Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

Les spéciaux d'Aqui


YOLO - Rentrée Universitaire 2017 - Grand Poitiers

La vapeur dans tous ses états, aux éditions l'Entre deux Mers.

25/03/2013 | Quand la vapeur sort enfin du brouillard...

Maryse Lassalle présente l'Aquitaine à toute vapeur,  aux éditions de l'Entre deux Mers.

Vapeur ? Vous avez dit vapeur ? Train ? Bateau ? Cocotte minute ? Dans l’imaginaire collectif, il faut avouer qu’on sèche très vite en ce domaine… C’est compter sans Maryse Lassalle et les Editions de l’Entre deux Mers. Maryse Lassalle, enseignante à l’Université de Bordeaux 1, publie « L’Aquitaine à toute vapeur », un ouvrage collectif passionnant qui décline en trois thèmes (Actualité, Histoire et Patrimoine) tout ce qu’on n’a – à tort ! - jamais cherché à savoir sur la vapeur. Pleins feux sur un travail documenté et attractif, nourri par quatre années de recherche.

 C’est une véritable épopée qui nous est contée là. C’est également la mise en lumière d’un outil énergétique méconnu et qui pourtant fait encore partie de notre quotidien. En témoigne la part consacrée à l’actualité : la plus conséquente de l’ouvrage. La vapeur est utilisée de nos jours encore pour distiller (Marie Brizard à Bordeaux), cuire et stériliser (conserverie Soleal à Labenne, dans les Landes), sécher le bois (Scierie FP Bois à Mimizan), sécher la pâte à papier (papeteries du Ciron en Gironde), chauffer des bâtiments (Complexe thermique des hauts de Garonne à Cenon), animer des pompes  (Orion Engineered Carbons SAS à Ambès), produire de l’électricité … Dans ce panorama industriel la dimension humaine n'est pas laissée pour compte: l'ensemble est émaillé de courts portraits d'hommes et de femmes, "travailleurs-vapeurs", de description de journées de travail ou d'actions spécifiques. 

La part de l'histoire et du patrimoine, abondamment illustrée, évoquent des temps que certes les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais pas si anciens que ça. Nombreux sont encore les sites où l'on peut encore saisir la mesure de l'apport de la vapeur dans la marche du progrès: locomotive restaurée à Noaillan, près de Langon, en Gironde, par l'association " les amis de la forêt", nouvelle vie de l'ancienne gare de Guîtres avec, aux beaux jours, balade en train, à vapeur bien entendu, ancienne papeterie de Vaux en Dordogne ou encore anciens ateliers du PO (Paris-Orléans) à Périgueux. Un point sur les archives et témoignages termine cet ensemble très complet, ainsi qu'un CD réunissant les récits de quatre ouvriers des Ateliers du Paris-Orléans.

"J'ai l'moteur tout en sueur, le volant bien trop lent, la courroie qui louvoie, l'arbre à came qu'est en panne, le soufflet en purée, manivelle qui bat de l'aile, et la bielle infidèle..." Tel est l'hommage rendu à la vapeur et à ses avatars industriels par les collégiens de Montsempron - Libos, dans le Lot et Garonne. C'est par ce texte écrit par eux et chanté sur l'air de "j'ai la rate qui s'dilate" immortalisé par Ouvrard, qu'ils ont conclu un travail réalisé avec leur professeur Fabienne Gaubert, sur la fonderie de Fumel. Beau symbole s'il en est de l'ancrage bien réel de la vapeur, dans tous ses états, et dans notre quotidien, et que l'on redécouvre grâce à l'ouvrage présenté ici par Maryse Lassalle.

www.editions-entre2mers.com

 

Anne Duprez
Anne Duprez

Crédit Photo : Anne DUPREZ

Partager sur Facebook
Vu par vous
988
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -