18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Grêle : des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    À la suite des violents orages en Dordogne le 2 et le 20 juin, un fonds national d’urgence en faveur des exploitants sinistrés avec une enveloppe de 900 000 euros est débloquée pour la Dordogne, soit une aide de trésorerie exceptionnelle, pour un montant maximum de 5 000 euros par exploitant, qui sera versée dans les prochaines semaines. Des dégrèvements de taxe sur les propriétés foncières non bâties (TFNB) sont également prévues, charge aux propriétaires de les répercuter aux locataires fermier.

  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

La Semaine de l'agriculture inaugurée: " Place aux agrosolutions ! "

18/05/2020 | La Semaine de l'agriculture s'est ouverte sans animaux ni dégustations, mais avec l'ambition résolue de "passer de l'agribashing aux agrosolutions"

1

Inaugurer un Salon agricole, c'est, après un temps de discours, prendre le temps de déambuler dans les allées à la rencontre des éleveurs, producteurs et nombreux autres acteurs du monde agricole, entre caresses aux animaux et dégustations de produits régionaux. Exercice un peu plus compliqué quand il s'agit d'inaugurer un Salon devenu virtuel, pour cause de crise sanitaire. Dominique Graciet, président du Salon de l'agriculture, Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Jean-Pierre Raynaud, son vice président en charge de l'agriculture se sont tout de même lancés dans l'exercice, ce lundi matin, avec certes la convivialité en moins, mais la conviction toujours présente que quelque soit le support, ce Salon de l'agriculture 2020 devenu Semaine de l'agriculture 100% en ligne, persévère dans son rôle de lien entre les acteurs agricoles et le grand public.

« Ce premier salon européen entièrement digital est une semaine de communication de l'agriculture. Aujourd'hui on demande aux agriculteurs, osez prendre la parole, faites la promotion de vos pratiques, de votre métier : les consommateurs et les concitoyens y sont réceptifs !» lance Dominique Graciet, Président de la chambre régionale de l'agriculture et de ce Salon pas comme les autres. Selon lui, cette Semaine à suivre en direct ou en différé sur Agriweb.tv, « c'est l'occasion de dire à l'ensemble de la société que l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine change dans ses pratiques, tout en étant toujours attachée à la création de valeur au travers de ses produits de qualité. Elle change car c'est le premier secteur de l'économie à avoir adhéré globalement à la feuille de route du Conseil régional Néo terra en 2019 et le premier secteur à s'être remis en cause dans cette crise du COVID avec pas mal de succès et d'ingéniosité : les producteurs ont eux-même trouvé les bons circuits de commercialisation pour leur produits et pour atteindre le consommateur qui était confiné. » En d'autres termes pour Dominique Graciet : « on passe de l'agribashing aux agrosolutions d'aujourd'hui ».

"Dans cette transition agroécologique, c'est l'exemple qui va compter"
Un constat que partage Alain Rousset en ce jour d'ouverture de la Semaine de l'Agriculture : « Le côté critique est marginalisé, on l'a bien vu durant cette crise. C'est pourquoi je pense qu'il ne faut pas en parler, je ne veux plus voir le mot agribashing dans la communication du Salon de l'Agriculture. Parce qu'en réalité, plus on parle de ça, plus on lui donne de l'importance. Or par exemple, si l'agriculture est à la source en partie du réchauffement climatique, elle est aussi la solution. » Et de citer les nombreuses initiatives nées ces dernières semaines autant que l'implication des chercheurs et scientifiques sur le sujet. « Dans cette transition agroécologique du secteur, c'est l'exemple qui va compter. C'est aussi l'accompagnement (économique, ndlr) et la mobilisation des chercheurs et des scientifiques qui va aider à aller dans ce sens là », faisant là référence aux deux groupes de travail scientifiques créés à l'initiative de la Région, Acclimaterra, sur les conséquences du réchauffement climatique, et Ecobiose, sur la bodiversité. Autre exemple cité par le Président de la Région : « il faut une réflexion sur la reconquête du machinisme. Si on supprime les produits, il faut faut réfléchir à la mécanisation. Il y a des aventures industrielles passionnantes à conduire ! » s'enthousiasme-t-il. Son souhait pour cette Semaine : « En cas de succès de ce salon virtuel, je souhaite qu'il soit maintenu en même temps que le salon physique. Je suis curieux de voir les connexions qui vont être faites ici !».

Améliorer les partenariats... et faire passer des messages
Une curiosité allant dans le même sens que celle de son vice président à l'agriculture, Jean-Pierre Raynaud. « Cette Semaine numérique est une aventure, un peu inédite. Je souhaite qu'on puisse aller chercher de nouveaux participants, qui ne seraient pas forcément présents au Salon de l'agriculture dans sa forme classique. » Pour celui qui rappelle à son tour les nombreuses initiatives mises en place lors du confinement, non seulement par les producteurs, mais aussi par les institutions, cette Semaine, doit aussi être « l'opportunité de fédérer et d'améliorer les partenariats qui se sont créés à cette occasion et de faire en sorte que le rapport de confiance entre agriculteurs et citoyens perdure demain ».
Mais, au milieu de cet optimisme, ce Salon virtuel, c'est aussi pour Dominique Graciet l'occasion de faire passer d'autres messages, très concrets, et de saisir les décideurs et de les interpeller dans ce moment de relance de l'économie. « Si nous avons pu continuer à travailler durant la période de confinement pour nourrir nos concitoyens, celle-ci a quand même causé des pertes énormes pour certaines filières, et désormais la réouverture de la restauration, et de la restauration restauration hors foyer doit se faire au plus vite ; il faut rétablir des filières ''normales'' d'écoulement des produits aussi avec une distribution qui restera, je l'espère, citoyenne ».

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Capture d'écran Agriweb.tv

Partager sur Facebook
Vu par vous
14209
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -