Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
< proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Les spéciaux d'Aqui


Aqui.fr au salon régional de l’Agriculture – Nouvelle Aquitaine

Maïsadour se lance dans le circuit-court

14/05/2018 | Sur le Salon de l'Agriculture, le Groupe coopératif Maïsadour lance un nouveau concept de magasins de producteurs, « En direct de nos producteurs ».

MaIsadour lance son nouveau concept de boutique ''en direct de nos producteurs''

Sur le Salon de l'Agriculture, le stand Maïsadour a eu les honneurs de la délégation régionale conduite par Alain Rousset ce lundi matin. Un arrêt au stand qui marque aussi le lancement d'un nouveau concept commercial du Groupe coopératif, à travers la création d'un réseau de magasins en circuits courts baptisé « En direct de nos producteurs ». Un concept qui entre dans la droite ligne de la feuille de route de la coopérative, « Maïsadour 2026 », dont deux des axes stratégiques sont l'adaptation aux attentes nouvelles des consommateurs et le souci de maximiser la performance économique des exploitations de ses adhérents.

Foie gras, épicerie fine, poulet, jambon entier, ou encore magret... Sur une surface de 45 à 50 m², le groupe coopératif Maïsadour lance un nouveau concept de boutiques, surfant sur la mode des « circuits courts » et de la « vente directe ». Deux tendances de consommation « locavores » bien identifiée par le groupe landais, qui concilie ainsi, « la réponse à une demande de proximité émises par les consommateurs, et la valorisation de la production de nos producteurs adhérents, à travers les marques du Groupe », explique Philippe Carré.
Les boutiques, qui prendront place dans les actuels magasins d'usine de ces marques, seront accessibles tant aux particuliers locaux et touristes en recherche de productions locales, qu'aux restaurateurs locaux pour des commandes en semi-gros. Au total, y seront représentés 400 références (soit le double des magasins d'usines actuels): des produits des marques Delpeyrat, Comtesse du Barry, en épicerie fine et produits sucrés locaux, Sarrade, jusque-là réservée aux restaurateurs, les Salaisons Pyrénéennes, pour la charcuterie traditionnelle, ou encore les volailles de la coopérative distribué par Les Fermiers du Sud-Ouest.

Des prix attractifs et compétitifs
Au-delà de la valorisation de ses propres marques, les boutiques feront aussi la part belle à d'autres produits issus des fermes des adhérents, « notamment pour les produits de saison comme les asperges, ou d'autres productions qu'ils pourraient proposer, tel du miel par exemple, que la coopérative ne propose habituellement pas dans aucune de ses marques... », précise Julie Puyssegur, Directrice activités circuits courts pour Delpeyrat. « Et qui dit vente directe, dit prix attractifs et compétitifs pour le consommateur, car, il n'y a pas d'intermédiaire entre lui et nous... » glisse Philippe Carré. Une politique de prix qui inclut aussi des « coins des bonnes affaires », ajoute Jérôme Fourest Directeur général de Comtesse du Barry en charge du projet « En direct de nos producteurs ».

La première boutique ''En direct de nos producteurs'' a ouvert ses portes le 4 mai à Aire-sur-l'Adour dans les Landes

Mais le groupe coopératif, qui a déjà commencé à déployer son concept dans les Landes (à Aire-sur-l'Adour depuis le 4 mai dernier, puis Saint-Sever le 11 juin avant un déploiement d'une quinzaine de magasins d'ici 2 à 3 ans ) ne compte pas s'en arrêter là. En effet, un projet d'enseigne de points de vente urbains au coeur des grandes villes est également dans les tuyaux du groupe coopératif. « L'esprit sera le même que dans les boutiques « En direct de nos producteurs », mais avec plus de services, notamment via le multicanal et une stratégie de gestion de relation client ainsi que de la petite restauration... »,avance Jérôme Fourest. Tout un programme pour séduire les citadins, bien souvent en manque « d'authenticité ». Parisiens et cannois, seront les premiers servis.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Groupe coopératif Maïsadour

Partager sur Facebook
Vu par vous
1858
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -