Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/10/20 | Une trentaine d'agents du ministère de l'économie rejoindront Bergerac en 2021

    Lire

    Entre 25 et 30 agents du ministère de l'Economie vont rejoindre le service des impôts de Bergerac. La décision a été annoncée ce 30 septembre. Ces fonctionnaires appartiennent au service de l'appui à la publicité foncière. Ils rejoindront la Dordogne en septembre 2021. La mairie va les accueillir et favoriser l'intégration des fonctionnaires qui viendront sur la base du volontariat. C'est une décision prise dans un plus large plan de redistribution des moyens de l'Etat dans les villes moyennes.

  • 01/10/20 | Le Championnat de tir aux armes préhistoriques se tient au Musée des Tumulus

    Lire

    Les 3 et 4 octobre, le Musée des Tumulus à Bougon dans les Deux-Sèvres accueille la 32ème manche du championnat européen de tir aux armes préhistoriques. Au programme de ce week-end, le public pourra observer des démonstrations de tir à l’arc préhistorique ou de tir à la sarbacane mais aussi voir l’épreuve de tir au propulseur préhistorique. L’entrée est gratuite le samedi.

  • 01/10/20 | Extension du port du masque à La Rochelle

    Lire

    En juillet, le maire de La Rochelle avait pris un arrêté pour obliger le port du masque en centre-ville - toujours en vigueur. Le préfet du 17 vient de prendre un nouvel arrêté pour étendre la mesure à l'ensemble de l'agglomération rochelaise, à partir du 1er octobre. Sont concernés les marchés, alimentaires ou non; les établissements scolaires et universitaires dans un périmètre de 50 m, entre 7h et 19h ; les centres commerciaux et leurs abords, parking inclus ; tous les lieux publics clos.

  • 01/10/20 | Les rassemblements de plus de 30 personnes interdits en Charente et en Vienne

    Lire

    En Charente et dans la Vienne, les rassemblements de plus de 30 personnes dans des lieux recevant du public sont désormais interdits jusqu'au 12 octobre. La raison? Les deux départements viennent de passer en "zone d'alerte", selon la nouvelle classification Covid de l'Etat, qui signale une forte activité du virus. Les arrêtés préfectoraux ciblent en particulier les "évènements festifs" - fêtes locales, de familles ou étudiantes. L'activité professionnelle ou associative n'est pas concernée.

  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Elections municipales 2nd tour

Les spéciaux d'Aqui


Elections municipales 2nd tour

Marc Prikazsky: "Mondialisation doit rimer avec régionalisation"

21/05/2017 | Le PDG de Ceva Santé Animale, le laboratoire vétérinaire aux 45 filiales dans le monde, revient sur son partenariat avec le Salon de l'Agriculture Nouvelle-Aquitaine

Marc Prikazky, président de Ceva Santé animale

Ceva Santé Animale partenaire d'Aquitanima: le grand laboratoire vétérinaire français dont le siège est à Libourne et qui poursuit un fort développement à l'international avait tout naturellement vocation à le devenir. En effet, ce grand rendez vous de l'élevage bovin de la nouvelle Aquitaine qui est aussi un moment où se nouent contacts professionnels et affaires offre l'opportunité de nouveaux contacts et de mise en valeur de l'approche d'un laboratoire qui revendique les bonnes pratiques pour préserver la santé animale et humaine. Et qui est engagé dans la préservation des races animales régionales et la biodiversité. Marc Prikazsky président de Ceva le rappelle pour aqui.fr

@qui! : Vous êtes partenaire d'Aquitanima pour la première fois cette année. Pour une entreprise, un laboratoire, dont le développement à l'international ne cesse d'impressionner que recherchez-vous ainsi dans cette région où Ceva est, déjà, une entreprise leader dans la famille des ETI ?

MP: Notre partenariat avec Aquitanima s’inscrit dans une double volonté, d'une part de marquer notre implication et notre rôle dans la vie économique de notre région, d'autre part de rappeler notre savoir-faire dans la santé des animaux d'élevage, notamment les ruminants.
Je suis fier de revendiquer les racines aquitaines de Ceva. Cela fait partie de notre ADN. Mondialisation doit rimer avec régionalisation. C’est en s’insérant dans des écosystèmes diversifiés, qui allient vétérinaires, éleveurs, partenaires industriels et institutionnels, centres de recherche privés et académiques, que nous pourrons innover et nous développer à l’international, tout en vivifiant, par un juste retour, les racines qui nous ont portées.

@!: Outre la brebis pyrénéenne, la Sasi Ardi, honorée par la Fondation du patrimoine et Ceva, d'autres races animales de la grande région peuvent encore revendiquer une reconnaissance et un soutien. Comment comptez-vous les aider sur cette voie?

M.P.: En créant, en 2012, le Prix national pour l’agrobiodiversité animale, nous nous sommes engagés, aux côtés de la Fondation du patrimoine, dans la préservation des races animales régionales menacées en France. Si nous soutenons l’initiative de la Fondation du patrimoine, c’est parce que pensons que le mot agriculture doit se conjuguer au pluriel. Nous avons besoin des formes d’agriculture intensive pour nourrir la planète où près de 800 millions de personnes ne mangent pas leur faim. Tout comme nous avons besoin des formes d’agriculture traditionnelles pour préserver l’équilibre de nos territoires, au plan économique, social et culturel. Elle joue aussi un rôle clef pour entretenir la biodiversité, et sauvegarder le capital génétique des territoires.
J'invite d'ailleurs tous les éleveurs néo-aquitains engagés dans la conservation de races régionales menacées à présenter leur candidature pour la 6e édition de ce prix. En 5 ans, ce concours a permis de mettre en lumière plus de 170 initiatives et de récompenser 16 lauréats qui se sont partagé 115 000 EUR que nous avons versés pour soutenir ces élevages. La Nouvelle-Aquitaine a été mise à l'honneur à plusieurs reprises pour des initiatives de défense de races locales à faibles effectifs, telles la vache béarnaise (1er prix 2015), le porc gascon (2e prix 2015), le poney landais (3e prix 2015), la vache Maraîchine (2e prix 2013) et encore, la Brebis Sasi Ardi (64) qui a obtenu le 1er prix en 2017.

Nous soutenons également depuis plusieurs années, le Conservatoire des Races d'Aquitaine qui agit pour la préservation de races locales, telles le poney landais ou la vache bordelaise. Nous les accompagnons dans la mise en place d’actions de communication auprès du grand public.

La rédaction
La rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2681
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Spécial
Spécial
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



- Publicité -