aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

06/02/16 : Le grand cross de Pau Reverdy, première étape du challenge européen de cross country qu'est la Crystal Cup, se disputera le dimanche 7 février sur l'hippodrome du Pont Long, à Pau. Il constitue la course la plus spectaculaire du meeting d'hiver.+ d'info

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

02/02/16 : Plusieurs dizaines d'agriculteurs dénonçant les difficultés de la profession ont entassé pneus, et enflammé des balles de paille, ce matin devant une villa préfectorale de Pau. Les manifestants se sont aussi rendus devant l'hypermarché Leclerc

01/02/16 : Après la mobilisation des services de l'Etat et des collectivités, soulagement et maintien de la vigilance sur le littoral landais après la réussite de l'opération de remorquage du cargo panaméen qui pourrait relier le port de Bilbao mercredi.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/02/16 | Virginie Calmels les bus et les TER...

    Lire

    Virginie Calmels présidente du groupe LR/CPNT au conseil régional s'en prend très vivement à Alain Rousset qui a "demandé à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) l’interdiction ou la limitation de 4 lignes d’autocars. ouvertes dans le cadre de la loi Macron: Poitiers-Niort, Brive-la-Gaillarde-Périgueux, Limoges-Brive et Mont-de-Marsan-Pau. La concurrence a cela de bon qu’elle met en lumière les échecs de la politique régionale des transports. Tous les usagers savent pertinemment que les lignes dont la Région a demandé l’interdiction ou la limitation comptent parmi les liaisons où le service TER est le plus déficient"

  • 08/02/16 | Un groupe PRG au sein du Conseil Régional d'APLC

    Lire

    Ils sont quatre élus radicaux de gauche de la Grande région qui, après avoir pris part à la victoire d'Alain Rousset, ont décidé de constituer un groupe autonome "disposant de moyens politiques nécessaires afin d'exprimer leur sensibilité républicaine et laïque à l'intérieur d'une majorité loyale mais diverse": en l'occurrence, Benoît Biteau, Soraya Ammouche-Milhiet, Régine Marchand, Francis Wilsius. Ils seront accompagnés dans la mission qu'ils s'assignent par Yannick Boutot, leur secrétaire général.

  • 07/02/16 | VTC: Une association bordelaise

    Lire

    Les sociétés bordelaises de VTC et de transport public de personnes viennent de créer de l’association « la MAISON du TRANSPORT » "afin de se regrouper autour d’objectifs communs afin de défendre un marché libre et ouvert, propice au développement. Ses membres souhaitent mettre rapidement en place un dialogue avec les pouvoirs publics, préfecture et mairie de Bordeaux, visant à favoriser l’usage et les services de Voitures de Transport avec Chauffeur pour les visites touristiques régionales, les mises à disposition et les déplacements interurbains évangélisés par les plates formes de mise en relation de type UBER.

  • 06/02/16 | Les batailles lycéennes d'oeufs et de farine interdites à Pau

    Lire

    Trop c'est trop. Les batailles d'œufs et de farine qui opposent chaque année les élèves des lycées Saint-Cricq et Barthou ont été interdites par François Bayrou, le maire de Pau, ainsi que les tirs de pétards qui les accompagnent. Cela, après que des passants, des commerces et des policiers aient reçu des projectiles. La Police nationale a fait savoir qu'elle infligera une contravention de 11 € à toute personne qui ne respectera pas l'arrêté. Les parents des auteurs mineurs devront par ailleurs indemniser les victimes pour les dégâts subis.

  • 05/02/16 | En Dordogne, les conseillers départementaux adoptent le budget sans l'opposition

    Lire

    Ce matin, les élus du département de la Dordogne ont adopté un budget en diminution. Les élus de l'opposition on voté contre, tout en faisant des propositions d'économies sur le personnel, l'insertion et les subventions aux associations. Le budget primitif 2016 s'élèvera à 503.211.657 €, en baisse (-1,5%) par rapport au budget primitif 2015. Comme annoncé, lors du débat budgétaire, la fiscalité augmentera sur le foncier bâti sur 2016 et 2017, cela représentera 4,3 M€ de recettes supplémentaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au Salon de l'agriculture de Bordeaux-Lac

Le festival du Reggae Sun Ska, dans le Médoc, au sommet du clash des festivals

04/08/2011 |

Jeune amateur de Reggae

Andrew Tosh, le fils de Peter Tosh, allume la première mèche. Une heure plus tard le feu devrait prendre pour trois jours. En jonglant entre poids lourds et petites perles, anciens et modernes, le festival du Reggae Sun Ska, à 50km de Bordeaux, a réussi une programmation affinée qui s'adresse aux néophytes autant qu'aux connaisseurs. Les organisateurs du Reggae Sun Ska, le plus grand festival reggae en France, tapent un grand coup à l'heure du retour en force du festival de Bagnols-sur-Cèze, considéré longtemps comme la Mecque, disparu dans les ennuis judiciaires. Une émulation qui porte les deux grands festivals français au plus haut niveau du reggae européen : le Rototom italo-espagnol, et le Summerjam allemand.

L'âge d'or du reggae en France, durant l'été 2003, a vu s'affronter quatre grands festivals. Il n'en reste aujourd'hui que deux. A l'époque, le « Jamaïcan Sunrise » à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, tenait le haut de l'affiche devant le «Ja'sound » à Lézan, situé aussi dans le Gard, et le «Garance festival »  à Paris. Le «Reggae Sun Ska », dans le Médoc, était le petit dernier au pied du podium. En 2006 le festival de Bagnols-sur-Cèze est parti en fumée, emportant successivement le « Jamaïcan Sunrise » , en 2004 , et le « Ja'Sound » , en 2006,  qui avait tenté de reprendre le flambeau en se délocalisant dans la capitale du Gard rhodanien. Les deux festivals du Gard, qui accueillaient plus de 20000 connaisseurs, ont été enterrés, coup sur coup, à cause de mauvaises gestions du festival de Bagnols-sur-Cèze, épinglées par la police judiciaire. La disparition du plus grand festival de France avait laissé les rastas français en badtrip. C'est en 2010 qu'il est ressuscité, sous l'impulsion des producteurs parisiens « Garance », qui ont repris l'affaire rhodanienne après avoir écumé la scène parisienne durant dix-sept ans. En attirant, pour leur première prestation à Bagnols-sur-Cèze, 35000 visiteurs, et 40000 visiteurs cette année, les Parisiens du Garance festival ont rallumé la flamme et ravivé le clash ! 

Le plus grand festival de France a trouvé son petit coin d'herbe.
Le Reggae Sun Ska est devenu le plus grand festival reggae en France depuis la disparition des festivals du Gard. Son essor a obligé les organisateurs à trouver, depuis quatre ans, un nouveau site, toujours plus grand et plus pratique. Une galère pour Fred Lachaize, le patron du Reggae Sun Ska, qui se retrouve, chaque année, dans une course contre la montre pour trouver un terrain approprié. Sébastien Hournau, le maire de Pauillac et président de la Communauté de communes du Centre-Médoc a tenu à ce que le Reggae Sun Ska reste dans le coin. Sur le long de l'estuaire, à Pauillac, le festival a lieu dans une immense friche industrielle de hauts-fourneaux, abandonnée à la nature depuis les bombardements de 1944.
Cette année, peut-être plus que les autres, le Reggae Sun Ska marque sa différence. Sa force réside dans l'alchimie. Dans le ciel médocain, les vieilles étoiles ( Les heptones, LKJ, Big Youth ou Trinity), brillent avec les nouvelles stars ( Romain Virgo, Perfect, Richie Spice ou Perfect). Et il y en aura pour tout le monde, avec des références populaires et l'underground reggae, jamaïcain et international. Ainsi, les organisateurs montrent aux incrédules que le reggae n'est pas si binaire qu'ils le pensent. Dans cette sélection hétéroclite le public sound system a été particulièrement gâté. Le cultissime Channel one, Lord zeljko (le plus grand selecta francais) et les virtuoses allemands de Pow Pow, font presque oublier le retour de Raggasonic en sound system. « Nah forget yuh lightah! » , dirait le rasta !

photo : flickr / javier pais

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
164
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -