aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/03/17 | " Les Républicains" veulent ester contre l'ex Poitou-Charentes

    Lire

    Au nom du groupe LR de la Région, Virginie Calmels, Yves d'Amécourt, Olivier Chartier accompagnés de leurs conseils ont remis au président Alain Rousset un mémoire "aux fins d'engager des procédures judiciaires" eu égard à " la responsabilité de l’exécutif de l’ancienne région Poitou-Charentes ainsi que de toutes autres personnes responsables des graves irrégularités commises." Actions proposées: la saisine du procureur financier près la CRC et le dépôt d’une plainte auprès du procureur de la République en raison des conventions signées sans délégation de signature

  • 27/03/17 | Six représentants des candidats devant le MEF33

    Lire

    Ce sera ce 30 mars, salle Point du Jour-Pierre Tachou, 44 rue Joseph Brunet à Bordeaux (Bacalan) à 19h00. A l'invitation du Mouvement Européen et des Jeunes Européens de bordeaux 6 représentants de candidats présenteront les grandes lignes de leur programme européen et débattront ensuite entre eux et l'assistance. Il y aura là Yves d'Amécourt (LR), Tanguy Bernard (En Marche), Stéphane Saubusse (EELV), Alain Vergniault (UDI), Fabien Robert (Modem), Cyril Fonrose (PS) . L'actualité récente: Versailles, Livre Blanc de la Commission, Rome nourriront cet échange

  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Présidentielles 2017 - Aqui! avec l'EFJ

Les spéciaux d'Aqui


Présidentielles 2017 - Aqui! avec l'EFJ

Laurent Cardona arbitre la politique

27/01/2017 | En tant qu’arbitre, Laurent Cardona affiche une centaine de matches de Top 14 au compteur.

Laurent Cardona dans son bureau à Soyaux-Angoulême XV

Il occupe la fonction de chargé de partenariats au sein du Soyaux-Angoulême XV. Malgré des semaines à rallonge, il suit de près le débat politique. Rencontre.



Laurent Cardona parle vite et avec cœur. L’homme est un passionné. Que ce soit son travail au sein du SA XV, le club de rugby local qui évolue en Pro D2, ou son « deuxième métier », l’arbitrage. « C’est une histoire qui dure depuis que j’ai 19 ans », explique-t-il, à la veille d’un départ à Newcastle (Angleterre) où il arbitrera un match de coupe d’Europe. Cette passion le lui rend bien. Le quadragénaire a déjà arbitré une centaine de matches de Top 14 et « une bonne vingtaine de rencontres de coupe d’Europe ».

Malgré un emploi du temps chargé, l’homme en vert continue de suivre la politique française et internationale : « On est tous concernés ». "Fillon par défaut", Macron " pour ses meetings"

 « Vu que je suis souvent dans le train ou l’avion, j’achète beaucoup la presse », explique Laurent Cardona. « Je ne suis pas convaincu par la primaire de gauche. On dirait une bande de potes qui viennent faire le show à la télé ».

Sur le plan de ses affinités politiques, Laurent est ambivalent : « Aujourd’hui j’hésite entre deux candidats. Pourtant ils ne sont pas du même bord. Je suis à droite en ce qui concerne le travail. Mais à gauche sur le système de protection sociale », sourit-il. Ce père de trois enfants a des idées bien tranchées sur ce qu’il attend des candidats : « Fillon, par défaut, car je voulais Juppé. Mais Macron me plaît aussi beaucoup. Je me régale dans ses meetings ». "Le droit et le devoir civiques, on ne peut pas les bafouer"

Question logistique, “l’arbitre-commercial” a déjà pensé à tout : « Si j’arbitre le jour du vote, je voterai par procuration si c’est trop loin. Sinon, j’irai à l’ouverture du bureau de vote avec mes enfants car le droit et le devoir civiques, on ne peut pas les bafouer » conclut celui qui, sur le terrain comme dans la vie, pèse chacune de ses décisions.

Pierre Louis Fort - Etudiant EFJ
Pierre Louis Fort - Etudiant EFJ

Crédit Photo : PL Fort/EF

Partager sur Facebook
Vu par vous
3452
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -

Fouzia Carpentier, fonctionnaire : « Aucun candidat ne représente les femmes »

Fouzia Carpentier

27/03/2017 Née en Tunisie, elle a grandi en Corse et a travaillé douze ans pour le droit des femmes. « On atterrit pas aux droits des femmes sans raison. Mon éducation m’a rendu fière de ce que je suis. » Pendant des années, Fouzia a croisé des destinées de femmes victimes de viols, de violences conjugales et de prostitutions. « Naître et être femme n’est pas facile tous les jours. Nous avons le droit à des insultes, des salaires moins conséquents… Le métier de caissière, c’est pour qui ? La femme doit jongler entre deux travaux : son job et sa vie de famille.» Aujourd’hui, elle travaille à la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports, et de la Cohésion Sociale à Bordeaux. A l’approche des présidentielles, cette mère de deux enfants se dit trop déçue par la politique pour voter. « Simone Veil aurait été la femme parfaite pour diriger la France. » En 2017, aucun candidat ne répond à ses attentes. « Marine Le Pen, féministe ? Elle ne nous représentera jamais. » Elle regarde souvent les actualités à la télévision. La politique s’invite régulièrement aux dîners de famille. Son mari, policier de métier, et ses deux fils ne partagent pas toujours son avis. « Ne pas voter, c’est ne pas vouloir agir » réagit son plus jeune fils, scandalisé par la résignation de sa mère. « Pourquoi les jeunes de moins de 18 ans ne pourraient pas voter pour leur avenir ? », s’interrogeait un jour le benjamin, qui aurait aimé voter Mélenchon. Fouzia a finalement décidé de lui céder son vote. « Tolérance, laïcité, écologie ou encore droits de l’Homme » ont remporté l’adhésion du jeune homme. « Les jeunes sont l’avenir », conclut Fouzia. « Eux sauront prendre les décisions nécessaires pour diriger la France. »