Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui! au Salon de l'Agriculture Nouvelle Aquitaine

Les éditions de l'Agneau - Quand le livre fait corps avec les vers

15/03/2008 |

Françoise Favretto - Editions de l'Agneau

À St-Quentin de Caplong, près de Ste Foy la Grande, sur la route qui mène à Bergerac, une petite habitation cachée au milieu des vignes abrite une maison d'édition de poésie. La particularité du travail de Françoise Favretto, l'éditrice, est d'ériger le contenant au même niveau que son contenu, en en faisant un objet d'art. Le catalogue se construit progressivement, au fil des rencontres et des échanges. Il avance depuis dix ans déjà. Aucun sou mais une fourmilière d'idées, voici la recette d'une petite entreprise familiale que Françoise et son mari mènent avec patience et passion.


Françoise Favretto, native de St-Quentin-de-Caplong, son DEA de lettres et linguistiques option critique, en poche, commença par diriger une revue "Chroniques errante et critiques".Mais l’aventure des Ateliers de l’Agneau commença véritablement à Liège (Belgique) en 1996. Cette année-là, elle reprend cette maison, sans aucun fond et s’impose l’objectif de la faire vivre à nouveau. Elle retourne vite sur sa terre natale pour développer ce projet. À court d’argent, il lui a fallu faire preuve d’inventivité pour maintenir cette maison d’édition en vie. Or, depuis son plus jeune âge, Françoise imprime, découpe, colle, coud. Le second étage de sa maison rappelle les chambres de petite fille : des monceaux de graines, de perles et de plumes, de fleurs séchées, de scoubidous, s’entassent dans les tiroirs. Des échantillons de papiers peints, de tissu s’empilent sur les bureaux. Son objectif : travailler le corps du livre, son support. Les pages, les couvertures sont réinventés, habillées de mille petits artifices glanés au hasard des promenades en forêt et des escapades au marché. Ainsi, quelques ouvrages sont édités à peu d’exemplaires pour le moment car Françoise fait tout elle-même et tient à ce que chaque pièce soit unique.

Donner une âme au livre

L’originalité des ateliers de l’agneau réside en effet dans la volonté de Françoise Favretto : celle de faire de l’objet même, du livre, une œuvre d’art. Elle se fait un devoir de créer une communion entre le corps du livre et son contenu. C’est ainsi que Françoise investit une énergie étonnante pour habiller les couvertures, de perles, de fleurs séchées, de plume, de papiers peints. Le tissu envahit même les pages et donne à l’objet-livre toute la dimension tactile dont il est souvent question dans les textes. Ainsi, les premiers recueils à être publiés sont Les Doigts de fée d’Anita J. Laulla et L’écharpe douce aux yeux de soie, d’Édith Azam, poétesse et amie de Françoise Fravretto. Ainsi, ce dernier ouvrage, dont le protagoniste est un petit garçon condamné par un cancer, et à qui son instituteur vient rendre visite à l’hôpital. Le livre, imprimé sur des pages bleues nuit, qui sont ornées de gaze de voile et de petits miroirs. Ce livre de nuit pour un enfant au crépuscule de sa vie est donc en lui-même, selon le désir de son éditrice, un complément aux lettres qui le composent. De même, une de ses pièces prend la forme d’un animal étrange aux longs poils roses et aux yeux de bois. Il s’ouvre sur les mots du Bestiaire Latéral, de Maurice de Gandillac. Ce titre n’est autre qu’un mot-valise de « bête » et « abécédaire », chaque lettre de l’alphabet donne naissance à un animal étrange que les auteurs décrivent en prose. Françoise travaille, exclusivement, avec des stagiaires qui l’aident parfois dans ce travail de confection mais qui se consacrent surtout à la dimension de diffusion. C’est donc un travail d’édition demandant une énergie constante mais apportant, selon Françoise Favretto un plaisir sans cesse renouvelé.

Editions de l'Agneau


Recréer le plaisir de lire
Convaincue que ce travail peut éveiller le plaisir de lire, surtout chez les plus jeunes, elle n’hésite pas à organiser des séances de stage dans les écoles primaires pour leur faire confectionner des couvertures. Ces ateliers ont beaucoup de succès et elle compte en mettre en place à l’occasion du salon du Livre, près de son stand. Elle ne s’y trouvera pas en terrain inconnu. Les Ateliers de l’Agneau y étaientreprésentés les années précédentes, mais seulement pendant une journée. Cette année, le Salon du Livre va être déterminant pour Françoise, et son mari écrivain qui va l’accompagner : leur stand va rester visible une semaine. « Les Salons que l’on a pu faire avant avaient toujours ce côté un peu frustrant : on restait une journée, on ne pouvait pas vraiment nous faire connaître. Cette fois, ça va être l’occasion de multiplier les contacts » se réjouit Françoise. Une chance donc de se faire vraiment connaître et de pouvoir défendre la littérature qu’elle aime. Elle n’aime pas parler de poésie lorsqu’elle évoque ses éditions, le terme est trop exclusif. Elle préfère dire « création littéraire ». Elle privilégie en effet les oeuvres audacieuses qui jouent avec les formes, transgressent leurs limites. Un travail d’artiste (par la touche qu’elle apporte à chaque œuvre), d’entrepreneuse (par l’édition et les stages), qui va sûrement ravir les habitués du Salon et les amateurs de littérature en quête de nouveauté.

 

Émilie Chaudet.

 

Les Nouveautés
Amor Barricade Amor d’Édith Azam (création littéraire autour d’une rencontre amoureuse)
Date de publication : 12/03/08.

De Loin d’Hélène Mohone (poésie)
Date de publication : 21/02/08

Brütt, les jardins soupirants de Friedericke Mayröcker (traduit de l’allemand par Françoise David-Schaumann et Hugo Hengl)
Date de publication : 12/02/08.






Partager sur Facebook
Vu par vous
1113
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -