Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aérocampus les 10 ans

Les spéciaux d'Aqui


Aérocampus les 10 ans

Les ovins à l'honneur à Aquitanima

14/05/2018 | Lors de cette 3ème journée du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine, c'est la filière ovine qui était mise en valeur.

Un élevage ovin sur le ring du Salon

Depuis l’édition 2017 du Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine, le salon Aquitanima avait décidé d’accorder plus de place aux élevages ovins en créant une « Journée ovine ». Rebelote pour cette édition 2018! Pour son 3ème et dernier jour sur le ring central, Aquitanima présentait cette journée dédiée aux professionnels de la filière tout en proposant aux visiteurs différentes animations, révélatrice de son dynamisme. Retour sur cette journée bien remplie.

« La filière ovine est dans une situation positive, et pour continuer dans cette direction, nous devons recruter » expliquait le présentateur des animations ovines sur le ring du Salon. Une conjoncture qui va dans le sens de cette journée spéciale pour les ovins, et qui offre la possibilité aux visiteurs de découvrir cette filière qui vit parfois un peu dans l’ombre de sa collègue bovine lors du Salon. Et pourtant, « la région Nouvelle-Aquitaine possède une filière ovine importante, c’est la 2ème région de France avec 1,4 millions de brebis » précise Jean-Pierre Dugat, commissaire pour le pôle ovin. Alors dès 10h ce lundi matin, les différents acteurs de la filière s’activaient pour l’ouverture de cette 3ème journée d’Aquitanima. Une ouverture dédiée à la présentation des 18 différentes races de moutons présents, ainsi qu’aux fromages de brebis de Nouvelle-Aquitaine.

Ingéniosité et dynamisme !

Preuve de cette forte présence de la filière, c'est en Haute-Vienne (Nouvelle-Aquitaine) que sera organisé en 2019 le concours international de tonte de moutons. Un championnat mondial qui devrait attirer environ 50.000 personnes sur les 4 jours de compétition, ainsi que plus de 5.000 animaux qui seront sollicités pour être débarrassés de leur laine. Organisé par l’AMTM(Association Mondiale de Tonte de Mouton), il regroupera des sportifs du monde entier entraînés à la tonte du mouton, que ce soit avec des forces (outils dotés de deux lames tranchantes) ou à la tondeuse électrique. Et dans le cadre de cet évènement, des tondeurs professionnels étaient présents ce matin sur le Ring central pour montrer comment se déroule une tonte. D'abord, les professionnels, armés de leurs tondeuses électriques, assoient le mouton et le bloquent entre leurs jambes de sorte qu'il ne soit plus en mesure de bouger. Ensuite, le but du jeu est simple : réussir sa tonte en un temps le plus court possible, tout en gardant la laine en un seul morceau. 

Cette journée spéciale ovins a aussi permis à la filière de montrer toute son ingéniosité lors de la présentation d’innovations primées au concours « Berger futé », organisé dans le cadre du salon Tech-ovin. C’est notamment le cas d’Arnaud Oble, directeur d’exploitation au Lycée agricole de Bressuire, qui a pu présenter son produit, « L’Ovi fresh », un système d’ombrage pour les élevages de brebis qui a remporté le Prix Spécial du concours. Résultat de 6 mois de travail, ce système mobile facilement transportable permet aux ovins de bénéficier de 25 m² d’ombre. Une innovation favorisant donc le bien-être animal, leitmotiv du concours Berger Futé, et qui devrait être commercialisé sous peu, notamment grâce à un partenariat avec l’Alliance Pastorale.

La filière ovine se porte bien, et il est certain que l’organisation de telles journées contribuant à renforcer ses liens avec le grand public démontre aussi tout son dynamisme.

Tom Compayrot
Tom Compayrot

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
2131
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -