Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h à la mairie d'Oloron. L Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

20/05/19 : Ultimatum lancé par les pruniculteurs de la CR47 à l’ensemble des transformateurs "afin qu'ils trouvent un compromis sur un prix satisfaisant pour conforter les producteurs, ou bien ceux-ci les obligeront à le faire dans un avenir proche."

20/05/19 : Suite à l’incendie de samedi soir dans le parking des salinières, le tram C est interrompu entre les stations Quinconces et Gare Saint-Jean. Le C ne reprendra qu’après la levée de doute sur l’état de la structure de la dalle où circule le tramway.

20/05/19 : La section Gironde de l’Ostau Occitan crée une rencontre bimensuelle sur la culture et la langue occitanes à Bordeaux. Rdv au café associatif Le Petit Grain, le mardi de 18h45 à 20h30. Ce 21 mai: "Chansons traditionnelles occitanes de diverses régions"

19/05/19 : Le gros incendie qui s'est déclaré samedi à Bordeaux dans le parking des Salinières a mobilisé plus de 100 pompiers et 50 véhicules, nécessité l'évacuation des riverains et va avoir pour conséquence l'interruption de trafic sur la ligne C du tramway

19/05/19 : Vienne : avec les problèmes informatiques rencontrés par Parcours'sup, l'université de Poitiers assure que tous les postulants dans les filières qui ne sont pas en tension seront acceptés à la rentrée prochaine.

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

16/05/19 : Le candidat LR aux Élections Européennes François-Xavier Bellamy sera présent le 23 mai prochain 19h à Marans (17) en compagnie du député LR Christian Jacob, et de deux autres candidats LR aux Européennes, Christina Soroni et David Labiche.

15/05/19 : Niort : l'agglomération vient d'inaugurer de la nouvelle Pépinière d’Entreprises du Niortais située dans des anciens locaux du Credit Agricole, plus de 300m2 dédiés au coworking, 20 bureaux et des possibilités d’accueil événements sur 1000m2.

15/05/19 : Le 24 Mai, 180 choristes interpréteront le Magnificat de Jean-Emmanuel Filet, et le Credo pour 6 voix d’Alexis Duffaure, écrits pour chœur, orgue, cuivres et cloches. Deux créations mondiales, commandes de la Maîtrise de Bordeaux.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/05/19 | Handicap: succès pour le DuoDay en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    1769 duos ont été constitués en Nouvelle-Aquitaine dans le cadre de la 2ème édition nationale du DuoDay, qui s’est tenue jeudi 16 mai. La Nouvelle-Aquitaine représente près de 14% des duos salarié-personne handicapée constitués au niveau national. En Gironde, 421 duos ont pu être concrétisés. Le Lot-et-Garonne, où le DuoDay a été lancé dès 2016, est aussi très impliqué, avec 366 duos. Plus de 1000 employeurs, publics et privés se sont mobilisés dans la région, pour cette journée qui se veut être un tremplin vers l’emploi des personnes en situation de handicap.

  • 20/05/19 | Elections européennes du dimanche 26 mai : procurations

    Lire

    Les élections européennes ont lieu le dimanche 26 mai. En Dordogne, les bureaux de vote seront ouverts entre 8 h et 18 h. Si vous êtes absents le jour du vote, il est encore possible de faire établir sa procuration. La démarche est à effectuer auprès des commissariats de police de Périgueux et de Bergerac (du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 16h), dans les brigades de gendarmerie de la Dordogne et au tribunal d'instance du domicile ou lieu de travail du demandeur.

  • 20/05/19 | Une idée pour Floirac? La 3ème édition des budgets participatifs est lancée!

    Lire

    Les habitants de Floirac ont jusqu’au 27 septembre pour proposer leurs idées. Pour être éligibles, les projets doivent respecter certains règles, comme avoir un intérêt commun, agir en faveur de l’amélioration du cadre de vie, ne pas dépasser 25 000 €, porter sur le domaine public ou encore respecter les principes de la démarche participative locale. Les services municipaux travaillent toujours à la mise en place des projets de l’édition 2018. Toutes les infos sont à retrouver sur la plateforme participative.

  • 20/05/19 | Parcours'Sup : l'université de Poitiers promet d'intégrer la plupart des postulants

    Lire

    Suite aux dysfonctionnements de Parcours Sup, l'université de Poitiers assure qu'elle intégrera bien tous les postulants à la rentrée prochaine, dans les filières qui ne sont pas sous tension : chimie, informatique, mathématiques, physique, sciences de la terre, sciences de l'ingénieur, langues étrangères appliquées, lettres, géographie et aménagement, histoire, histoire de l'art et archéologie, musicologie, philosophie et sociologie.

  • 18/05/19 | Préparation du sommet Youth7 à l'Hôtel de Région à Bordeaux 

    Lire

    Ce samedi 18 mai à 14h, Alain Rousset (président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Lanzi (vice-présidente en charge de la jeunesse) accueillent le Youth7 (G7 des jeunes) pour un atelier de concertation afin de préparer le sommet, qui aura lieu le 9 au 14 juin à Paris. Ce sommet rassemblera une délégation de jeunes leaders de chaque pays du G7 et de l'Union européenne. Ils veulent attirer l’attention des chefs d’État et du gouvernement sur les préoccupations de leur génération.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Le goût est une question d'identité, un ADN commun

18/05/2018 | L'historien Philippe Meyzie a donné une conférence sur l'évolution du goût en Nouvelle-Aquitaine, en fonction des territoires et de la période considérée.

Philippe Meyzie, historien, a travaillé sur l'histoire du goût et ses évolutions

Les hommes, les produits et le goût sont intimement liés et interagissent au fil des siècles, selon des critères et des mécanismes en permanente évolution Le goût est un héritage venu du fond des âges. Au cours d'une conférence, à l'issue de l'assemblée générale de l'Institut du goût de Nouvelle-Aquitaine, l'historien Philippe Meyzie a fait le lien entre pratiques alimentaires, gastronomie et politique du XIVe siècle à nos jours, à partir des documents d'époque, compte rendus de banquets, de réception. Il aborde également la naissance de la gastronomie régionale et ses évolutions.

 Créée il y a deux ans, l’institut du goût de Nouvelle- Aquitaine, regroupe des passionnés du terroir régional, de ses traditions et de ses savoir- faire. L'association, présidée par Anne-Marie Cocula questionne le goût d’un point de vue pluridisciplinaire (sensoriel, gustatif, intellectuel), elle a aussi pour objectif la valorisation des produits agroalimentaires du terroir régional ainsi que leur transformation, dans le respect des traditions. L'autre ambition de cette jeune association, c'est le partage des savoirs "Le goût est un héritage venu du fond des âges, il s’inscrit dans notre identité et de notre culture. En Chine, certaines personnes mangent du chien, ce qui est difficilement concevable pour un Français, " a souligné, Dominique Graciet, président du Salon de l’agriculture de Nouvelle- Aquitaine, le goût s’inscrit dans notre ADN et c’est le résultat d’une histoire commune écrite au fil des siècles. La meilleure appréciation de cet héritage est contenue dans la collecte de témoignages, issus de différentes époques. Au cours d’une conférence, l’historien et maître de conférence de l’Université de Bordeaux Montaigne , Philippe Meyzie, a tenté de démontrer à partir de repas d’exception ou de réceptions organisés au cours de différentes époques (XVIIe siècle, XVIIIe siècle, IIIe République), quels étaient les liens entre gastronomie et politique et comment la politique a contribué à valoriser un certain nombre de produits régionaux. A travers plusieurs exemples obtenus à partir de nombreuses archives datant du Moyen-âge à nos jours et issues de plusieurs villes de France (Angers Bordeaux, Versailles, Bayonne), il a mis en avant les liens entre alimentation et politique. "Mis en scène et répondant à des règles précises de bienséances, ces banquets sont organisés par les municipalités. Ils invitent les puissants, les gouvernants pour qu’ils assurent une forme de protection."

Rôle politique des menus d'exception

Les menus sont réservés à une élite, sont très onéreux et mettent déjà en avant la diversité des mets proposés. Ils jouent un rôle politique : exemples sous la Troisième république, servir de l’ananas en dessert met en avant la France coloniale. Quand on propose de la truffe, on est dans un contexte de rapprochement avec la Russie. "Sur certains menus, on ne trouve aucun produit local, les plats sont uniquement représentatifs de la cuisine parisienne ou française, avec des suprêmes de volailles. "En Nouvelle-Aquitaine, on rencontre pourtant des exemples de menus, notamment à Bayonne, qui introduit des produits locaux de qualité au XVII et XVIIIe siècle. Il s'agit de menus de réception à l'occasion de la venue d'ambassadeurs," précise le conférencier. Les documents d'archives apportent des connaissances sur les habitudes alimentaires, les coûts. 

Cadeaux alimentaires

Au final, ce sont la pratique des cadeaux alimentaires qui vont davantage contribuer à la renommée de la gastronomie régionale à la veille de la Révolution. Les menus d'exception y participent oui, certainement -mais dans une moindre mesure. Dans le sud ouest aquitain, aux  XVIIe et XVIII e siècle, les cadeaux alimentaires sont une pratique sociale répandue dans toutes les institutions. Ils concourent à l'entretien des réseaux amicaux professionnels. Ils entrent dans le jeu complexe de bienséances de la France d'Ancien régime et ont  aussi un rôle politique. Les villes dont Bordeaux qui servent de bons vins, souvent les plus prestigieux, de bons produits obtiennent les faveurs des puissants (ministres gouvernants). Certains produits culinaires aquitains sont ainsi appréciés à Paris, à Versailles.  

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
2158
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -