Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

  • 22/01/20 | Déclenchement du plan hivernal charentais

    Lire

    Le niveau jaune du dispositif d'hébergement d'urgence hivernal de Charente a été déclenché le 20 janvier en soirée par la Préfète. Conséquences: les équipes du 115 et de maraudes sont renforcées sur le Grand Angoulême et à Cognac ; à Angoulême un lieu d’accueil géré par l’association L’Eclaircie, a été ouvert afin de permettre, jour et nuit, une mise à l’abri momentanée et une restauration chaude pour les personnes refusant d'intégrer un hébergement d'urgence, et enfin à La Couronne ouverture de 12 places d’accueil de nuit gérées par Emmaüs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Ludovic Mathieu, chercheur qui ne se cherche plus

27/03/2017 | Crayon en main, Ludovic Mathieu dessine un diagramme au tableau.

Image laboratoire

Le chargé de recherche au Centre d’Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan modélise le paysage politique français, tel qu’il le perçoit : En abscisse, la dimension sociale des programmes de chacun des candidats. En ordonnée, leur dimension économique. Son crayon vole d’un point à l’autre. « Je ne comprends pas comment on peut passer de Fillon à Le Pen », s’étonne-t-il.

Dans son bureau saturé de livres, le chercheur de 37 ans incarne un mélange de sérieux et de décontraction et semble droit sorti de la série « The Big Bang Theory”.

« La première fois que j'ai voté à des présidentielles, c'était en 2002. Je vote à droite, ce qui est contradictoire avec mon corps de métier, axé à gauche, comme pour les enseignants» annonce-t-il timidement.

« Dans le milieu de la recherche, on peut dire que je suis une exception», rit-il. « Je ne comprends pas pourquoi les scientifiques votent à gauche. Avec les collègues, on évite de parler politique. Si on à un avis différent, on ne s'en sort plus, c'est un débat sans fin».

Ludovic suit avec passion les débats et rebondissements de la Présidentielle sur France Info ou à la télévision.

« Je ne regarde pas les programmes des candidats, à part pour voir à quel point ils sont mauvais. Quand je vois ce que propose Hamon sur le nucléaire, j'en tombe de ma chaise! » s’emporte-t-il.

« Il est contre le nucléaire, refuse le stockage des déchets radioactifs. C'est stupide! (…) C'est une énergie qui s'arrêtera un jour, dans dix ans, cent ans ou plus. Avec la technologie actuelle, on estime qu'on aura du nucléaire pendant une dizaine d'années encore. On a déjà fabriqué nos déchets nucléaires. Dire qu'on ne veut pas les stocker est purement idéologique et irréaliste.»

Pour cet admirateur d'Hubert Reeves, les propositions des candidats en matière environnementale n’ont pas déterminé son choix.  « Même si je ne voterais pas pour quelqu’un qui pense que le réchauffement climatique est un truc inventé par les Coréens pour vendre des climatiseurs», plaisante-t-il.

«Les candidats parlent peu de recherche»

De manière générale, il constate l'absence de proposition en matière de recherche dans la campagne. «Seule Le Pen veut augmenter le budget de la recherche de 30%, mais elle n'est pas crédible. Le financement de la recherche fonctionne grâce à des agences privées, qui vont évaluer les projets et donner de l'argent au CNRS, qui va le distribuer aux différents centres d'études. C'est une motivation.»

Fidèle au parti LR «pour une question de valeurs», Ludovic se dit «déçu» par les ennuis judiciaires de Fillon et «dégoûté du traitement médiatique de l'affaire» : «Vouloir se payer le candidat de la droite avant les Présidentielles, je ne trouve pas ça démocratique. Il y a beaucoup de mystère autour de cette affaire.»

Le chercheur conçoit toutefois que l’ancien Premier Ministre soit lâché par certains membres de son parti. «Thierry Solère, je le comprends. Porte-parole, c'est un boulot dégueulasse, on est obligé d'avaler des couleuvres.»

L’air consterné, Ludovic Mathieu se tient désormais debout devant un tableau saturé de chiffres, de flèches et de croix… à l’image, sans doute, de la confusion qui règne dans cette campagne présidentielle.

Owen Kerridge - Etudiant EFJ
Owen Kerridge - Etudiant EFJ

Crédit Photo : CC/ Flickr - The Kingsway School

Partager sur Facebook
Vu par vous
4559
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -