Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/06/21 | Arte Flamenco : El Granaíno remplacé pour la soirée du 2 juillet

    Lire

    Positif à la Covid-19, le chanteur Pedro El Granaíno ne pourra pas se produire sur la scène du festival Arte Flamenco, le vendredi 2 juillet à Mont-de-Marsan. Il sera remplacé par Jesús Méndez, héritier de la dynastie gitane de la famille de la “Paquera de Jerez", et l’un des plus grands noms du cante actuel. Jesús Méndez se produira donc aux côtés d’El Pele avec, en artiste invité, le danseur Farruquito.

  • 24/06/21 | Lot-et-Garonne : un incubateur pour l'ESS

    Lire

    Par le développement d'un incubateur dédié à l'ESS et l'innovation sociale, ATIS propose un accompagnement à la construction de réponses nouvelles à des besoins sociaux peu ou mal couverts. Nomade, il s'appuie sur les lieux ressources dans les territoires ruraux, et multi-partenariaux, en intégrant les acteurs existants de la chaîne. Parmi ses objectifs: susciter la création d'entreprises et activités d'utilité sociale, développer l'envie d'entreprendre, contribuer à résoudre des problématiques sociales et environnementales et proposer un maillage efficient d'accompagnement de porteurs de projet sur le département.

  • 24/06/21 | Lestiac-sur-Garonne, petit Dublin pour un soir

    Lire

    La commune de Lestiac-sur-Garonne (33) accueille, le 3 juillet prochain le Julien Loko Irish Band. Un concert gratuit en plein air à partir de 21 h et une ambiance 100% folk celtique assurée dans le cadre bucolique du village des bords de Garonne. Julien Loko et son quintet proposent standards irish et compositions originales pour une musique dansante et nerveuse, qui transporte dans l'atmosphère enfiévrée des pubs de Dublin! Possibilité de pique-niquer dès 19 heures ou de se restaurer auprès de food-trucks.

  • 24/06/21 | L'Europe en soutien des collectivités face à la crise sanitaire

    Lire

    Grâce au dispositif "Initiative d'investissement en réponse au Coronavirus" portée par la Commission européenne, 8 départements - Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Dordogne, Pyrénées-Atlantiques, Deux-Sèvres, Charente-Maritime et Charente - ont bénéficié d'aides européennes pour l'achat de masques à destination du personnel des collectivités et de la population afin de pouvoir maintenir des activités de service public et de soutien à certains publics (collégiens, personnels des EPHAD, personnels de santé, aides à domicile ...). Ces mesures ont été financées par l'Europe pour un montant total de 2,9M€ en Nouvelle-Aquitaine.

  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Les agriculteurs se font tirer le portrait

25/05/2017 | 193 pages, c'est ce qu'il a fallu au tandem à l'origine de "Portraits d'Agriculteurs en Nouvelle Aquitaine", initiative originale publiée aux éditions Sud Ouest

Livre Agriculture

Jusqu'au 28 mai, vous le savez si vous nous suivez régulièrement, c'est l'édition 2017 du Salon de l'Agriculture de Nouvelle Aquitaine. Ce dernier est parfois l'occasion de mettre en lumière des initiatives originales. Ce mercredi, un tandem un peu particulier présentait, devant un petit parterre de curieux réfugiés sous une serre de l'espace ferme, un nouvel ouvrage intitulé "Portraits d'Agriculteurs en Nouvelle Aquitaine", en partenariat avec la Chambre d'Agriculture régionale. On a demandé à son auteur, Magdalena Arbitre, de nous en dire quelques mots entre deux micros. Les voici.

Quel meilleur moment que le Salon de l'Agriculture de Nouvelle Aquitaine, véritable vitrine de promotion de cette ambitieuse première région agricole d'Europe, pour faire parler ceux qui la font vivre ? Magdalena Arbitre, docteur en droit communautaire spécialisée sur la question de la sécurité alimentaire et Jean-Charles Rivas, photographe basque, proposent à travers leur nouvel ouvrage paru récemment aux éditions Sud-Ouest, 193 pages d'un voyage de 20 000 kilomètres à la rencontre de 46 agriculteurs au sein des 12 départements composant la grande région. Presque un travail journalistique, donc, sous forme de reportage et de moments de vie, de l'éleveur de chèvres dans les Deux-Sèvres à un spécialiste de la culture du tabac. ils partagent leur quotidien, "leurs espoirs et leurs craintes pour le futur", de l'aveu même de celle qui a su les faire parler, présente ce mercredi sur le salon pour présenter son travail à tout un banc de curieux. 

Contexte politique

On a dit presque car le point de départ est moins le point de vue d'un reporter que d'une spécialiste inquiète par le climat politique entourant la vision publique déclinante d'une agriculture nationale minée par un contexte économique défiant. "L'idée du livre a germé au moment des élections régionales en décembre 2015, ces dernières se déroulant en même temps que la COP21 à Paris", précise ainsi Magdalena Arbitre. "J'ai été assez choquée de ce que j'y ai entendu : les agriculteurs y étaient dépeints comme des pollueurs et les distributeurs continuaient d'affirmer que la meilleure denrée alimentaire était la moins chère. Comme je suis une européenne convaincue, je me suis dit qu'il fallait replacer le citoyen au coeur de cette démocratie. Pour les agriculteurs de Nouvelle Aquitaine, c'est assez difficile en raison du nombre d'appellations existantes, souvent ils sont discriminés par rapport à des produits moins chers. C'était intéressant de montrer le visage de vrais agriculteurs, c'est pour ça qu'on a voulu faire des portraits". 

Cours d'Histoires

Le contexte historique et son évolution sont donc aussi importants que les têtes que l'on pourra y croiser, entre crises et révolutions des dernières décennies agricoles. Quotas laitiers, origines de la PAC, scandales sanitaires, remise en question de l'origine des produits et de leur méthode de production jusqu'à devenir "raisonnée" : tout ou presque y passe à travers les différents chapitres au détour desquels une grande figure sert de témoin. "Les agriculteurs qui ont accepté de témoigner ont osé se jeter à l'eau pour parler de leur vie et se montrer sous leur vrai jour. Il y a aussi un fil conducteur tout au long du livre. Par rapport à la formation que j'ai eue, j'ai rajouté des éléments sur l'histoire de la Politique Agricole Commune (soixantenaire) pour faire un état des lieux actuel sur la réalité d'aujourd'hui, à la fois concernant l'OMC, les droits de douane et les difficultés auxquelles sont confrontées les agriculteurs et comment ils essayent de s'en sortir et de s'adapter à cet environnement hostile", commente ainsi Magdalena Arbitre.

Avec et sans clichés

Les photos, elles, sont là pour dépeindre les visages autant que les réalités d'un terrain. "J'ai été très surpris de voir la réalité de l'agriculture par rapport à la manière dont elle est présentée aujourd'hui", affirme ainsi l'auteur des clichés composant les pages de "Portraits d'Agriculteurs en Nouvelle Aquitaine", Jean-Charles Rivas. "On pensait que c'était un milieu fermé, hors on à affaire à des gens qui protègent leur environnement et leur outil de travail. J'ai essayé de montrer à travers mes photos ce qu'ils sont vraiment". Une partie d'entre elles sont d'ailleurs exposées sur des panneaux lors du Salon, et une rencontre-débat s'est même tenue ce mercredi en présence des deux auteurs et de quelques-uns des quarante-six portraits proposés dans l'ouvrage, réalisé par ailleurs en partenariat avec la Chambre d'Agriculture de Nouvelle Aquitaine. Ces histoires personnelles sont en tout cas un bon moyen, même sans être de réels "reportages" de presse au sens propre, de mettre en lumière quelques figures locales et régionales qui devraient l'être plus souvent. C'est sans doute là que le livre tape le plus juste.

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3221
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -