aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

Les spéciaux d'Aqui


Salon de l'Agriculture de la Nouvelle-Aquitaine de Bordeaux Lac

Ludovic Mathieu, chercheur qui ne se cherche plus

27/03/2017 | Crayon en main, Ludovic Mathieu dessine un diagramme au tableau.

Image laboratoire

Le chargé de recherche au Centre d’Études Nucléaires de Bordeaux-Gradignan modélise le paysage politique français, tel qu’il le perçoit : En abscisse, la dimension sociale des programmes de chacun des candidats. En ordonnée, leur dimension économique. Son crayon vole d’un point à l’autre. « Je ne comprends pas comment on peut passer de Fillon à Le Pen », s’étonne-t-il.

Dans son bureau saturé de livres, le chercheur de 37 ans incarne un mélange de sérieux et de décontraction et semble droit sorti de la série « The Big Bang Theory”.

« La première fois que j'ai voté à des présidentielles, c'était en 2002. Je vote à droite, ce qui est contradictoire avec mon corps de métier, axé à gauche, comme pour les enseignants» annonce-t-il timidement.

« Dans le milieu de la recherche, on peut dire que je suis une exception», rit-il. « Je ne comprends pas pourquoi les scientifiques votent à gauche. Avec les collègues, on évite de parler politique. Si on à un avis différent, on ne s'en sort plus, c'est un débat sans fin».

Ludovic suit avec passion les débats et rebondissements de la Présidentielle sur France Info ou à la télévision.

« Je ne regarde pas les programmes des candidats, à part pour voir à quel point ils sont mauvais. Quand je vois ce que propose Hamon sur le nucléaire, j'en tombe de ma chaise! » s’emporte-t-il.

« Il est contre le nucléaire, refuse le stockage des déchets radioactifs. C'est stupide! (…) C'est une énergie qui s'arrêtera un jour, dans dix ans, cent ans ou plus. Avec la technologie actuelle, on estime qu'on aura du nucléaire pendant une dizaine d'années encore. On a déjà fabriqué nos déchets nucléaires. Dire qu'on ne veut pas les stocker est purement idéologique et irréaliste.»

Pour cet admirateur d'Hubert Reeves, les propositions des candidats en matière environnementale n’ont pas déterminé son choix.  « Même si je ne voterais pas pour quelqu’un qui pense que le réchauffement climatique est un truc inventé par les Coréens pour vendre des climatiseurs», plaisante-t-il.

«Les candidats parlent peu de recherche»

De manière générale, il constate l'absence de proposition en matière de recherche dans la campagne. «Seule Le Pen veut augmenter le budget de la recherche de 30%, mais elle n'est pas crédible. Le financement de la recherche fonctionne grâce à des agences privées, qui vont évaluer les projets et donner de l'argent au CNRS, qui va le distribuer aux différents centres d'études. C'est une motivation.»

Fidèle au parti LR «pour une question de valeurs», Ludovic se dit «déçu» par les ennuis judiciaires de Fillon et «dégoûté du traitement médiatique de l'affaire» : «Vouloir se payer le candidat de la droite avant les Présidentielles, je ne trouve pas ça démocratique. Il y a beaucoup de mystère autour de cette affaire.»

Le chercheur conçoit toutefois que l’ancien Premier Ministre soit lâché par certains membres de son parti. «Thierry Solère, je le comprends. Porte-parole, c'est un boulot dégueulasse, on est obligé d'avaler des couleuvres.»

L’air consterné, Ludovic Mathieu se tient désormais debout devant un tableau saturé de chiffres, de flèches et de croix… à l’image, sans doute, de la confusion qui règne dans cette campagne présidentielle.

Owen Kerridge - Etudiant EFJ
Owen Kerridge - Etudiant EFJ

Crédit Photo : CC/ Flickr - The Kingsway School

Partager sur Facebook
Vu par vous
3790
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -