aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr à l'ADS Show 2016 - Bordeaux-Mérignac

Les secrets du bon goût des volailles festives des Landes : visite à la ferme

15/12/2012 | Dinde ou Chapon? Vincent Baché, qui reçoit chaque année sur son exploitation les visiteurs des Festivolailles en balade, élève les deux. 2 volailles, 2 modes d'emplois!

Chapons

Depuis plusieurs jours, les villes ont mis leurs habits de lumière, les sapins poussent dans les maisons, et la course aux cadeaux est lancée... C'est indéniable les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, et avec elles, les grandes tablées en famille autour d'un bon repas... Alors, avant la bûche, serez-vous plutôt Dinde ou Chapon ? Pour vous aider dans votre choix Aqui! vous retrace sa visite dans l'exploitation de Vincent Baché, éleveur de dindes et de chapons fermiers à Aurice (Landes). L'occasion de dévoiler les secrets de l'élevage de ces volailles festives, dans le respect de la tradition et du Label Rouge «Volailles des Landes».

Au classement des volailles festives, la dinde reste, tradition oblige, la star des réveillons. Avec un poids moyen de 4 kg, elle convient parfaitement pour les grandes tablées familiales de 13 ou 14 de personnes. Au niveau de l'exploitation, Vincent Baché nous explique qu'elle est la volaille qui reste le plus longtemps en élevage. « Le cahier des charge du Label Rouge nous oblige à les garder en élevages 150 jours minimum, mais chez moi elles restent environ 7 mois». Et il faut dire, qu'à les entendre joyeusement caqueter, elles n'y semblent pas malheureuses. Certes, elles ne sont pas en totale liberté, contrairement au poulet des Landes qui est le seul à avoir droit à ce privilège, mais elles bénéficient tout de même de grands espaces, où chacune peut jouir d'un minimum de 20m² par tête. Et, comme elles ont leur petit confort, elles se réfugient la nuit dans des cabanes mobiles, qui leur servent également de cantine.

Les dindes de Vincent Baché

Un régime strict et équilibré pour les Dindes fermières des LandesCoté alimentation justement, « on ne fait pas ce que l'on veut », prévient l'éleveur. Les volatiles suivent en effet un régime strict composé au minimum de 80% de céréales complété par des minéraux et des vitamines. Mais attention, le mélange de céréales doit être « é-qui-li-bré ». Si par exemple il y a trop de maïs, ce qui pourrait être tentant dans un département comme les Landes, il y a un risque de déséquilibre alimentaire. Ce qui, accordons-le ne sied guère à ces reines des fêtes... De plus, trop de maïs risquerait de compromettre le jaune de la chaire. En effet, le label, rouge, ne rigole pas sur le jaune. Si la bête à la chaire trop ou pas assez jaune, alors elle partira en découpe et ne pourra pas être vendue entière sous l'appellation Label Rouge.

Le Chapon fermier : sa chair moelleuse et son goût fin Pour les tablées un peu plus petites, mais comptant tout de même une dizaine de convives, c'est au Chapon fermier qu'il faut penser. Un peu plus petit qu'une dinde, il est particulièrement apprécié pour « sa chair moelleuse et son goût fin ». Mais là encore la qualité du mets, vient certes des talents de la cuisinière (ou du cuisinier), mais aussi beaucoup du travail de l'éleveur. Sur l'exploitation de Vincent Baché, ils sont 2250 chapons à bientôt venir « orner » nos belles tables décorées. Mais avant ça, et pour qu'ils soient meilleurs dans nos assiettes, leurs éleveurs doivent à se soumettre à un certain nombre de règles strictes.

Un parcours en plein air de 2,5 haAprès avoir été castré à 5 semaines d'âge par des équipes spécialisées qui se déplacent tout exprès sur l'élevage, ils profitent jusqu'à 150 jours minimum d'un grand parcours en plein air. Tout comme les dindes ce n'est pas la totale liberté mais, sur l'exploitation de Vincent Baché, le parcours qui leur est réservé a une superficie de 2,5 hectares... de quoi s'épanouir à son aise ! Pour eux aussi la nourriture est surveillée : 80% de céréales sans farine ni graisse puis durant les 25 derniers jours avant l'abattage, l'éleveur enrichit la nourriture de 5 % de produit laitier, « c'est ce qui donne son goût particulier à la viande » précise Vincent Baché. D'ailleurs il a fait son choix : à Noël, pour lui, ce sera plutôt chapon !

Solène Meric
Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
284
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -