Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Le château de Malle en Gironde, entre belle histoire familiale, jardins à l'italienne et Sauternes

08/08/2013 | Classé monument historique, il se visite du lundi au vendredi

Le château de Malle et son magnifique jardin à l'italienne

le château de Malle n'est pas parmi les plus connus en Gironde, mais il vaut le détour. Situé au coeur du Sauternais, ce splendide édifice du XVIIème siècle, entouré de jardins à l'italienne en terrasses, offre tout le charme d'une ancienne demeure parfaitement remise en état. Et, c'est aussi 50 hectares de vignes, un cru classé en 1855 de Sauternes, qui produit des vins de Graves rouges et blancs. Visite guidée.

Le château de Malle, c'est d'abord l'histoire d'une famille. C'est Jacques de Malle, président au parlement de Bordeaux et ancêtre en ligne directe de la famille des Comtes de Bournazel, qui le fit construire au début du XVII° siècle. Depuis, le domaine est resté dans la même famille. Juste avant la révolution, c'est un colonel de Lur-Saluces que l'on trouve installé à Malle. C'est dans les années 50 que Pierre de Lur-Saluces, ancien officier célibataire et dernier représentant du nom à habiter Malle lègue le domaine à son neveu et filleul, Pierre de Bournazel. Celui-ci reprend la propriété en piteux état et se lance avec succès dans la réhabilitation totale du vignoble et du château. Le Comte Pierre de Bournazel deviendra, au fil des années, une figure marquante de la viticulture bordelaise et créera la première commanderie du Bon temps de Sauternes et Barsac. Depuis son décès en 1985, son épouse a repris le flambeau. Elle est aujourd'hui aidée par ses trois fils, Paul-Henry, Antoine et Charles de Bournazel.

Un château, qui a su garder son mobilier du XVIIème siècleL'entrée au château se fait par une avant-cour bordée de bâtiments qui sont devenus des chais. Le vestibule est lambrissé de boiseries d'époque Louis XVI "à la capucine", c'est à dire simplement cirés et d'un marbre d'époque des Pyrénées. Le mobilier recouvert de "cuir de Cordoue" date du XVII° siècle, fait rare, car le château est resté au fil des siècles dans la même famille. La grandeur du canapé et le raffinement de la cheminée de pierre en disent long sur la richesse des propriétaires. Un peu plus loin, le grand salon a été entièrement restauré. Seuls, l'admirable parquet en mosaïque de bois fruitiers et le plafond à petits caissons de bois de buis ont résisté aux termites. L'ensemble du mobilier date ici cette fois du XVIII° siècle. Les murs sont ornés de trois miroirs du XVII° siècle aux armes des Lur-Saluces ainsi que de nombreux tableaux. Juste après, dans la bibliothèque qui donne sur la partie ancienne de Malle, on peut admirer un remarquable bureau à cylindre du XVIII° siècle ainsi qu'une collection d'ouvrages anciens, en particulier l'encyclopédie de l'époque de Diderot et d'Alembert. Quelques mètres plus loin, dans la chambre dite "Chambre des Cardinaux", on découvre sur la cheminée l'un des très rares portraits du Duc d'Epernon, seigneur du Château de Cadillac,un "voisin".

Les jardins aussi sont classés monuments historiquesLes jardins du château de Malle sont aussi classés monument historique. Ils s'étendent sur 6 hectares sur le modèle des parcs florentins. Si Versailles et les jardins royaux ont incontestablement été une source d'inspiration, l'influence italienne a été prépondérante. Les groupes de pierre qui les décorent ont été sculptés par des artistes italiens appelés en Guyenne au début du XVII° siècle par le duc d'Epernon qui faisait alors lui aussi construire son château à Cadillac, de l'autre coté de la Garonne. Il s'agit soit de figures appartenant à la mythologie grecque comme Céphale et l'Aurore, Cupidon ou encore Zéphyr et Flore, la déesse italique des fleurs et des jardins, ou encore Vénus regardant son amant Adonis, soit de groupes d'inspiration régionale. Là, sont représentés les travaux de la vigne, les joies de la chasse et de la pêche, ainsi que les thèmes du vin et de l'ivresse. A l'Est de la première terrasse, intégré à la muraille d'enceinte se cache un petit théâtre à l'italienne. Une galerie d'arcades et un belvédère façonnent l'ensemble construit en pierres de taille. Trois niches présentent des personnages de la commedia dell'arte : Pantalon, Scaramouche et Arlequin. Les silhouettes datant du XVII° en bois découpé, peintes en "trompe l'œil" présentes dans le vestibule du Château servaient certainement de figuration immobile pour les scènes de comédie jouées autrefois dans ce joli théâtre. Une visite, qui devrait enchanter plus d'un touriste ou d'un Aquitain.

Nicolas César
Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
2769
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -