Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

  • 07/08/20 | Des chèques pour les Vélos à Assistance Electriques à Poitiers

    Lire

    Les habitants souhaitant acquérir un vélo à assistance électrique peuvent continuer de bénéficier d’une aide de Grand Poitiers grâce aux nouveaux chèques VAE. Il permet d’avoir une réduction de 25 % du coût d’achat TTC à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site de la Communauté Urbaine et d’avoir plus de 18 ans. Un seul chèque peut être distribué par ménage.

  • 07/08/20 | La restauration des vitraux de l’église Saint-Jacques de Pau touche à sa fin

    Lire

    L’église Saint-Jacques de Pau devrait bientôt voir le bout des travaux de restauration visant à remettre en état ses 28 verrières. Commencée en octobre 2019, la rénovation des vitraux menée par l’atelier Dupuy se terminera à l’été 2020. La souscription populaire visant à financer une partie des travaux a, pour l’instant, permis de récolter près de 35 000 euros.

  • 07/08/20 | Lac du Cébron : reprise des animations dominicales

    Lire

    Le lac du Cébron reprend ses animations hebdomadaires tous les dimanches à 14h30. Les visiteurs seront invités à découvrir la richesse du patrimoine ornithologique de ce refuge où évoluent une multitude d’oiseaux. Les animateurs des associations d'éducation à l'environnement du département proposeront plusieurs animations centrées sur une espèce.

  • 06/08/20 | Une cartographie interactive pour prévoir sa randonnée dans Les Landes

    Lire

    Le Conseil départemental des Landes a mis en ligne une cartographie pour les fans de balades. Grâce à cette carte interactive, il est désormais possible de préparer en quelques clics sa randonnée à pied, à vélo ou à cheval. Sur ce plan, le Département des Landes propose ses 3 500 km d’itinéraires inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée et près de 2 500 km d’itinéraires cyclables. Rendez-vous sur le site rando.landes.fr.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Les 10 ans de la Fondation pour une Agriculture Durable

05/06/2019 | La Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine a célèbré ce 5 juin ses dix ans en présence de son président Francis Massé.

Yann Raineau

La Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine célèbre aujourd’hui, 5 juin, ses dix ans. « Elle a été créée pour distinguer les agriculteurs qui font évoluer leurs systèmes de production pour le rendre plus durable », explique Bruno Millet, son délégué général. Sous l’égide de la Fondation de France, elle lance chaque année un appel à candidature sur le web. Des experts indépendants sélectionnent ensuite les gagnants suivant la durabilité environnementale et économique de leur exploitation. Une soixantaine d’agriculteurs ont déjà été récompensés. Depuis deux ans, l’association encourage aussi les doctorants dont les travaux concourent à améliorer la durabilité de l’agriculture.

Et les lauréats 2019 sont… Lucile Muneret, pour sa thèse sur l’effet de l’expansion de l’agriculture biologique sur la biodiversité, et Yann Raineau, pour sa thèse sur les défis environnementaux de la viticulture. La première est écologue, le second, économiste. Les deux docteurs ont été sélectionnés cette année par la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine.

« Je vous propose une analyse comportementale des blocages et des leviers d’action dans la viticulture », introduit Yann Raineau, rattaché au GREThA de Bordeaux. La viticulture représente, en effet, 3% de la Surface Agricole Utile (SAU) de France, mais aussi 14% des pesticides utilisés sur le territoire en 2006. En sortir est donc une préoccupation majeure, de plus en plus présente au sein de la profession. Le chercheur expose les blocages des viticulteurs, qui s’articulent, selon lui, autour de trois points : les alternatives aux produits phytosanitaires sont peu nombreuses, le coût de cette transition effraie ainsi que les incertitudes qui planent au-dessus de ce potentiel changement.

« Les consommateurs sont-ils prêts à payer plus cher ? », se demande l’économiste. Il a mené une étude auprès d’une centaine de consommateurs de vin pour tâcher de répondre à cette question. Au départ, les personnes testées goûtent un vin sans avoir aucune information sur celui-ci et lui donne un premier prix. Au fur et à mesure que le chercheur leur donne plus d’informations sur ce qu’ils boivent, ils donnent un prix plus élevé au produit. Cette expérience montre que les consommateurs seraient prêts à payer plus cher pour du vin mieux renseigné.

« C’est du psychologique ! »

« Le plus important pour le consommateur est la santé, campe Yann Raineau, même si la qualité de la production repose sur des critères de plus en plus multidimensionnels, entre l’histoire du vin, son impact environnemental... » Le chercheur a collaboré avec plusieurs coopératives en signant un accord de confidentialité pour faire ses expériences. Il en a profité pour présenter le projet VitiREV. Il s’agit du fruit de la collaboration entre quatre interprofessions viticoles et la Région Nouvelle-Aquitaine pour répondre à l’attente sociétale en termes de changements de pratiques.

Le président de la SAFER Nouvelle-Aquitaine, qui est aussi le président de la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine, Francis Massé, s’est alors exprimé : « Tout cela, c’est du psychologique, tant du côté du comportement des consommateurs à l’achat, que du côté des agriculteurs dans leurs pratiques de culture ! »

Lucile Muneret a particulièrement insisté sur un point de sa thèse sur l’effet de l’expansion de l’agriculture biologique à l’échelle des paysages sur la biodiversité : « La hausse de la présence de l’agriculture biologique dans le paysage n’augmente pas le taux de bioagresseurs ». Elle se base sur un test qu'elle a effectué avec des vers de la grappe, aussi présents dans le bio que dans le modèle courant. Les deux lauréats ont chacun reçu une bourse de 2500 euros pour leurs travaux.

Alix Fourcade
Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
1957
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -