Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/12/19 : Charente-Maritime : 2300 personnes ont manifesté aujourd'hui à La Rochelle, 1100 à Saintes et 700 à Rochefort, selon la préfecture.

10/12/19 : La Rochelle : Entre 16h et 17, les bretelles de sortie de la rocade à Lagord avaient été fermées dans les deux sens par précaution. Les manifestants sont restés sur leur parcours. La manifestation est désormais terminée et la circulation normale.

10/12/19 : A Poitiers, mobilisation moins importante ce mardi après-midi contre la réforme des retraites. Le cortège est parti de Rebeillau à 14h pour rejoindre la Porte de Paris. Selon la police, il y avait 2 900 manifestants, la CGT en recensait 7 à 8 000.

10/12/19 : La CGT revendique plusieurs opérations de coupure de courant en Haute-Vienne : la préfecture, 2 banques, le magasin FNAC et le secteur Libération à Limoges.

10/12/19 : A Agen, 3000 personnes ont participé à la manifestation contre la réforme des retraites. Ils étaient 2000 à Bayonne et 5000 à Limoges (chiffres police).

10/12/19 : A Guéret, dans la Creuse, les quelque 300 participants à la manifestation contre les réformes, ont circulé sur une zone commerciale donnant lieu à des blocages partiels aux ronds-points.

10/12/19 : Entre 9 et 10 000 personnes ont participé ce mardi 10 décembre à la manifestation contre la réforme des retraites à Bordeaux, à la veille du discours du Premier Ministre Edouard Philippe ce mercredi 11 décembre à midi.

10/12/19 : A Pau, le cortège des manifestants a suivi ce 10 décembre le même parcours que jeudi dernier mais le nombre de participants est peu ou prou divisé par deux ce mardi. Entre 4000 et 6000 manifestants, contre environ 10 000 jeudi dernier.

10/12/19 : Dans l'académie de Poitiers, les taux de participation à la grève du 10 décembre sont moins importants que ceux du 5 décembre. Ce mardi, 14,29 % des enseignants sont grévistes (1er degré 11,80 %, 2d degré 19,57 %) et de 3,81 % des autres personnels.

10/12/19 : Beynac : la cour administrative d'appel de Bordeaux vient de confirmer l'annulation des travaux du contournement. Le Département de la Dordogne doit procéder à la démolition des éléments construits et remettre le site en état dans un délai d'un an.

10/12/19 : Coupe de France de football : Le football Trélissac club (N2) rencontrera en 32e de finales l'Olympique de Marseille. Les Périgourdins ont déjà affronté les Olympiens par deux fois, en 2010 et 2016. Le match devrait avoir lieu les 4 ou 5 janvier.

10/12/19 : À Châtellerault (86), plus de 1000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites ce mardi 10 décembre. Le cortège a défilé de la salle omnisports vers le centre ville. Plus tôt dans la matinée, le dépôt des bus châtelleraudais a été bloqué.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/19 | Noël: les libraires de la région vous conseillent !

    Lire

    Pour la 2ème année, les libraires indépendants et passionnés de Nouvelle-Aquitaine ont sélectionné leurs coups de cœur de Noël et regroupé au sein d'un catalogue dédié plus de 100 livres à offrir ou à s'offrir. Une sélection pour tous et pour chacun en littérature, mais aussi jeunesse, BD, etc. Le catalogue "Noël en librairie indépendante" est distribué gratuitement dans plus de 100 librairies membres de l’association, de Limoges à Biarritz, en passant par La Rochelle, Pau, Bordeaux, Poitiers... mais il peut aussi être feuilleté en ligne !

  • 11/12/19 | Bordeaux vous est contée à l'Espace Mably

    Lire

    La maison d'édition Les Dossiers d'Aquitaine, organise du 12 décembre au 12 janvier, l'exposition "Bordeaux leur doit sa liberté d'esprit". D'Ausone à Mauriac en passant par Aliénor d'Aquitaine, Vital Carles ou encore les députés girondins, l'exposition regroupant à l'Espace Mably, à Bordeaux, de nombreux tableaux, documents, vidéos, biographies, cartes postales, livres et albums, retrace 2000 ans d'histoire bordelaise. Une histoire à travers les personnages qui se sont engagés pour que vivent libres Bordeaux et la Guienne (l'Aquitaine). Ouvert tous les jours de 13h à 19h.

  • 10/12/19 | Un exercice de sécurité civile attentat mercredi à Sarlat

    Lire

    Un exercice de sécurité civile "attentat Orsec Novi" se déroulera mercredi 11 décembre de 14 h à 20 h au lycée Pré de Cordy de Sarlat. Plus de 170 personnes, gendarmes, pompiers, agents de l'état et lycéens, la Croix rouge, la protection civile y participeront. Cet exercice permettra de tester les chaînes d’alerte et de commandement, notamment la réactivité des services et de vérifier que les outils sont opérationnels, la mise en oeuvre du plan organisation des secours nombreuses victimes.

  • 10/12/19 | Aucun train ne circule en Dordogne ce 10 décembre

    Lire

    Aucun TER ne circule ce mardi 10 décembre en Dordogne. La SNCF met en place des liaisons par bus sur les trajets les plus fréquentés. Sur la ligne Périgueux-Bordeaux, au départ de Périgueux, les prochains bus partent à 17h35 et 18h30. Sur la ligne Périgueux-Limoges, les prochains bus sont à 17h17, 18h30, 19h50. Sur la ligne Périgueux-Brive, un seul bus à 17h. Sur la ligne Agen-Sarlat, un bus est prévu en fin de journée à 17h45. La SNCF recommande aux voyageurs de reporter leurs déplacements.

  • 10/12/19 | Exercice de sécurité autour du barrage hydraulique Saint-Marc (87)

    Lire

    La préfecture de la Haute-Vienne organise jeudi 12 décembre un exercice de sécurité civile simulant la rupture du barrage Saint-Marc situé à Saint-Martin Terressus. Au cours de cet exercice les sirènes d’alerte, signe d'un péril imminent, seront déclenchées à Saint-Priest Taurion, Panazol, Limoges, Isle, Bosmie-l’Aiguille, Aixe-sur-Vienne et Saint-Junien. Objectif: tester la mise en œuvre du Plan particulier d’intervention (PPI) du barrage afin de renforcer l’efficacité des dispositifs face aux risques que représente un ouvrage hydraulique en cas de rupture et informer la population sur les consignes comportementales à adopter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les premiers rires Offenbachien de l'Opéra de Barie.

11/08/2011 |

Opéra de barie

Ce mardi 9 août, l'Opéra de Barie ouvrait ses portes au grand public pour une première soirée aux allures rocambolesques. En effet, si elle propose deux saynètes puis deux opérettes du maître en la matière, Jacques Offenbach, elles n'ont pas été les seules à dicter les aventures de cette veillée nocturne et les rires du public. Le hasard et le temps ont également eu leur mot à dire et, alors que les chanteurs donnaient de toutes leurs voix et de leurs talents sur scène, les éléments se jouaient de cette première représentation pour tester les improvisations et attentes du public. Jusqu'au 14 août, dès dix-neuf heures, l'Opéra de Barie continuera d'enchanter le public, et il est fort à parier que ces soirs-là, la seule distraction qui comptera sera celle d'Offenbach et de ses pairs.

De délicieuses mises en bouche.
Alors que le Bel Canto des chanteurs du soir assure l'attente entre les saynètes, les premiers spectateurs se laissent aller à manger quelques sandwichs ou frites, ou boire du vin. Sous le frais des arbres, les habitués se félicitent de pouvoir assister à l'Opéra de Barie en plein air, la pluie ayant choisie de s'éclipser pour quelques jours. Quand les premières voix se font entendre, elles résonnent dans la campagne de Barie, réveillant les chauves-souris.
Une opérette de salon de Charles Lecocq inaugure cette soirée et cette édition de l'Opéra de Barie. Robin, jeune avocat désargenté, se retrouve dans une mauvaise posture, ayant donné sa parole à Madame Tourville qu'il la défendrait et sa femme Fanny promis la même chose à son mari. Heureusement pour lui, ces deux-là se réconcilieront en se donnant "Le Baiser à la porte" de leur avocat commun. Alors que les couples du public se rapprochent, les premiers rires fusent avec la seconde saynète où "Les deux choristes" échangent sur leur culture d'opérette approximative. Ils arrivent séparément, se disputent sur des tyroliennes et finissent par repartir ensemble.

Offenbach perturbé.
La représentation de la première œuvre d'Offenbach de cette soirée, "Le financier et le savetier", apparaît de suite très moderne. Entre des murs ornés de tableaux dignes de Picasso, le financier fume le cigare, boit du champagne et lit un magazine de Wolkswagen, alors que le savetier est devenu un skateur qui porte la casquette à l'envers, chante tout le temps et parle verlan. La jeune Aubépine, fille du financier Bélazor, est une écolière parfaite qui récite la fable de La Fontaine sur "Le savetier et le financier" et donnera des idées à son père pour se débarrasser du savetier Larfaillou. Et la morale "Ceci vous démontre qu'il faut se contenter de peu", sous les notes d'Offenbach, se transforme en "Ceci vous démontre qu'il faut se méfier des jeux".
L'entracte commence et déjà, les spectateurs s'enroulent dans des polaires et s'abreuvent de café pour lutter contre la rosée. "Croquefer" commence et ils comprennent tout de suite que ce Moyen-Âge sera burlesque et décousu, avec ce chevalier couard secondé par l'écuyer Boutefeu aux idées plus ou moins subtiles. Il prend en otage Fleur de Souffre, la fille de son ennemi Mousse à Mort, celui qui n'a qu'une jambe, qu'un bras, qu'un œil et plus du tout de langue. Et alors qu'ils racontent à Ramasse ta Tête, le neveu du châtelain, que "tout va mal", le décor s'effondre en partie ; logique après tout puisque le château de Croquefer tombe en ruine. Et quand ils s'exclament "O ciel", les fusibles de l'église choisissent de lâcher et plonge la scène dans le noir. Des accidents qui délient les rires et qui font s'exclamer à nouveau à l'Invité du financier, extirpé de son opérette pour un salut final, "C'est épatant !".

 

Laura Jarry.

Crédit Photo : Aqui.fr
Plus d'informations (dont réservations) sur le site de l'Opéra de Barie.

Partager sur Facebook
Vu par vous
603
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -