mars 2022. Exelus reçoit le soutien du Conseil régional avec une aide à hauteur de 400 000€. Pour information, la start-up commercialise depuis 2016 la plateforme de télé-médecine Nomadeec, leader sur le marché français.

  • 03/12/20 | Le projet « Dock de légumes » va voir le jour

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente de la Région Nouvelle-Aquitaine, celle-ci vient d’attribuer une aide de 55 842 euros au projet « Dock de légumes » porté par la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême. Cette action vise à préfigurer les équipements et services collectifs nécessaires pour sécuriser et développer les productions maraîchères biologiques et locales. Plusieurs études ont déjà été menées afin de réaliser l’état des lieux de l’écosystème agricole et alimentaire territorial notamment.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Fêtes et Saveurs d'Aqui !

Les spéciaux d'Aqui


Fêtes et Saveurs d'Aqui !

La politique s’invite à la troisième mi-temps

24/04/2017 | Les rugbymen espoirs de l’Union Bordeaux Bègles votaient pour la première fois

Les espoirs dans les vestiaires après leur victoire contre Agen

Les jeunes de l’équipe Espoir de l’Union Bordeaux-Bègles sont pour la plupart des primo-votants à l’élection présidentielle. Ce premier tour de vote marque un tournant dans leur vie citoyenne.

Voter pour la première fois à une élection présidentielle est une étape importante par laquelle passe tout un chacun. Les jeunes joueurs de l’UBB sont concernés par ce vote. « Je ne me vois pas ne pas aller voter » affirmait jeudi dernier Corentin Perron, 21 ans, pendant sa séance de musculation au stade se­maine précédant le premier tour de l’élection, le staff sportif de l’équipe a essayé de sensibiliser les joueurs à l’action de vote. « Michel [Maillet, l’entraîneur, ndlr] nous a briefé sur l’importance d’aller voter, pour nous et pour les autres », raconte Jules Castinel, 22 ans.

Après leur entraînement de jeudi pour préparer le match de dimanche à Agen, Anthony Vermont, 20 ans et Gauthier Doubrere, 21 ans, capitaine de l’équipe, se sont confiés sur le regard qu’ils portent sur la politique. « Je vis dans le sport du matin au soir donc je ne pense et ne m’inté­resse qu’à ça. J’ai suivi la campagne rapidement sur les réseaux sociaux mais je ne prendrai pas le risque de voter pour quelqu’un dont je ne connais pas le programme. Donc je vote blanc », confesse Anthony. Gauthier quant à lui explique : « Je ne sais pas encore pour qui je veux voter, mais j’ai fait une procuration parce que dimanche je serai à Agen. J’y suis à chaque fois obligé pour nos déplacements et je sais que dans l’équipe, plus de la moitié des joueurs ont fait de même ».

« En grandissant, tu te rends compte des enjeux »

Majoritairement jeunes, jonglant entre études et rugby, les espoirs de l’UBB savent que ce vote présiden­tiel concerne leur futur. « Je ne m’y étais jamais intéressé avant parce que je n’avais pas l’âge requis pour voter, cela me paraissait loin », ex­plique Corentin. « En grandissant, tu te rends compte des enjeux qui sont présents et qu’il faut s’impliquer » poursuit-il. « En plus, la campagne a été très médiatisée, les débats et enjeux étaient décryptés, c’est plus facile de se faire un avis. »

S’ils ne sont pas plongés dans l’ac­tualité politique, les joueurs savent ce qu’ils attendent d’un Président de la République. « Le Président a un rayonnement international, il est la figure politique qui représente la na­tion, il doit s’affirmer » assure Jules, rejoint par Anthony qui abonde en plaisantant qu’il faudrait un Pré­sident « à la Barack Obama ». Pour la politique à appliquer, les joueurs espèrent un Président ouvert qui ne tourne pas le dos au reste du monde : « Il y a de bonnes idées à droite comme à gauche. Il faut surtout garder en tête que l’on est dans un contexte sociétal et économique de mondialisation » insiste Corentin. « Il ne faut pas voter pour celui qui parle le plus fort, mais pour des projets » conclut Gauthier. Ce dont ils ont peur, c’est que la jeunesse tombe dans les votes extrêmes sans réfléchir aux conséquences. Anthony s’inquiète: « Si cela s’appelle extrême, c’est qu’il y a une raison. Il y a d’autres solutions avant de se réfugier dans un vote de désespoir. Ces gens ne savent pas pour qui ils s’engagent.» Au rugby comme dans la vie, pour ces jeunes espoirs de l’UBB, le mot d’ordre est « jouer collectif ».

Emilie Lagarde - Etudiant EFJ
Emilie Lagarde - Etudiant EFJ

Crédit Photo : Jules Castinel

Partager sur Facebook
Vu par vous
3895
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -