Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Les races locales d'équidés nouvelles têtes d'affiche dans le Hall 4

15/05/2018 | Avec la fin des 3 jours d'Aquitanima, c'est les chevaux qui sont mis à l'honneur après le départ des bovins et ovins.

Le stand dédié aux Pottok

Avec la fin d’Aquitanima, il y avait un grand vide ce mardi au niveau du Hall 4 intérieur du Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine. Heureusement, les chevaux qui étaient en extérieur sont arrivés à la rescousse. Finis les vaches et moutons, c’est bien les chevaux qui ont pris le pouvoir. Plusieurs races régionales de chevaux seront présentées sur le Salon, et différentes activités et démonstrations seront proposées aux visiteurs (concours d’obstacles, tests de comportement, jeux équestres…). L’occasion, après trois jours consacrés aux bovins et ovins, d’en savoir plus sur les équidés.

 Les Poneys Landais seront présents lors de l'édition 2018

Parmi les races locales présentes, le Poney Landais, connu pour être principalement utilisé pour du loisir. D’un naturel très calme, il convient notamment pour faire des balades. Pourtant, il peut aussi être sportif et agile, et certains participent à des compétitions de saut d’obstacles. Des compétitions de ce type avec des Poneys Landais seront d’ailleurs prévues pendant le Salon. Dans ses Landes d’origine, ce poney, reconnaissable avec sa robe alezan (claire ou foncée) et sa trace blanche sur la tête, est régulièrement lâché dans des barthes (terrains inondables), où il entretient les prairies.

 Les Pottok seront présents lors de l'édition 2018

Autre race de poney présente au Salon, les Pottok. Signifiant  « petit cheval » en basque, le Pottok ne dépasse que très rarement les 1,40 mètre. Dotés d’une robe foncée parfois tachetée, ils ont été utilisés pendant des siècles par les habitants du Pays Basque pour divers travaux d’agriculture en montagne. Ce qui fait que cette race est habituée au climat et au paysage montagnard, et une grande partie de ces poneys vit toujours à l’état semi-sauvage. Sur le stand du Salon qui est leur est dédié, des ventes et des baptêmes à dos de Pottok sont organisés.

 Les Ânes des Pyrénées seront présents lors de l'édition 2018

Enfin, seuls représentants de l’espèce asine, les ânes des Pyrénées complèteront les races locales d’équidés présents au Salon cette année. Dotés d’une robe couleur chocolat et d’espaces décolorés (pourtour des yeux, ventre et bout du museau), ils sont très facilement reconnaissables. Ils sont considérés comme très polyvalents, vu qu’ils sont utilisés aussi bien pour le bât et l’attelage, que pour la production mulassière. Leur berceau étant les Pyrénées, ils ont développé des capacités à se déplacer en montagne.

 

En plus de ces 3 races locales, d’autres équidés seront présents. C’est le cas des chevaux de Camargue, beaux spécimens de couleur blanche, utilisés principalement pour le tourisme mais aussi le tri de bétail. Une partie d’un élevage d’Aquitaine sera présente pour satisfaire les visiteurs. De même pour les Chevaux de trait, reconnaissables à leur très grande taille et leur musculature, nécessaires lorsqu’ils doivent tracter véhicules ou matériaux de toute sorte. Cette race impressionnante sera aussi là lors du Salon.

Tom Compayrot
Tom Compayrot

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
1743
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -